• Bonjour,

    Interview de Stéphanie Lebaillif

    Merci d'avoir pris le temps de répondre à cette interview.

     

    1) Pouvez-vous vous présenter un petit peu ?

    Bonjour, j'ai 41 ans, mariée, maman de 3 enfants (20, 16 et 13 ans). Je suis née au Havre et y habite toujours.

    En dehors d'être Auteur, je suis Assistante Maternelle depuis plus de 10 ans. J'ai commencé à écrire mon premier livre "Un regard inoubliable" il y a 15/16 ans ; et j'y ai pris tellement de plaisir que je ne me suis pas arrêtée à un seul livre ;-)

     

    2) Avez vous toujours voulu devenir écrivain ? Pourquoi ?

    Adolescente, j'écrivais beaucoup de poèmes, mais j'ai toujours été attirée par la romance. En tant que lectrice déjà, et c'est tout naturellement que je me suis dirigée vers ce thème pour écrire. Pourquoi écrire, parce que c'est devenu un besoin, une raison de vivre. Ecrire m'apporte un sentiment de liberté.

     

    3) Comment s'est déroulé votre recherche de maison d'édition ?

    Je dois avouer que j'avais déjà fait un essai auprès de certaines maisons d'éditions connues, et soit on me répondait qu'ils ne prenaient que des auteurs étrangers, soit on me réclamait une participation financière importante, très importante (je voyais tout de suite l'arnaque poindre son nez lol). Et un jour, Erato-éditions à posté sur Facebook une publication, l'éditrice recherchait des auteurs alors je me suis dit: "qui ne tente rien n'a rien" et je ne remercierai jamais assez Erato de m'avoir donné ma chance.

     

    4) Avez-vous un auteur favori ? Vous inspirez-vous de ce dernier ?

    Pas un auteur favori en particulier, mais j'apprécie Megan Hart, Sylvia Day, Christina Lauren... parmi d'autres. Non je ne m'inspire pas d'elles, tout du moins je ne pense pas. Je préfère avoir mon propre style, mes propres idées et écrire comme les choses me viennent tout simplement.

     

    5) Pouvez vous nous présenter un de vos livres ?

    Je vous parlerai du 2ème, celui sorti depuis peu. Son titre "Ne jamais dire fontaine...", oui je sais, normalement la citation est : Il ne faut jamais dire Fontaine je ne boirai pas de ton eau. Mais pour un titre cela fait beaucoup trop long lol ; j'aurais pu abréger par "Il ne faut jamais dire fontaine...", mais encore trop long à mon goût alors j'ai choisi ce titre. Dans mon premier livre, l'héroïne est timide, réservée ; j'ai voulu dans ce deuxième changer totalement de caractère. Alors Daphnée est indépendante, franche, rebelle presque. Matthias est sûr de lui, adore les femmes et les défis.

     

    6) Comment se déroule votre journée lorsque vous écrivez ?

    Alors je n'ai pas d'emploi du temps précis pour écrire, cela dépend plutôt de l'emploi du temps de mon mari et de mes enfants mdr !!! Car j'ai besoin de calme, et si possible pour plusieurs heures car si j'ai une idée, je n'aime pas être coupée entre-temps. Mais en général, j'écris dans un calepin, qui ne me quitte jamais, les choses qui me viennent en tête. Cela peut être juste une phrase, un morceau de dialogue, ou un paragraphe entier... et quand j'ai un moment de solitude et de calme je raccroche les morceaux lol un peu comme un puzzle.

     

    7) Utilisez-vous votre entourage ou même les paysages que vous voyez dans vos romans ?

    Alors mon entourage non pas particulièrement, ou si peu ; mais des paysages oui cela m'est déjà arrivé.

     

    8) Avez vous un mot à dire à vos lecteurs ou futur lecteur ?

    Merci de bien vouloir me lire. Je n'attends pas que vous adoriez mes livres... enfin oui j'espère un peu tout de même soyons franche lol ; mais si déjà ils vous apportent des sentiments, des réactions (n'importe lesquelles) j'en serais ravie. Le principal, c'est que vous passiez un bon moment de lecture, que cela vous fasse oublier ce qui est autour de vous, ne serait-ce que pour un moment. MERCI

     

    Résumé Un regard inoubliable :

    Interview de Stéphanie Lebaillif

    Lorsque Mathilde se retrouve entraînée par son amie Léa à une soirée, un bal masqué ; elle est loin de se douter qu’elle va vivre un grand bouleversement, qui sera un tournant dans sa vie.

    Cette jeune femme timide et réservée, préférant la solitude et la discrétion ; va connaître des émotions inconnues et dangereuses.

    Mais qui est cet homme, au regard inoubliable et captivant ?

    Comment peut-il provoquer en elle cet abandon de soi ?

    Comment peut-il faire circuler dans ses veines cette brûlure si sournoise et en même temps si  délicieuse ?

     

    Résumé "Ne jamais dire fontaine ..."

    Interview de Stéphanie Lebaillif

    Daphnée est une jeune femme de vingt neuf ans, menant sa vie comme elle l’entend, se moquant bien de son apparence et de l’avis d’autrui, surtout de celui des hommes.

    Elle est indépendante, célibataire et fière de l’être; ne croyant pas du tout en l’amour.

    Et pourtant Matthias va lui montrer qu’elle ne peut pas sans passer; jusqu’à en bouleversée sa vie. Un homme vers qui elle a fait elle même pourtant le premier pas.


    2 commentaires
  • Bonjour,

    Interview de Sarah K

    Merci d'avoir pris le temps de répondre à cette interview.

     

    1) Pouvez-vous vous présenter un petit peu ?

     

    Alors je m’appele Karine mais mon nom d’auteur est Sarah-K. Je suis native d’Arras dans le Pas de Calais. J’ai 31 ans et je vis en couple depuis 7 ans maintenant.

     

    2) Avez vous toujours voulu devenir écrivain ? Pourquoi ?

     

    Je me souviens qu’enfant je m’imaginais souvent en train d’ecrire. Mais je n’ai jamais franchi le pas. J’ai tenté il y a plusieurs années mais vite abandonnée, je ne connaissais rien du milieu et je ne savais pas comment faire. Je me suis vraiment lancée il y a plus d’un an.

     

    3) Comment s'est déroulé votre recherche de maison d'édition ?

     

    J’ai commencé à ecrire pour moi et pour m’amuser jusqu’on m’integre sur la page d’Erato à ce moment-là. Bien sûr on m’a demnadé si ca m’interassait afin de faire decouvrir des extraits et en me precisant qu’une editrice etait sur la page. J’ai dit oui sur un coup de tete et dans la foulée j’ai crée ma page. J’ai donc fait lire mes chapitres à mon editrice et j’ai ainsi signé mon contrat.

     

    4) Avez-vous un auteur favoris ? Vous inspirez-vous de ce dernier ?

     

    Je n’ai pas specialement d’auteur favori car j’ai pas mal de coups de coeur livresques. Par moment, quand je lis, je me dis que telle ou telle idée est pas mal mais j’evite de m’inspirer d’oevres apparetenant à d’autres auteurs.

     

    5) Pouvez vous nous présenter un de vos livres ?

     

    Mon premier roman est Sous un ciel d’orage. L’histoire tourne autour de Romane et Luc. Romane est une jeune femme qui a renoncé à toute relation serieuse et privilegie sa relation avec son sex-friends – pas de sentiments donc pas de complications. Luc es tun jeune architecte embrigué dans un relation arrangée avec Lola. Mais les sentiments vont s’en meler. Des rebondissements, des comlications, un retour du passé… Enfin pas mal d’obstacles pour les mener là où ils le souhaiterait.

     

     

    6) Comment se déroule votre journée lorsque vous écrivez ?

     

    Ouh là ! J’ai pas de journée type. SOuvent mon doc est ouvert toute la journée sans que je n’ecrive un mot ou au contraire lorsque je me lance je peux ecrire deux chpitres dans la foulée. J’ai remarqué que j’ecrivais principalement le soir. Maintenant je n’ai plus trop le temps la journée mais si je peux je couche ce qui me vient sur le premier support venu.

     

    7) Utilisez-vous votre entourage ou même les paysages que vous voyez dans vos romans ?

     

    Sur les personnes de mon entourage non mais mes livres se passe dans une ville que je connais Lille. De plus un passage de Sous un ciel d’orage a ete ecrit apres une journée passée sur le bord de mer à Mers les Bains. D’ailleurs l’action se passe là-bas. C’est un endroit que j’affectionne et où on retourne dès qu’on a envie de bouger.

     

    8) Avez vous un mot à dire à vos lecteurs ou futur lecteur?

     

    Qu’ils n’hesitent plus à acheté la revelation litteraire de l’année ? Non je plaisante. Je dirais d’abord à mes lecteurs un enorme merci, c’est grace à eux si j’en suis là et si mon reve se poursuit encore. C’est grace à leurs retours que j’ai envie de continuer et que je continuerai en en perdant pas de vue de rester moi-meme. Et aux futurs lecteurs, que s’ils aiment la romance contemporaine, qu’ils n’hesitent pas à aller lire les avis ou les chroniques sur mon blog ainsi que les extraits sur ma page. Je ne les force pas à acheter mes livres mais s’ils veulent se faire un idée de mon univers ils sont les bienvenus.


    1 commentaire
  • Bonjour,

    Je vous remercie par avance pour votre interview auquel j’ai répondu ci-dessous :

    Interview Fabienne Gil

     

    1)  Pouvez-vous vous présenter un petit peu ?

     

    Bonjour,

    Je m’appelle Fabienne Gil. J’écris sous un pseudonyme. J’ai 48 ans. Je suis mariée depuis 29 ans et mère de 3 enfants de 27, 23 et 14 ans. J’ai été comptable pendant de très nombreuses années avant de devenir, il y a 10 ans, Assistante Maternelle afin de m’occuper de mon dernier enfant. Je suis une grande optimiste mais aussi une grande rêveuse. Je suis toujours à l’écoute de mon entourage et j’aime proposer mon épaule lorsque quelqu’un en à besoin.

     

    2) Avez-vous toujours voulu devenir écrivain ? Pourquoi ?

     

    Oui, aussi loin que je me le rappelle.  Un souhait mis de côté pendant longtemps par manque de temps et de possibilités. J’ai une imagination débordante. Petite, j’étais  très solitaire et  je me réfugiais dans la lecture et l’écriture. J’ai commencé par des poèmes où j’exprimais mes sentiments. 

     

    3) Comment s’est déroulée votre recherche de maison d’édition ?

     

    Je suis allée  sur internet rechercher des maisons d’éditions, noté celles qui m’intéressaient puis j’ai envoyé mon manuscrit. 

     

    4) Avez-vous un auteur favori ? Vous inspirez-vous de ce dernier ?

     

    En fait, non. Je suis très éclectique dans mes choix littéraires. Lorsque je suis dans une librairie, il est difficile pour moi d’en ressortir car tout m’attire. Du roman fantastique au policier en passant par les comics. Même les Walt Disney.  Concernant les romans, j’ai juste besoin de lire le résumé pour savoir si je le lis ou pas. Si je dois avoir un petit coup de cœur pour un livre en particulier, je dirais « Les Âmes Vagabondes » de Stephenie Meyer.

     

    5) Pouvez-vous nous présenter un de vos livres ?

     

    La Pierre des Mondes est mon premier livre édité. C’est le 1er Tome d’une trilogie. J’en ai plusieurs en cours d’écriture.  Il y en a un que j’affectionne particulièrement qui se passe dans les fonds marins.  Il s’agit aussi de fantasy mais plus centré sur du fantastique que du féerique. Mais je ne vous en dirais pas plus.

     

    6)  Comment se déroule votre journée lorsque vous écrivez ?

     

    Il n’y a pas de journée à proprement parlée. Dès que j’ai du temps, je m’installe à mon bureau ou je me déplace à la médiathèque près de chez moi. J’ai besoin de tranquillité lorsque j’écris car je visualise et vis mon histoire en même temps. C’est pour cela que j’écris toujours au présent. 

     

    7) Utilisez-vous votre entourage ou même les paysages que vous voyez dans vos romans ?

     

    Non. Tout est imaginaire.

     

    8) Avez-vous un mot à dire à vos lecteurs ou futurs lecteurs ?

     

    J’espère que le voyage de Fénéric pour connaître ses origines, va plaire autant que j’ai pris plaisir à la vivre en imagination, afin qu’il devienne La Pierre Des Mondes.

     

    Merci  à vous.


    1 commentaire
  • Bonjour,

     

    Interview Anne Martinez

    Merci d'avoir pris le temps de répondre à cette interview.  

     

    1) Pouvez-vous vous présenter un petit peu ?

     

    Originaire de Vénissieux, j‘ai poursuivi des études secondaires et universitaires dans la région lyonnaise. Je suis une passionnée de toutes les formes d’écriture, poésie, roman, nouvelle, chanson, professionnelle également. J‘aime écrire dans ma maison située en Bourgogne du sud, au calme, dans de beaux paysages vallonnés. La musique est une composante essentielle de ma vie. Très éclectique, j’écoute aussi bien de la chanson française, de la pop, de la techno, des musiques du monde, que de la musique « classique », je suis férue d’opéras, de Wagner notamment. La peinture, l’histoire m’intéressent beaucoup. Dès que possible je me balade, fais du vélo, histoire d‘être dehors !

     

    2) Avez vous toujours voulu devenir écrivain ? Pourquoi ?

     

    Je me souviens qu‘à neuf ans, j’avais déjà un cahier sur lequel j’écrivais les petites histoires que j’inventais. Ensuite sont venus les poèmes, plus tard les romans ainsi que des chansons.

    Pourquoi ? Un besoin intérieur, une necessité de s‘exprimer, une envie de s‘évader.

     

    2) Comment s'est déroulé votre recherche de maison d'édition ?

     

    Par l‘envoi de manuscrits.

     

    3) Avez-vous un auteur favori ? Vous inspirez-vous de ce dernier ?

     

    Un seul ? Trop difficile !

    Henry Troyat (Les semailles et les moissons, La lumière des justes), J. R. R.Tolkien (le Seigneur des Anneaux).

    Tous les deux m‘inspirent pour écire la saga d‘Esteban : les liens entre les êtres qui se font ou se défont, les mondes inventés ou recomposés… 

     

    4) Pouvez vous nous présenter un de vos livres ?

     

    Vous l‘avez fait bien mieux que moi dans votre chronique ! J‘essaie…

     

    Esteban et le Secret de la Pierre de Lune est un roman d’aventure fantastique destiné aux jeunes de 9 à 77 ans.

    Magie, amitié, courage, suspense et humour sont les maîtres mots de ce roman où des personnages attachants ou terribles vont hanter vos esprits.

    Nous sommes en 2060. Deux adolescents de treize ans, Esteban et Nathan vont franchir la Porte des Mondes et se retrouver sur Mundus, un univers parallèle à celui de la Terre. Ils ont pour mission de libérer un mystérieux « Peuple des Eaux » prisonnier du terrible serpent Ouroboros. Dans le même temps, deux de leurs professeurs tentent, depuis la Terre, de les secourir. 

    Au fil de ce voyage extraordinaire, Esteban va ressentir qu’il n’est pas tout à fait un garçon comme les autres. Ces adolescents peuvent-ils réussir une mission aussi difficile ? Et qui pourrait apporter une réponse à la question qui tarabuste Esteban : qui est il ? 

     

     

    5) Comment se déroule votre journée lorsque vous écrivez ?

     

    Je ne peux, hélas, pas disposer de toute la journée pour écrire. En semaine, je consacre plusieurs heures à tout ce que j‘appelle affectueusement " l‘intendance ", c‘est-à-dire les relations avec l‘éditeur, les librairies, les salons du livre etc. et le week-end, je retrouve l‘écriture.

     

    6) Utilisez-vous votre entourage ou même les paysages que vous voyez dans vos romans ?

     

    La plupart du temps, je puise l‘inspiration, pour le caractère de mes personnages, dans mon entourage, l‘univers professionnel. En revanche, certains sortent totalement de mon imagination.

    Pour les paysages, je cherche à me souvenir d‘impressions glanées au cours de randonées, de plongées sous marine par exemple. 

     

    8) Avez vous un mot à dire à vos lecteurs ou futur lecteur?

     

    Bienvenue dans le Monde d‘Esteban !


    votre commentaire
  • Bonjour,

     

    Interview Benjamin Debuc

    Merci d'avoir pris le temps de répondre à cette interview.  

     

    1) Pouvez-vous vous présenter un petit peu ?

     

    Benjamin Debuc ; 22 ans,

    Né dans la région Parisienne, accouché par mon père le jour des quarante ans de ma mère, je suis le dernier enfant d’une grande famille recomposée. Jeune, j’ai vite été immergé dans l’univers passionnant du sport.  Ancien nageur de haut niveau, je suis actuellement en cinquiéme année de médecine.

     J’ai entrepris la rédaction de mon premier ouvrage, Aelig et le peuple céleste, en fin de 1eS, en parallèle des mes études et de mon entrainement sportif quotidien. Captivé par les langues étrangère, et notamment l’anglais, j’ai eu la chance de beaucoup voyager.

     Ambitieux et perfectionniste, je prévois de terminer le deuxième tome de ma trilogie dès la fin de cette année. 

     

     

    2) Avez vous toujours voulu devenir écrivain ? Pourquoi ?

     

    J’ai commencé à écrire des poèmes en 5e à l’âge de 12 ans et je me suis vite pris au jeu de l’écriture. J’ai toujours aimé m’évader à travers les histoires que j’inventais. Et c’est exactement ce même dépaysement que je recherche en parallele de mes études médicales, ce défouloir permanent qui contraste si bien avec la rationalité du monde scientifique et la réalité de la pathologie de mes patients. Ce sont pour moi deux passions complémentaires qui ont toujours fait partie de moi.

     

     

     

    3) Comment s'est déroulé votre recherche de maison d'édition ?

     

    La recherche de ma maison d’édition n’a pas été très simple au départ. J’ai commencé, comme tout le monde, par protéger mon manuscrit à la Société des gens de Lettres avant d’envoyer mon 1e tome à diverses maisons sans vraiment trop cibler les éditeurs spécialisés en Heroic fantasy, ce qui m’a valu quelques lourds refus. Puis, mieux entrainé dans cet exercice et après avoir fait relire et corriger mon manuscrit par des proches, j’ai fini par envoyer mon ouvrage à une 2e vague d’éditeurs orientés jeunesse et fantastique cette fois ci. Devant le refus de grandes maisons d’éditon comme Gallimard et Flammarion j’ai finalment opté pour les éditions Persée, une jeune maison d’édition qui grimpe progressivement, notamment avec sa toute nouvelle distribution par le grand groupe Hachette Livres qui es un atout majeur. Je finirai par préciser que mon contrat étant semi-participatif, c’est à dire que je devais participer financièrement à l’édition de mon livre, j’ai eu recours à My Major Company pour récolter la somme nécessaire avec l’aide des internautes. Donc si ma trilogie a pu voir le jour, c’est grâce à ma détermination, ma passion mais avant tout grâce à la confiance des lecteurs ! Une belle histoire qui, je l’éspère, ne fait que commencer. 

     

    4) Avez-vous un auteur favoris ? Vous inspirez-vous de ce dernier ?

     

    La fameuse question ! Je répondrai tout simplement que non, je n’ai pas d’auteur favoris. Mais pourquoi donc, me demanderez vous ? Je me refuse tout simplement de trop limiter ma vision des choses et mon inspiration à un seul style, un seul souffle littéraire. Je préfère m’éxalter des singularités et des forces de chacun, fussent-elles un seul chapitre ou même une simple phrase noyée dans tout un bouquin, que de trop me focaliser sur la sensibilité d’un seul artiste.

     

    5) Pouvez vous nous présenter un de vos livres ?

     

    Je vais vous présenter Aelig et le peuple céleste, 1e tome de ma trilogie. Cet ouvrage raconte l’histoire d’un jeune homme de 15 ans, charmant dasn toute sa naiveté, qui va progressivement découvrir le lourd héritage qui pèse sur ses épaules L’un des trois élus, déscendants des puissants séraphins, voilà finalement la vraie nature de ce jeune fermier. Entre la découverte de ce nouveau monde, la recherche des 2 autrees élus et l’affrontement avec les démons, il devra redoubler de courage pour réussir sa mission principale : sauver l’Oraykleh des griffes de Dorgal, le roi des démons. Vous trouverez dans ce 1e tome un subtil mélange de magie, d’aventures, d’amitiés naissantes et d’amour impossible qui je l’éspère saura vous faire voyager et rever. 

     

    6) Comment se déroule votre journée lorsque vous écrivez ?

     

    Je n’ai pas de journée „type“. Je peux écrire le matin comme le soir, à mon bureau comme au bord de l’eau en vacances … Le maitre mot : inspiration ! Et chaque événement de ma vie est en fait source d’inspiration. Je suis très observateur et puise dans chaque détail le fil de mon épopée. 

     

     

     

    7) Utilisez-vous votre entourage ou même les paysages que vous voyez dans vos romans ?

     

    Comme je viens de le dire, ma vie es tune grande source d’inspiration pour mon livre. Bien plus romancée certes mais je me plais à utiliser mes souvenirs ainsi que mes reves et mes connaissances pour donner à mes personelles plus de substances et de réalisme. 

     

    8) Avez vous un mot à dire à vos lecteurs ou futur lecteur?

     

    J’éspère que vous prendrez tous autant de plaisir à lire ce 1e tome que j’en ai pris à l’écrire. Car cette trilogie est, bien sur, mon petit bijou, mon travail acharné de plusieurs années, mais est avant tout pour vous chers lecteurs, pour partager sans relache ma passion pour l’écriture et vous faire voyager, rever à travers mon histoire. Ma plus grande récompense n’est autre que votre sourire à la fin de la dernière page et cette folle pensée : „C’était un bon livre ! A quand la suite ?“


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique