• Chronique Une demoiselle à Londre d'Elizabeth Boyle

    Chronique de : UNE DEMOISELLE À LONDRES D’ Elisabeth Boyle.

    Prix : 7,50 E

    Pages : 384

    Editeur : Harlequin

    Chronique Une demoiselle à Londre d'Elizabeth Boyle

    Résumé :

     

    Les débutantes de Kempton TOME 4

     

    Si Louisa a accepté de venir faire ses débuts à Londres, c’est uniquement pour faire plaisir à sa sœur jumelle, qui rêve de trouver un bon parti. Car ce n’est pas dans leur petit village de Kempton qu’elles feront de nouvelles connaissances. Et, en effet, les rencontres que l’on fait ici sont uniques en leur genre : en allant chercher Hannibal – son chat – dans la maison voisine, Louisa est surprise par un certain lord Wakefield, un vicomte farouche et irascible qui la chasse sans ménagement. Un homme qui, apprend-elle plus tard, déteste encore plus qu’elle les mondanités et se tient retiré du monde. C’en est assez pour piquer sa curiosité. Louisa a enfin trouvé un but à son séjour : apprivoiser ce reclus de vicomte.

     

     

    Mon avis :

     

     

    Eh… Coucou les fifous, c’est encore Peter en direct des livres en folies avec une chronique d’un roman Victoria intitulé UNE DEMOISELLE A LONDRES et je remercie les éditions Harlequin et tout spécialement….. pour l’envoi de ce roman en service Presse

     

    Alors pour ce tome, j’avoue que la couverture ne me plaisait pas tant que ça, on ne distingue qu’une silhouette derrière une porte donc pas très attirant…. Le résumé avait l’air sympa, mais sans plus, pourtant je me suis lancé dans ma lecture…

     

    Wouah…. Là je peux vous dire que je me suis régalé ! Tous les ingrédients sont rassemblés pour faire de ce tome, un véritable petit bijou…

     

    Tout d’abord, les personnages…. Une jeune femme, pas timide pour deux sous, frondeuse, avec le cœur sur la main et affublée d’un chat… à la fois horrible, mais que je soupçonne être très intelligent et un homme torturé par son passé souffrant à la fois dans sa chair et dans son âme ( que toutes les femmes adoreraient consoler, protéger…)

     

    De l’humour en pagaille, les réactions de Wakefield, sont juste épiques et les ressentis de Louisa sont adorables.

     

    De l’action… il ne se passe pas un chapitre avant qu’il y ait un rebondissement ou un passage qui va nous faire bondir…

     

    Et de l’amour bien sûr… Même si rien n’est gagné d’avance, le couple Louisa/Wakefield est tout simplement génial.

     

    En conclusion : un roman Victoria que j’ai adoré, au top…

     

    Ma note 5/5

    « Chronique Off Campus saison 4 : The Goal d'Elle KennedyChronique de la mini-série : La dame de Wildfell Hall »

  • Commentaires

    1
    Vampilou
    Mardi 17 Janvier à 15:24
    Malheureusement, je ne suis pas spécialement tentée...
    2
    Jeudi 19 Janvier à 14:16

    En ce moment, j'adore les romances historiques avec ce genre d'héroïne qui n'ont pas leur langue dans la poche!! Je me note le titre !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :