• Interview de Amanda Bayle

    Bonjour,

    Merci d'avoir pris le temps de répondre à cette interview.

    Interview de Amanda Bayle

    1) Pouvez-vous vous présenter un petit peu ?

     

    J’ai vingt-six ans et je vis en Auvergne, à quelques kilomètres de Clermont-Ferrand. C’est une région que j’affectionne tout particulièrement, j’ai passé mon enfance à la campagne et je suis plutôt du genre à fuir les grandes villes et la foule.

    Passionnée de lecture depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours aimé écrire. Mais je ne me suis lancée dans l’aventure de l’écriture qu’en 2012, alors en recherche d’emploi j’ai mis cette période de ma vie à profit pour me consacrer à cette passion et écrire mon tout premier manuscrit.

     

    2) Avez vous toujours voulu devenir écrivain ? Pourquoi ?

     

    J’ai toujours eu un crayon et un papier sous la main à griffonner quelques petites nouvelles, mais de là à songer un jour devenir écrivain… Cette idée ne m’a trotté dans la tête il y a seulement deux ou trois ans. En réalité, je lisais à cette période énormément de romances, un genre que j’affectionne autant à la lecture qu’à l’écriture, et plus je les lisais, plus les idées se bousculaient dans mon esprit, jusqu’à ce que je les mette par écris. J'ai commencé par écrire quelques nouvelles, j'ai montré mes écrits pour la première fois à des tiers via le forum Les Romantiques et je me suis aperçue que j'aimais vraiment écrire pour être lue et aussi critiquée (la critique est très importante pour progresser). Et petit à petit, j'ai rédigé mon tout premier manuscrit.

     

    3) Comment s'est déroulée votre recherche de maison d'édition ?

     

    Très naïvement j'ai commencé à envoyer mon manuscrit aux plus grandes maisons d'édition. Hachette, Belfond, Flammarion... Malheureusement, la romance est un genre qui n'était pas encore très exploité dans les maisons d'édition françaises, et il y a trois ans, la collection Harlequin HQN et la collection romance de Milady n'existaient pas encore. Après avoir essuyé plusieurs lettres types de refus, j'ai reçu une réponse plutôt encourageante d'une maison d'édition qui était prête à accepter mon manuscrit si j'opérais quelques modifications au niveau de l'histoire. Corriger quelques incohérences, rajouter quelques détails. Je me suis empressée de faire ces modifications, mais le manuscrit a de nouveau été refusé. Un peu dépitée j'en ai parlé à quelques contacts que j'avais sur les forums de discussions auxquels je participais, et j'ai appris qu'une passionnée de romance et d'écriture, venait de créer sa propre maison d'édition. J'ai aussitôt tenté ma chance et envoyé mon manuscrit aux Éditions Cyplog qui l'ont accepté.

     

     

    4) Avez-vous un auteur favori ? Vous inspirez-vous de ce dernier ?

     

    J'ai beaucoup d'auteurs favoris dans différents genres. J'adore Stephen King, le maître de l'horreur et du suspense, mais je ne m'inspire pas de ses écrits pour mes romances, ce serait étrange.

    En romance, mon auteure culte est et restera toujours Kathleen E. Woodiwiss. J'aime son style d'écriture et je ne me lasse jamais de relire ses livres. J'aime également beaucoup Lysa Kleypas, Kresley Cole, J.R Ward, Pamela Clare...

    Dans un registre plus classique, je suis une grande fan d'Émilie Brontë et des Hauts de Hurlevent, mais aussi d'Émile Zola et d'Edmond Rostand.

     

    Je ne pense pas que je m'inspire de mes auteurs favoris, toutefois nos lectures nous influencent toujours et je retrouve parfois des situations, des dialogues, des paysages dans mes écrits qui ont pu être inconsciemment inspirés par mes lectures préférées.

     

    5) Pouvez-vous nous présenter un de vos livres ?

     

    Pour le moment un seul de mes manuscrits a été publié : Une fée à Glade of Oaks.

    Il s'agit d'une romance historique qui se déroule dans l'Amérique du XIXe siècle.

     

    L'héroïne, Glynis, est une jeune femme innocente et surprotégée telle qu'étaient les jeunes femmes de bonne famille de cette époque. Elle vit avec son oncle à New York lorsqu'elle fait la rencontre du héros, Brian, un planteur de Charleston.

    Très vite le héros va être attiré par la jeune femme et profiter honteusement de son innocence.

     

    La vie va alors jouer un très mauvais tour à Glynis qui, jeune femme douce et profondément gentille, va devoir côtoyer Brian, un homme taciturne et autoritaire. Mais l'héroïne va très vite "grandir", et de jeune innocente devenir une véritable femme, capable de faire tourner Brian en bourrique.

     

    C'est un roman qui suit les codes de la romance historique classique, avec de la sensualité, des échanges piquants entre les héros et des personnages secondaires qui vont venir nourrir l'intrigue et offrir quelques scènes assez comiques aux lecteurs.

     

    Mon second manuscrit à être publié sera d’ailleurs centré sur l’un de ces personnages secondaires, Samuel, le frère de Brian.

     

     

    6) Comment se déroule votre journée lorsque vous écrivez ?

     

    Pour être honnête, une journée d'écriture est toujours très chaotique pour moi. Souvent j'écris sur papier, car l'ordinateur m'offre trop de distractions. Si l'inspiration est là je suis un peu survoltée, j'écris vite, mais fait de nombreuses poses grignotage ou café, et au contraire, si l'inspiration ne vient pas, je peux passer plusieurs minutes à fixer ma feuille, morose.

    Pas la peine de venir me parler, je n'entends rien et ne vois rien non plus si ce n'est mon crayon et ma feuille.

     

    Pour conclure, mieux vaut ne pas se trouver dans les parages quand j'écris ;)

     

    7) Utilisez-vous votre entourage ou même les paysages que vous voyez dans vos romans ?

     

    Les paysages oui, je vis à la campagne et souvent, dans mes écrits, il y a une forêt ou un cours d'eau. J'aime les animaux, j'ai un chien, un chat, ma famille a des chevaux, et tout comme les paysages, je les exploite dans mes écrits. Toutefois, je n'utilise pas mon entourage, ou alors de façon tout à fait inconsciente.

    Il m'arrive néanmoins d'exploiter à l'occasion des situations vécues pour décrire certaines émotions ou réactions de mes personnages.

     

    8) Avez-vous un mot à dire à vos lecteurs ou futurs lecteurs?

     

    Merci. Merci de me lire, de lire cette interview, de vous intéresser à mon travail. Et à mes lecteurs assidus, merci de toujours m'encourager, de partager les liens vers mes écrits en lecture libre sur mon blog et de me donner vos impressions.

    C'est grâce à vous si l'aventure a commencé et si elle peut continuer.

     

     

     

     

    « Trouvez les films (personnages) Chroniques de Sharon Kena »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :