• Chronique Un dangereux témoignage de Léna Diaz

    Prix : 4,50 E

    Pages : 208

    Editeur : Harlequin

    Chronique Un dangereux témoignage de Léna Diaz

    Résumé :

     

    • Vous êtes prête ?

    • Alors que les événements des derniers jours se bousculent dans sa tête, Jessica se sent gagnée par une étrange impression de vertige et d’irréalité. Si elle est prête ? A quitter New York ? A s'installer dans une ville inconnue ? A changer d’identité et repartir de zéro ? A vivre dans la peur constante que Richard DeGaullo, le baron de la mafia contre lequel elle vient de témoigner, ne la retrouve et ne la supprime ? Non. Assurément, elle n’est pas prête. Hélas, elle le sait, elle n'a pas le choix : elle devra suivre le marshal Ryan Jackson, l’homme mystérieux et magnétique qui a été assigné à sa protection, et lui confier sa vie.

    • — Je suis prête.

     

     

    Mon avis :

     

     

     

    Salut les fifous, c’est Peter, en direct des livres en folies avec aujourd’hui la chronique du roman réédité et classé en hors-série dans la collection Black Rose... Il s’agit de «  Un dangereux témoignage » de Léna Diaz…. Merci aux éditions Harlequin et à Mélanie pour l’envoi de ce roman en service presse pour les livres en folies.

     

    Tout d’abord, la couverture de ce tome est magnifique, la jeune femme est tout simplement… à croquer, bon, d’accord, j’ai craqué sur ses beaux yeux, mais admettez qu’elle est vraiment … bon ce n’est pas le sujet…. le résumé quant à lui semblait intrigant alors je me suis plongé dans ma lecture.

     

    Une fois de plus, Harlequin a fait un choix judicieux en choisissant ce thriller pour réédition car celui-ci est une petite merveille. L’intrigue est très présente dans le roman, et l’histoire d’amour entre les protagonistes est assez difficile surtout à cause du contexte…

     

     

    Dans ce tome, nous suivons l’histoire de Jessica, qui vient de témoigner contre un puissant baron de la drogue… qui le veut morte, mais au moment où elle embarque avec les marshalls pour se rendre à sa nouvelle planque, ils subissent une attaque et ses protecteurs se font abattre… IL ne reste plus que Ryan pour veiller sur elle, mais ce dernier n’est pas du tout décidé à lui faire confiance…

     

    Aucun temps mort dans ce roman, des rebondissements, des retournements de situation, une histoire d’amour, mais qui laisse une grande part à l’intrigue policière…

    Une Histoire addictive que j’ai pris plaisir à lire, la plume de l’auteur simple, mais ô combien puissante…

     

     

    En conclusion un tome que j’ai pris plaisir à lire et que je recommande aux amateurs de thriller policier.

    Ma note 5 /5

     

     


    votre commentaire
  • Chronique June de Virginie Bégaudeau

    Prix : 16 E

    Pages : 224

    Editeur : La Musardine

    Chronique June de Virginie Bégaudeau

    Résumé :


    Colorado, été 1973. June, épouse dévouée, est initiée par Elsa, sa jeune voisine sulfureuse, à des jeux interdits. Suite à l'insistante proposition de sa maîtresse, elle quitte son mari et accepte de partir en cavale à ses côtés. Sur les routes, les deux amantes s'enivrent d'amour et de sexe. Au gré de leurs pérégrinations, elles rencontrent une communauté hippie aux manières licencieuses et Sacha, grand ténébreux qui devient leur compagnon de voyage. Mais ce que June ignore, c'est le plan d'Elsa : se mettre en quête de la légendaire maison des Carpenter, un lieu invitant ses habitants à toutes les débauches. Que découvriront-elles derrière les portes de ce temple de la dépravation ? À quels rites devront-elles s'adonner ? Quel terrible secret détient leur chef, le cynique et charismatique Adrian ?
    Le souci du décor et du mystère caractérise l'écriture de Virginie Bégaudeau. Sa plume dresse des portraits de femmes fortes, guidées par leurs désirs. Un texte original et délicat, une histoire d'initiation érotique captivante.

     

     

    Mon avis :

     

    J’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui, June de Virginie Bégaudeau. Ce roman m’a été offert en Service Presse pour les livres en folies par La Musardine et Stéphane que je remercie sincèrement.

     

    Alors, la couverture est tout simplement Whouah ! L’illustration est parfaitement représentative du roman et je félicite Apollinia Saint-Clair pour avoir si bien su retranscrire l’ambiance du roman. Le résumé quant à lui, a tout de suite titillé mon imagination et c’est avec plaisir que j’ai commencé ma lecture.

     

    Dès les premières pages, nous sommes dans l’ambiance et on comprend tout de suite que June est sous la coupe d’Elsa. Elle lui est soumise et accepte même de quitter son époux pour un road trip… sensuel. Mais ce qu’ignore June, c’est qu’Elsa n’agit pas pour son propre compte et que si elle a fait de June sa chose, c’est uniquement pour l’emmener dans un lieu de débauche, l’offrir en pâture à Adrian, afin de recouvrer elle-même sa liberté…. et surtout de pousser June afin qu’elle prenne la place d’Adrian, qu’elle lui fasse payer ce qu’elle n’a jamais osé révélé à son amante…

     

    Je dois avouer que ce roman fut intense à lire, aussi bien par les scènes de sexe très hot, mais aussi par cette sensation de « soumission psychologique » que ressent June vis-à-vis d’ Elsa, pourtant, petit à petit, c’est June qui prend l’ascendant, elle qui devient « dominatrice » et qui se transforme en maîtresse femme, même si elle le vit mal psychologiquement.

     

    Les retournements de situations sont nombreux dans ce roman, les personnages tous… dérangeants. Un seul pour moi sort du lot, Sasha, qui est pour moi mon coup de cœur…

     

    En conclusion, un roman intense qui m’a beaucoup plu et qui va vous transporter dans un monde de soumission/domination dont vous ne ressortirez pas indemne

    Ma note 4/5


    votre commentaire
  • Chronique La comtesse sans nom de Carol Townend

    Prix : 6,95 E

    Pages : 320

    Editeur : Harlequin

    Chronique La comtesse sans nom de Carol Townend

    Résumé :

     

    Son épouse n'est pas la riche héritière qu'il croyait. Seulement une femme amoureuse...

     

    Champagne, XIIe siècle

    Francesca n’est pas dupe. Si sa dame de compagnie l’a entraînée dans cette fête costumée, sous prétexte de lui changer les idées, c’est pour qu’elle se trouve un nouveau mari. Mais comment pourrait-elle oublier Tristan, l’homme qu’elle a épousé avant d’apprendre qu’elle n’était pas la fille d’un noble, comme elle l’avait toujours cru ? Tristan était en mission lorsque la vérité a éclaté, deux ans plus tôt, et, depuis, il n’a répondu à aucune de ses lettres. Francesca sait parfaitement que son mariage va être annulé – car pourquoi un comte resterait-il marié à une roturière ? – et que Tristan ne reviendra pas. Alors, pourquoi le regard de l’homme masqué qui l’invite à danser lui semble-t-il si familier ?

     

     

    Mon avis :

     

     

    Yo les girls et les boys, ici Peter en direct des livres en Folies pour une nouvelle chronique passionnante puisqu’elle concerne un roman de la collection historiques éditée par Harlequin, que je remercie sincèrement et tout particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce livre en SP.

     

    Je dois avouer que j’ai pris plaisir à découvrir la couverture, même si, je n’ai pas trouvé le rapport entre cette brune magnifique qui lit un livre et le roman. Le résumé semblait intéressant, donc… à votre idée qu’ai-je bien pu faire ?

     

    Dans ce roman, nous faisons la connaissance de Francesca, qui depuis deux ans est restée sans nouvelles de son mari et qui désespère d’en avoir, surtout qu’il est parti guerroyer juste après leurs noces… De plus, elle est certaine qu’il demandera la dissolution du mariage car …. Bon okay, il a été roulé sur la marchandise… Pas de belle héritière, mais une jeune femme sans nom, sans passé, sans existence…

     

    Au niveau des personnages, j’ai eu beaucoup de difficultés à ressentir de l’empathie, que ce soit pour l’un ou pour l’autre… J’ai trouvé Francesca un peu…nunuche. Elle n’a rencontré son époux qu’au moment des noces, elle ne l’a pas vu depuis deux ans, mais elle est toujours amoureuse… Elle se rebelle parfois, mais on sent bien qu’elle n’en a pas envie.

     

    Et que dire de Tristan… Un être assez fourbe, il faut bien l’avouer… Pour lui cacher la vérité, ce n’est pas mentir et Il trouve toujours des excuses pour se dédouaner… Classique… Il est prêt à rompre son union avec Francesca parce qu’elle ne lui a pas écrit… mais lorsqu’il apprend qui en réalité a « volé » leur correspondance… Il pardonne à cette dernière avec le sourire…

     

    En conclusion : Une romance que j’ai eu un peu de difficulté à lire, surtout que je n’ai pas ressenti d’empathie pour les personnages

    Ma note 3.5/5


    votre commentaire
  • Chronique Mincir en 30 jours de Jean-Pierre Clémenceau

    Editeur : Presses du Châtelet

    Chronique Mincir en 30 jours de Jean-Pierre Clémenceau

    Résumé :

     

    Vous souhaitez perdre quelques kilos sans trop d’efforts ?  Jean-Pierre Clémenceau propose une méthode simple et facile à  suivre, conçue comme un journal de bord. Trente jours de coaching  pour être plus svelte. Vous n’avez plus qu’à suivre son programme,  étape par étape : cap sur l’objectif à atteindre !
    Chaque jour, ce guide propose un menu équilibré, des conseils  nutritionnels (qui n’excluent pas la gourmandise), des exercices de  musculation et de stretching, variés et progressifs, et les informations  essentielles pour modifier en douceur son hygiène de vie.
    Un programme sur mesure, pour redessiner sa silhouette.

     

     

    Mon avis :

     

     

    Pour une fois, c’est un programme minceur, que j’ai eu le plaisir de recevoir en service presse pour les livres en folies de la part des Presses du Châtelet que je remercie sincèrement ainsi que LP conseils et plus spécialement Camille, dont je vais vous parler aujourd’hui.

     

    Tout d’abord, la couverture est très représentative du thème abordé, et j’ai également beaucoup aimé la façon dont tout est classé à l’intérieur, les parties sont bien différenciées, les recettes très intéressantes et les « 30 jours » parfaitement bien décrits.

     

    Pourtant, après ma lecture, j’en ressors avec le sourire aux lèvres et aussi un peu de désabusement… Je vous explique… J’ai pris soin de lire en détail le programme, qui se contredit à de nombreuses reprises comme par exemple : à un endroit on vous dit de ne pas manger tel aliment et quelques pages plus tard, on recommande d’en manger car ça favorise le transit… ou encore le café noir très néfaste puis qu’on ajoute dans les boissons à volonté… et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres…

    Ah, un qui m’a fait sourire également, ne pas prendre de sucre lents avant un effort… ( bon, là faudra en discuter avec nos sportifs qui sont de grand consommateurs de pâtes), mais plutôt de prendre des boissons sucrées ( qui selon l’auteur sont des sucres lents… WTF ??? ) après l’effort…

    Bon okay, je ne suis pas diététicienne…

     

    Je m’intéresse alors au programme minceur… oh my god, ce n’est plus un programme minceur, mais plus un programme pour vous rendre aussi tonique qu’un fantôme… là aussi je m’explique… Entre une à deux heures de sport par jour, comprenant marche tonique, marche drainante, marche bonne humeur… puis du gainage… abdo… cuisses… fessiers…. Et c’est ainsi tous les jours, sans aucune exception… seulement voilà le problème… dans tout ce programme minceur, les féculents sont absents ou très peu présent au programme

     

    Exemple de journée « type »

     

    80 mouvements de fessiers…

    80 exercices d’étirements dos, jambes, fesses…

     

    Petit déjeuner : un verre d’eau tiède avec ½ citron

    Un verre de jus de fruit

    Un thé ou un café

    2 kiwis

     

    45 minutes de marches

     

    Déjeuner : crevettes à volonté + 1 bol de fromage blanc à 20 % de matière grasse

     

    En-cas : assiette de surimi

     

    Dîner : fruits de mer + fromage blanc….

     

    Alors, voilà, euh comment dire…. Personnellement je n’ai pas trouvé ça très équilibré, pire, je dirais même qu’une jeune fille ou un jeune garçon en pleine croissance et désirant suivre ce régime risquerait des carences… Mais bon, comme je vous le disais, ce n’est que mon avis…

     

    En conclusion, un programme que je ne suivrais pas, préférant, un bon rééquilibrage alimentaire .

     

    Ma note 1/5


    1 commentaire
  • Chronique Le bébé de l'inconnu de Julie Miller et Mission clandestine Helenkay Dimon

    Prix : 7,50 E

    Pages : 432

    Editeur : Harlequin

    Chronique Le bébé de l'inconnu de Julie Miller et Mission clandestine Helenkay Dimon

    Résumé :

     

    Le bébé de l'inconnu, Julie Miller

    Prudemment, Niall s’avance dans l’appartement voisin du sien et prend dans ses bras le nouveau-né posé dans un transat sur la table de cuisine, dont les cris persistants l’empêchent de dormir depuis plus d’une heure. Tout en berçant l’enfant, il tente de faire le point sur son étrange découverte : pourquoi Lucy, sa jolie voisine, a-t-elle quitté son appartement en pleine nuit en laissant sa porte ouverte ? Et, surtout, à qui peut bien être ce bébé, puisqu’il croise Lucy chaque jour et sait pertinemment qu’elle n’a pas d’enfant ?

     

    Mission clandestine, HelenKay Dimon

    Blottie dans les bras de Shane, Makena laisse peu à peu sa terreur s’apaiser. Dire qu’il a fallu qu’elle se fasse agresser chez elle pour que le meilleur ami de son frère vienne à son secours et semble enfin la remarquer ! Pourtant, tandis que Shane lui murmure des paroles de réconfort, Makena sent un malaise diffus l’envahir. Car cet intérêt soudain semble s’accompagner d’un très fort instinct protecteur. Et, si elle souhaite plus que tout être aimée de Shane, en aucun cas elle n’est prête à lui parler de l’enquête qu’elle mène en secret : une mission qui vise à dénoncer les faux héros de guerre et qui la met en danger quotidiennement…

     

     

    Mon avis :

     

    Salut les fifous, c’est Peter, en direct des livres en folies avec aujourd’hui les chroniques des deux romans qui constitue le black rose 433. Merci aux éditions Harlequin pour l’envoi de ce roman en service presse pour les livres en folies, ainsi qu’à Mélanie.

     

    Tout d’abord, la couverture de ce tome attire l’attention sur un jeune enfant, vêtu d’un imperméable qui avance le long d’une allée bordée d’arbres, quant aux résumés, ils m’intéressaient beaucoup donc voici mes avis

     

    Chronique de : LE BEBE DE L’INCONNU

    De Julie Miller

     

    Bon alors, sachez que j’ai beaucoup aimé ce roman, pour la bonne raison que l’enquête est vraiment bien ficelée et la part réservé au « policier » et à la « romance » parfaitement bien équilibrée.

     

    En rentrant chez lui, Niall, médecin légiste perçoit des pleurs d’enfant provenant de l’appartement voisin, celui de Lucie, une voisine qui l’intéresse tout particulièrement. Dès lors va s’engager une course contre la montre, pour retrouver la maman de l’enfant, une jeune femme fragile que Lucie considère comme sa propre fille… Mais Diana a des ennuis et sauver son bébé est son unique objectif.

     

    J’ai particulièrement aimé les personnages principaux. Niall n’est pas réellement un homme de terrain, mais dès que sa jolie voisine est en danger, il n’hésite pas à tout faire pour la protéger… Lucie quant à elle, est prête à se jeter dans la bagarre pour sauver la jeune Diana, mais il faut également protéger le bébé.

     

    En conclusion : un premier tome parfaitement bien ficelé qui m’a fait passer un très bon moment de lecture.

     

    Ma note 5/5

     

    Chronique de : MISSION CLANDESTINE

    De Helenkay Dimon.

     

     

    Dans ce tome, nous faisons la connaissance de Makena, une jeune femme lambda, mais qui vient de subir une violente agression et c’est le meilleur ami de son frère, Shane qui vient à son secours. Shane qui ignore tout des activités annexes de la jeune femme… Shane qui depuis toujours ressent de l’attirance pour Makena… Shane encore blessé par son divorce et qui n’est pas prêt à laisser la jeune femme entrer dans sa vie, d’autant plus qu’elle est la sœur de son meilleur ami…

     

    Là encore, j’ai eu une belle surprise en commençant ma lecture… On comprend tout de suite les sentiments qui lien les deux personnages principaux, mais à l’auteur à présent de compliquer la situation en ajoutant une activité à laquelle s’adonne Makena et qui la met en danger.

    En conclusion, un roman bien sympathique que j’ai pris plaisir à lire

     

    Ma note 5/5

     

     

    Mon avis général sur le tome 433 étant que les deux romans sont aussi bien l’un que l’autre et qu’ils raviront les amateurs du genre.

    Avec une note globale de 5/5

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique