• Chronique Marked men tome 5 : Rowdy de Jay Crownover.

    Chronique Marked men tome 5 : Rowdy de Jay Crownover.

    Prix : 17E

    Pages : 440

    Editeur : Hugo et Roman

    Chronique Marked men tome 5 : Rowdy de Jay Crownover.

    Résumé :

     

    Après que la seule fille qu'il n'ait jamais aimé lui dit qu'il ne serait jamais assez bien, Rowdy St.James quitte le Texas.
    Depuis il souhaite juste profiter de la vie avec ses amis et refuse de prendre quelque chose au sérieux, surtout quand il s'agit des filles. Brûlé par l'amour il n'est pas prêt à donner sa confiance une nouvelle fois.

    Mais ça, c'était avant qu'un fantôme du passé ne resurgisse.

    Salem Cruz a grandi dans une maison où il y avait trop de règles et pas assez de joie. De son enfance, elle n'a qu'un seul bon souvenir, celui d'un gentil petit garçon aux yeux bleus qui habitait près de chez elle et qui était amoureux de sa petite soeur. Aujourd'hui, alors que le destin et un vieil ami les ont réunis, Salem est déterminée à montrer à Rowdy " qu'il était une fois, il avait choisi la mauvaise soeur ". Tout fonctionnait parfaitement jusqu'à ce que la personne qui les liait par le passé refasse surfance, menaçant de les séparer pour de bon.

     

     

    Mon avis :

     

    Pour la cinquième fois, je vais vous parler d’un groupe de potes, d’amis, que j’adore, puisqu’il s’agit des Marked Men de Jay Corwonover et je remercie sincèrement Déborah ainsi que la maison d’éditions Hugo et Roman pour l’envoie de ce roman en service presse pour les livres en folies.

     

    JE SUIS AMOUREUSE…. Oui, je suppose qu’au bout de cinq chroniques, vous avez compris que j’aime tout chez cette série… Les couvertures… un régal, je dois avouer que je les adore, elles sont colorées et représente parfaitement bien l’univers des Marked Men… Quant aux personnages masculins… Ouah…ouah… ouah…

     

    Ce tome est consacré à Rowdy, même s’il est assez discret dans les autres tomes, on sait qu’il est un aimant à femmes et qu’il collectionne les conquêtes, c’est dans ce tome qu’il va se dévoiler et qu’on va comprendre la douleur qui est la sienne, celle d’un jeune homme qui voit toutes les personnes qu’il aime l’abandonnera de leur plein gré ou arraché à lui à cause du destin.

    C’est alors qu’il se complait dans l’amertume qu’il retrouve Salem, une de ses anciennes voisines et qui a été embauchée pour travailler au nouveau salon de tatouage. Salem qui était sa meilleure amie et qui l’a abandonné, Salem qui était la sœur de son unique amour qui l’a également repoussé.

    Rowdy est un être qui souffre et l’apparition de Salem dans sa vie le bouleverse d’autant plus qu’il se sent attiré par elle, même si son cœur ne parvient pas à oublier Poppy

     

    C’est un tome que j’ai lu avec un immense plaisir car non seulement on revoit tous les personnages des autres tomes, mais on fait également la connaissance de plusieurs nouveaux qui j’espère auront eux aussi leurs histoire. Dans ce tome, on saute de rebondissements en rebondissements… tout y est pour nous faire trembler, frémir…

    Une grossesse, un déménagement, la découverte d’une demi-sœur, des fiançailles, une arrestation, violence conjugale…. Absolument tous les ingrédients sont rassemblés pour qu’on passe de la crainte, à l’espoir, à l’horreur…
    Jay Crownover ne nous laisse pas respirer et enchaîne ses révélations, pour notre plus grand plaisir.

     

    En conclusions, vous l’aurez compris, vous devez absolument avoir cette série dans votre bibliothèque, des romances au top, des sentiments exacerbés, des bad boys très sexy et super attachants, bref… A consommer sans modération.

     

    Ma note 5/5 COUP DE CŒUR ;

    « Chronique La rose de l'opéra de Diane GastonChronique C'est Baudelaire qu'on embaume de Michaël Moslonka »

  • Commentaires

    1
    Aurore666
    Jeudi 6 Avril à 15:03
    Rhoooo la la, ça c'est plus que tentant !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :