• Chronique La fiancée captive de Joanne Rock 

    Prix : 6.95 E

    Pages : 336

    Editeur : Harlequin

     

    Chronique La fiancée captive de Joanne Rock

     

    Résumé :

     

    Peu avant de prononcer ses vœux définitifs, Mélissande Deverell, une jeune et jolie novice, est enlevée au sein même de son couvent français par un audacieux ravisseur qui se révèle être un ami d’enfance, le chevalier Lucian Barret. Brièvement, ce dernier lui explique avoir pour mission de la ramener en Angleterre afin qu’elle y épouse son frère Roarke comme elle en a jadis émis le souhait. Outrée, Mélissande s’insurge. Elle s’est crue autrefois éprise de Roarke, mais elle n’était alors qu’une fillette et, depuis, ses rêves ont changé ! Et pourquoi celui-ci, après des années de silence, se souvient-il subitement de son existence ? Et plus inquiétant encore : pourquoi Lucian affirme-t-il vouloir, par ce rapt, « s’acquitter d’une lourde dette envers sa famille » ?

     

    Mon avis :

     

    Je tiens à remercier Mélanie pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Je ne suis asbolument pas convaincue par la couverture, je trouve qu'elle ne rend pas justice au récit et c'est vraiment dommage alors s'il vous plaît, même si vous ne l'aimez pas, lisez quand même le résumé. En effet, ce dernier est beaucoup plus captivant et il saura vous donner envie de plonger au coeur de ce récit.

     

    Une chose que j'ai trouvé vraiment intéressant avec ce récit, c'est le fait que les personnages se connaissent déjà. Ils devraient tout savoir l'un, de l'autre mais heureusement le temps qu'ils ont passé séparé permet de lecteur de découvrir, redécouvrir le personnage de Lucian en même temps que l'héroïne.

     

    Le roman en lui même va très vite à lire, il n'y a aucun problème au niveau de la compréhension bien au contraire. L'auteure utilise un vocabulaire simple et adapté à l'époque. Le livre se laisse ainsi lire facilement le lecteur se laisse prendre rapidement au jeu.

     

    On voit parfaitement que l'auteure connaît son sujet et qu'elle est décidée à nous faire apprécier son œuvre. Elle a certainement dû prendre quelques temps avant de le terminer et on ne peut que remarquer son très beau travail. Malgré tout, c'est une belle histoire et on ne peut que saluer l'imagination de l'auteure qui nous démontre une nouvelle fois ses talents.

     

    Alors qu'elle est sur le point de prononcer ses voeux, Mélissandre se retrouve enlevée par une personne qu'elle identifie rapidement comme son ami d'enfance. Ce dernier, Lucian Barret a une mission, celle de ramener la jeune fille en Angleterre pour la faire épouser Roarke, l'homme qu'enfant, elle désirait épouser. Malheureusement, Mélissandre a changé d'avis et c'est contre son gré que Lucian l'emmène, une manière pour lui d'effacer une dette.

     

    J'avais un peu peur que le personnage de Mélissandre se laisse marcher sur les pieds et heureusement, je me suis rendue compte que je n'avais aucune raison de craindre cela. En effet, c'est quelqu'un qui ne se laisse pas faire et qui n'hésite pas à s'insurger sur Lucian.

     

    Le personnage de Lucian m'a tout de suite captivé, je me suis réellement demandé de quelle dette il pouvait bien parler et j'avais hâte d'avoir la réponse à ma question. Un personnage attachant. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé son comportement au fil des pages.

     

    En résumé un livre qui se lit vraiment rapidement. Un livre que je vous invite à découvrir sans plus tarder.


    1 commentaire
  • Chronique La défiance du prince de Marguerite Kaye 

    Prix : 6.95 E

    Pages : 320

    Editeur : Harlequin

     

    Chronique La défiance du prince de Marguerite Kaye

     

    Résumé : 

     

    Stephanie ne se sent pas la bienvenue lorsqu’elle se présente, à la place de son père, au palais royal de Bharym. Visiblement, le prince Rafiq ne s’attendait pas à ce qu’une jeune femme puisse prétendre au poste de vétérinaire des écuries royales. Elle a pourtant tout appris de son père, le plus grand spécialiste britannique, aujourd’hui retenu par une campagne militaire. Elle est donc largement compétente, et si le prince est déterminé à remporter la célèbre course hippique de Sabr, il sera bien obligé de lui faire confiance. Par fierté et par défi, elle compte bien lui prouver qu’une femme peut être à la hauteur de la tâche…

     

    Mon avis :

     

    Je tiens à remercier la maison d'édition Harlequin ainsi que Mélanie pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

      

    Une couverture agréable à regarder même si je dois avouer qu'elle ne peut pas être forcément attirante pour tout le monde. Aimant beaucoup ce genre de récit, elle avait tout pour me plaire personnellement. Aimant beaucoup ce genre de couverture, je n'ai pas pris le temps de lire le résumé.

     

    Généralement, avec les livres de Marguerite Kaye, c'est soit ça passe, soit ça casse. Heureusement, pour celui-ci, c'est un gros OUI. L'auteure parvient rapidement à nous plonger dans son univers, peut-être est-ce parce que j'aime les cheveux ? A moins que ce soit les personnages qui donnent envie de poursuivre la lecture.

     

    On remarque que l'auteure aime beaucoup cette période de l'histoire et on s'en rend compte de plus en plus au fur et à mesure que l'on avance dans ce bouquin. Elle multiplie les références historiques et ce pour ma plus grande joie.

     

    La seule chose que je regrette arrivée au bout de ma lecture, c'est le fait qu'il n'y a pas assez d'actions à mon goût. J'aurai bien aimé qu'il y en ait un peu plus quitte même à prolonger un peu le nombre de pages.

     

    Alors qu'elle est ici pour le poste de vétérinaire des écuries royales, Stephanie se rend très rapidement compte que le prince Rafiq n'a pas l'air convaincu par ses talents. Elle est donc prête à tout pour lui montrer le contraire et décrocher le poste de ses rêves. Cependant, quand l'amour s'en mêle, est-il possible de s'en sortir indemne ?

      

    J'ai beaucoup aimé le personnage de Stephanie, elle sait ce qu'elle veut et n'hésite pas à faire son maximum pour l'obtenir. C'est quelqu'un de buté mais heureusement sinon elle se ferait marcher sur les pieds. C'est une héroïne qui vous fera très certainement succomber.

     

    En ce qui concerne le prince Rafiq, on ne peut pas lui en vouloir de réagir ainsi. En effet, il ne faut pas oublier l'époque à laquelle nous sommes ni même les coutumes de sa région. On s'attache également rapidement à lui.

      

    En résumé un livre que j'ai pris plaisir à découvrir et que je ne peux que vous recommander. Si vous aimez ce genre de récit, n'attendez plus et foncez. 


    1 commentaire
  • Chronique L'énigme de Cold Spring de Carla Neggers 

    Prix : 7.50 E

    Pages : 432

    Editeur : Harlequin

     

    Chronique L'énigme de Cold Spring de Carla Neggers

     

    Résumé :

    Il était l’héritier d’une grande dynastie, elle une aventurière aussi belle qu’intrépide. Un soir, Colt Sinclair et Frannie Beaudine se sont enfuis à bord d’un avion qui s’est écrasé près de Cold Spring, dans le New Hampshire. Mais jamais personne n’a retrouvé l’appareil, et le sort des amants maudits est demeuré un mystère… Des années plus tard, Pénélope Chestnut tombe par hasard sur la carcasse de l’avion au milieu des bois. La nouvelle est relayée par les médias et, très vite, tout s’accélère… Un détective surgit avec pour mission de vérifier les affirmations de la jeune femme. Puis c’est le neveu du disparu, Wyatt, qui arrive à son tour, bien décidé à apporter des réponses aux questions qui obsèdent toujours sa famille. L’affaire prend cependant une tournure inquiétante lorsque la vérité éclate au grand jour. Une vérité aux conséquences si dramatiques que Pénélope regrettera vite d’avoir fait la lumière sur l’énigme de Cold Spring…

     

    Mon avis :

     

    Je tiens à remercier la maison d'édition Harlequin ainsi que Mélanie pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies. 

     

    Je dois avouer avoir été intrigué par ces nouvelles couvertures qui m'ont donné envie de découvrir le contenu du roman. C'est pourquoi j'ai été lire le résumé. Ce dernier était vraiment intéressant et lorsque je suis parvenue au bout, je n'avais qu'une seule envie, plonger au coeur de ce récit.

     

    Un livre vraiment bien écrit qui vous plongera également dans l'énigme de Cold Spring. L'auteure instille dans son récit une légère lueur de doute et d'espoir. C'est la première fois que je lisais un livre de cette auteure et je dois avouer que je ne regrette absolument pas mon choix.

     

    J'ai sauté à pieds joints dans ce récit et j'ai pris beaucoup de plaisir à mener l'enquête en compagnie des personnages. Je me suis laissée prendre au jeu et c'est pourquoi je considère que ce roman est un sans faute. De plus, à côté de l'enquête, il y a quand même une histoire d'amour qui se développe et c'est vraiment quelque chose qui me plaît.

     

    Il n'y a aucun temps mort dans ce récit, l'auteure enchaîne logiquement les événements et ce pour notre plus grand plaisir. Vous passerez obligatoirement par de nombreuses émotions. C'est un livre qui ne vous laissera pas indifférent et c'est pourquoi j'invite ceux qui sont à la recherche de ce genre de lecture de ne plus hésiter.

     

    Pour le résumé, je trouve que celui de la maison d'édition est vraiment bien construit. Il vous annonce ce que vous êtes en droit de découvrir dans ce roman, mais en même temps, il laisse planer un soupçon de mystère. C'est pourquoi j'ai décidé de ne pas vous faire de résumé.

     

    J'ai beaucoup apprécié le personnage de Pénélope. C'est une jeune femme qui sans le vouloir va se retrouver sur le devant des projecteurs en trouvant la carcasse de l'avion disparue depuis des années. Elle va se retrouver propulsée dans une enquête qui va très rapidement lui faire regretter sa découverte. C'est un personnage vraiment intéressant et je ne peux que vous inviter à faire sa découverte.

     

    En résumé un livre vraiment captivant et intéressant à lire. Je ne peux que vous inviter à découvrir ce récit qui ne vous laissera pas de marbre. 


    1 commentaire
  • Chronique La folle aventure des Durrell de Steve Barron 

    Prix : 19,99 E

    Studio : Koba

    Chronique La folle aventure des Durrell de Steve Barron

     

    Synopsis : 

     

    Suite à la mort de son mari, Louisa Durrell n'arrive plus à faire vivre ses quatre enfants : Larry, Leslie, Margo et Gerry. Elle décide de quitter l'Angleterre pour s'installer sur la petite île grecque de Corfou. Loin de leur confort d'avant, les Durrell arriveront-ils à s'adapter à leur nouvelle vie ?

     

    Mon avis :

     

    Je tiens à remercier Sandrine pour l'envoi de cette série en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    C'est une série qui se base sur "La trilogie de Corfou" de Gérard Durrell et de Léo Lake. Il s'agit d'un livre que je n'ai pas eu l'occasion de lire alors je ne peux malheureusement pas vous dire si l'adaptation est fidèle ou non alors c'est pourquoi je vais baser ma chronique uniquement sur la série. Si j'ai le temps, j'irai peut être un jour découvrir ce roman.

     

    Une chose que j'ai beaucoup apprécié avec cette série, c'est les paysages qui sont extraordinaires. J'ai adoré les voir au fil des épisodes car j'aimerai beaucoup visiter les îles grecques et j'avais vraiment l'impression d'y être et cela m'a fait passer un excellent moment de visionnage.

     

    C'est une série qui a très bien fonctionné en Angleterre et d'ailleurs, il est possible de voir l'endroit d'où vient cette série. En effet, il y a des acteurs qui jouent parfaitement leur rôle mais également des plans qui retiennent l'attention des spectateurs. Il y a également des dialogues à couper le souffle et réellement captivants.

     

    C'est une série qui dégage beaucoup d'humour et qui vous fera passer un excellent moment. Je n'ai pas vu le temps passer durant cette série et j'ai rapidement enchaîné les épisodes. Cependant, je trouve que la saison se termine comme il faut et c'est pourquoi je ne ressens pas la moindre peine ni douleur de quitter les personnages. 

     

    Lorsque son mari meurt, Louisa Durrell n'a pas d'autre choix que de partir avec ses quatre enfants sur une île grecque de Corfou. Parviendront-ils à se faire à cette nouvelle vie ? Comment Larry, Leslie, Margo et Gerry vivront-ils cet éloignement avec l'Angleterre ?

     

    J'ai beaucoup apprécié le personnage de Louisa pour la simple et bonne raison qu'elle fait vraiment son possible pour venir en aide à sa famille malgré sa douleur et malgré les problèmes qui leur tombent dessus. C'est une mère de famille qui garde la tête sur les épaules et qui n'hésitent pas à faire passer sa famille avant elle-même.

     

    J'ai décidé de ne pas parler des enfants pour vous laisser les découvrir sans plus tarder. D'ailleurs, ils sont quand même 4 et cela m'aurait pris pas mal de temps puisqu'ils sont chacun différents les uns des autres pour notre plus grand plaisir.

     

    En résumé une série que j'ai pris plaisir à regarder même si c'est une série que je ne compte pas regarder une nouvelle fois avant un petit moment. 


    votre commentaire
  • Chronique Le cave du Vatican d'Etienne Liebig 

    Prix : 16 E

    Pages : 208 

    Editeur : La Musardine

    Chronique Le cave du Vatican d'Etienne Liebig

     

    Résumé :

     

    Du suspense, du sexe, de la mauvaise foi, des spaghetti alle vongole et quelques fantaisies maison : Liebig réincarné en San Antonio !

    Lorna, très jolie fliquette, a sa méthode pour faire accoucher les suspects et les témoins. Elle donne de son corps. Son collègue Glossu a aussi sa méthode : la mandale. Tous deux se retrouvent à enquêter sur une très sale affaire au cœur du Vatican. Sous les plafonds ornés de la cité papale, le protocole va en prendre un coup : ça va secouer chez les mitres et le Grand Patron va être obligé de s'en mêler. Du suspense, de la mauvaise foi, des spaghetti alle vongole et quelques fantaisies maison. En tout cas, c'est prouvé maintenant : les anges ont un sexe et ils savent s'en servir.

     

    Mon avis :

     

    Je tiens à remercier Stéphane ainsi que la maison d'édition La Musardine pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies. 

     

    Une couverture vraiment intrigante et qui a su retenir mon attention. Le ton du récit est déjà donné et nous savons un peu à quoi nous attendre. D'ailleurs, c'est quelque chose de confirmé lors de la lecture du résumé.

     

    Une chose que j'ai beaucoup appréciée, c'est le fait qu'il y ait vraiment une enquête policière au fil des pages mais également le fait que l'auteur a su lui accorder une place vraiment importante dans le récit. En effet, j'avais un peu peur que l'enquête serve de prétexte à une grande débauche entre les protagonistes mais ce n'est heureusement pas le cas.

     

    C'est le premier livre d'Etienne Liebig que je lisais et je dois avouer que ce fut une agréable surprise, je ne m'attends pas du tout à ce genre de récit et même si j'ai eu un peu peur au début de me trouver uniquement dans un livre pornographique ce ne fut heureusement pas le cas.

     

    La plume de l'auteur est quand même assez crûe mais c'est tout à fait normal surtout qu'il s'agit d'un livre de la maison d'édition La Musardine et qu'il fallait bien s'attendre à avoir ce genre de langage ce qui reste fidèle à la maison d'édition.

     

    C'est l'histoire de Lorna, une jeune flic qui a l'habitude de se servir de ses atouts pour avancer dans ses enquêtes et arriver à ses fins. C'est lors de l’une d’elle qu'elle doit aller au Vatican afin de trouver des réponses à ses questions. Enquête qu'elle doit mener en compagnie de l'un de ses collègues, Glossu qui quant à lui n'hésite pas à faire usage de ses poings pour avoir des réponses. C'est donc à deux qu'ils vont devoir mener une enquête pour retrouver le responsable du meurtre d'un des malfrats les plus connu des services de police.

     

    J'ai beaucoup apprécié le personnage de Lorna, c'est quelqu'un qui n'a pas peur d'utiliser son corps pour avoir des réponses à ses questions. C'est une flic avec des méthodes vraiment étranges mais nous ne pouvons pas s'empêcher d'apprécier sa personnalité.

     

    En ce qui concerne Glossu, ses méthodes ne sont pas non plus légales et je trouve que c'est vraiment intéressant à suivre les deux personnes dans leurs enquêtes. En effet, Glossu a plus l'habitude de faire usage de sa force plutôt que de son corps à l'opposé de Lorna.

     

    En résumé un livre que j'ai pris plaisir à découvrir, je ne peux que vous recommander cette lecture.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique