•  CHRONIQUE DU JUDAS DE SATAN

     TOME 2 DE KARIMA AZZAOUI

     Prix : 20, 90 E

     Pages : 345

     Editeur : 7 Ecrit Editions 

    Chronique Le Judas de Satan Tome 1, 2ième partie de Karima Azzaoui

     Résumé :

     

    Allez-vous pardonner ? Allez-vous aimer le mal ? 

    Alors que Lucien Miller semble se rapprocher dangereusement de son but ultime, un autre, lui aussi, gagne du terrain. Conforté dans ses convictions profondes, l’inspecteur principal Tony Orlando clopine dans un brouillard qui se dissipe peu à peu et assure son pas.
    Tous deux convaincus de leurs choix, ils empruntent pourtant une route à sens unique où il n’y a de la place que pour l’un d’entre eux.

    L’heure est proche… Ouvrez votre esprit à l’impossible.

    Et si l’invraisemblable était vérité ?

    « Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir. »
    Proverbe chinois

     

    Mon avis : 5/5 Coup de cœur

     C’est avec un immense plaisir que j’ai eu la possibilité de lire et de chroniquer le tome 2 du judas de Satan et je remercie l’auteur. Merci Karima de m’avoir plongée de nouveau dans des cauchemars, merci de m’avoir fait trembler avec les personnages, merci de m’avoir fait pleurer !

     Je suppose que vous l’avez compris, ce second tome est encore plus poignant que le tome 1, plus sombre, plus angoissant. Nous retrouvons les personnages au moment où nous les avions quitté dans le précédent opus.

     Tony est toujours obsédé par sa quête de la vérité à savoir Qui est le véritable Lucien Miller. Son équipe et lui vont être entraîné dans tous les coins de la terre à la recherche de concordances entre lui et le meurtrier. Leur quête va être jalonnée de cadavres, de meurtres plus ou moins sanglants. Des meurtres horribles qui vont toucher Tony personnellement, professionnellement qui vont lui faire comprendre qu’il se rapproche de la vérité, d’une vérité effroyable, incroyable, surnaturelle ??

     Cassandra elle est toujours sous la coupe de son mari qui la manipule de plus en plus. Mais l’amour passionnel qui la lie à Lucien l’empêche de le voir tel qu’il est vraiment. Elle préfère couper les ponts avec ses amis et vivre son amour pour lui, par lui plutôt que de leur parler et de leur faire confiance

     Lucien, celui que j’ai adoré, détesté, et que je déteste encore plus depuis ce second tome. L’homme qui représente à lui seul les sept péchés capitaux, un homme détestable, meurtrier.

     Mais l’amour peut-il transformer un monstre ? Un Démon peut-il changer grâce à la force de l’amour qu’on lui porte ? C’est ce que va nous faire découvrir Karima Azzaoui dans cette deuxième partie. Elle va nous entraîner dans les méandres de la folie, elle va nous faire angoisser, elle va nous faire pleurer. Son histoire est tellement bien ficelée, décrite avec de tels détails qu’on n’imagine même pas le nombre d’heures qu’elle a dû passer dans ses recherches, où à assembler toutes ces idées pour faire de ce livre un thriller angoissant, passionnant, irréel.

     Mon avis : Un second tome à ne pas manquer ! Un second tome à dévorer, à savourer ! Mais toujours avec cette question à la fin de ce tome ? Quand va sortir la suite ? Que va-t-il se passer ? Qu’aura encore imaginé l’auteur pour nous torturer ? En attendant, procurez-vous ce petit chef-d’œuvre qui est un régal !

     Ma note : 5/5  (coup de cœur)

     


    1 commentaire
  • Chronique Sans orgueil ni préjugé de Cassandra O'Donnell

    Prix : 8,90 E

    Pages: 252

    Editeur : J'ai lu pour Elle

    Chronique Sans orgueil ni préjugé de Cassandra O'Donnell

     

    Résumé :

     

    Le mariage ? Morgana Charbrev ne veut pas en entendre parler ! Sa passion dévorante pour les sciences emplit suffisamment sa vie sans qu'elle ait besoin de s'encombrer d'un époux. Cette soif d'indépendance, elle la dissimule derrière une prétendue maladie qui la contraint à rester recluse chez elle, à l'abri des regards courroucés de la haute société. En accompagnant sa jeune soeur Rosalie faire ses débuts à Londres, Morgana était loin d'imaginer que sa beauté et son caractère emporté attireraient l'attention de l'insupportable et ô combien séduisant comte Greenwald.

     

    Mon avis : 5/5 Coup de coeur

    C'est lors des Halliennales 2013 que j'ai découvert ce roman grâce à l‘auteure. J'étais venue dédicacer mes livres de Rebecca Kean et Cassandra O’donnel m’a parlé de son livre : Sans orgueil ni préjugé qui n'est, en aucune façon de la bit lit mais bien une romance historique. J'ai tout de suite été séduite par le résumé ainsi que par la couverture..

    Le roman en lui même va très vite à lire, il n'y a aucun problème au niveau de la compréhension bien au contraire. L'auteure utilise un vocabulaire simple et adapté à l'époque. Une chose qui m'a beaucoup plu c'est l'humour présent tout au long du roman. Le livre se laisse ainsi lire facilement, rapidement, trop peut-être !

    J'ai vraiment adoré la personnalité des personnages, notamment celui de Morgana qui n'a pas sa langue dans sa poche. En effet, si elle a quelque chose à dire, elle ne crache pas dans sa main et y va franco. Cependant, on voit très bien qu'elle est très proche de sa famille et qu'elle les aime.

    Le comte Greewald m'a littéralement séduit. Lorsqu'il rencontre Morgana, il ne peut s'empêcher de penser à elle et de vouloir être à ses côtés. Nous ressentons, la bataille qu’il livre avec lui même quand il tente par tous les moyens de se rapprocher de la belle Morgana. Il y a un jeu de séduction entre les personnages qui nous plonge dans un contexte romantique très appréciable.

    Que dire de Morgana à part qu'elle est formidable? J'ai vraiment aimé sa personnalité. Elle s'occupe de sa famille à merveille. Elle est la soeur que tout le monde rêve d’avoir gentille et prévoyante ! Elle fait tout son possible pour aider ses petites sœurs et peu importe les moyens qu’elle utilise.

     Après le succès de la série Rebecca Kean, Cassandra O’Donnel reitère son challenge avec son roman ; Sans orgueils, ni préjugés. J'ai vraiment passé un bon moment en compagnie de ce livre et je ne regrette pas une seule seconde de l'avoir acheté. Merci à Cassandra pour m’avoir fait découvrir son univers romanesque.


    3 commentaires
  • Chronique the touch of love de Linda St Jalmes

    Prix : 5, 90 E

    Pages: 96

    Résumé :

    Angleterre, juin 1718

     

    Flora, où le destin brisé d'une jeune roturière qui a tout perdu, y compris la vue, à la suite d'un accident. Plus rien ne la retient de mettre fin à ses jours... Sauf peut-être l'homme honni qui est la cause de son malheur : le duc Philip de Wharteston.

    Pourtant, c'est cet homme qui sauvera Flora des ténèbres, en l'emportant dans le monde tourbillonnant des plaisirs, et en la ramenant à la vie par l'emprise d'un désir ardent

     

    Faite par Pierrette.

    Chronique The touch of Love

    Mon avis :

    C’est avec un immense plaisir que j’ai fait partie des quelques heureuse à avoir en avant-première l’honneur de lire et de chroniquer le nouveau roman de Linda St Jalmes et je l’en remercie.

    La couverture est très sensuelle, une jeune femme se laisse aller à l’abandon dans les bras de celui qu’on devine être son amant. Le résumé est très accrocheur on devine, en sous-entendus, des plaisirs voluptueux. La combinaison des deux me fait penser aux romans historiques d’auteures telles que Lisa Kleypas, Johanna Lindsey… Alors je n’ai pas pu résister à la tentation et je me suis plongée dans ma lecture.

    Avec « The touch of Love », Linda Saint-Jalmes s’attaque à un nouveau registre, celui de l’érotico-historique, et je dois avouer qu’elle le fait avec succès. Aucune vulgarité, les scènes y sont décrites avec passion mais pudeur. On ressent la « flamme » qui brûle entre les personnages, leur désir mutuel. Les sens décuplés par sa cécité, l’héroïne plonge dans un océan de délice et se laisse aller à l’écoute de ses envies. Le duc est « obsédé » par la dame de ses pensées et l’attirance qu’il ressent pour elle les mènera vers des sommets de sensualité. Un petit coup de cœur pour l’humour de la mère du Duc… qui est assez « tolérante » pour l’époque ^^

    Deux seuls points qui m’ont un peu étonnée : Le titre tout d’abord, pourquoi est-il en anglais ? Et ensuite, pourquoi ce roman se passe-t-il en Angleterre ? J’avoue que ces points m’ont surpris et un peu déçue.

    Mon avis : Un bon roman érotico-fantastique qui nous fait rêver et regretter de ne pas avoir un Duc aussi séduisant dans notre entourage !

    Ma note : 4/5

     

    Édition papier (96 pages) Collections Éphélides : fin janvier 2014

    Édition numérique chez Rebelle Édition, collection Velours : date à venir

     


    5 commentaires
  •  Chronique Espérance de Sharon Kena + 18 ans

     Prix : 20

     Pages : 320

     Editeur : Sharon Kena

     

    Chronique Espérance de Sharon Kena

     Résumé :

    Divorcée, mère de deux enfants et à l'aube de la trentaine, Jennifer décroche le travail de ses rêves dans la ville lumière. Elle trouve également l'amour dans les bras de l'homme qu'elle admire en secret depuis une décennie. Seulement, la famille de celui-ci, notamment sa sœur, voit en elle une profiteuse attirée par sa fortune...

     PDG d'une grande société, riche, Lounis Assemani tombe amoureux de sa nouvelle protégée, néanmoins les médisances de sa famille ne seront pas de tout repos pour le couple fraîchement formé. Après une première rupture, il choisit de partir au Liban s'occuper de l'un de ses labels à problèmes... 

     

    Mon avis : 3,5/5

    C’est dans le cadre d’un service presse que j’ai eu l’honneur de lire avant sa sortie le roman « espérance » de Sharon kena.

     Tout d’abord, j’ai adoré la couverture, un couple enlacé, amoureux. On ressent une impression de romantisme, de douceur.

     Le résumé ensuite qui m’a un peu étonnée. J’avais l’habitude de la part de Sharon Kena à de l’érotisme (voir par exemple la série Brad et Cassie) ou à des séries ( Dans les coulisses d’Iwa). Et ce choix m’a étonnée.

     Me voici donc dans ma lecture. Tout d’abord j'ai eu un peu de mal à le lire, je n'arrivais pas à etre prise dans l'histoire :( . Le roman est écrit de façon à ce qu’on ait les deux points de vue des deux protagonistes (Jennifer et Lounis), ce qui est très intéressant. Avoir les réactions de l’un et de l’autre, nous rendre compte qu’ils voient leur rencontre d’une façon totalement différente, puis à l’identique tandis que la situation évolue.

     Les personnages sont attachants mais j’ai ressenti plus d’empathie envers Lounis, qui lui tente par tous les moyens de sauver sa relation avec la jeune femme. Il essaie de faire comprendre à sa compagne qu’il n’est pas « en couple » avec sa famille… Cette dernière, je l’ai trouvé un peu immature, le considérant tout d’abord comme la réalisation d’un fantasme d’adolescente, ensuite vis-à-vis de son comportement. Elle le veut, elle l’aime, elle ne le veut plus, elle retente, elle le rejette, et lorsqu’à son tour elle est rejetée, elle ne comprend pas sa réaction…

     Lounis est L’Homme, dans toute sa splendeur : séduisant, travailleur, romantique, attaché à sa famille, prudent dans ses relations sentimentales et riche. Jennifer est divorcée, mère de famille. Elle voue une admiration sans borne à Lounis qui devant son enthousiasme et la qualité de son travail va l’encourager et la soutenir dans ses choix. Mais leur relation sera souvent mise à mal… les responsables : la famille du jeune homme. Petit à petit les doutes s’installent, la jalousie. Ils vont s’aimer, se détester, se retrouver pour mieux se quitter jusqu’à la fin ! Un fin incroyable, poignante qui m’a, je l’avoue, arrachée des larmes. Une fin où la mort sera au rendez-vous ? Vous voulez en savoir plus n’est-ce pas ? Eh bien, procurez-vous le livre sur la boutique Sharon Kena.

     L’écriture de l’auteur est fluide, le vocabulaire simple, on se laisse entraîner dans cette histoire d’amour passionnel, d’amour/haine. La seule chose que je regrette de la part de l’auteur c’est l’emploi du mot « copine » ou « petite  amie » lorsque Lounis parle de Jennifer. En effet, c’est mon opinion), leur relation est plus celle d’un couple que d’une amourette d’ado. J’aurais préféré qu’elle utilise compagne, concubine, amante, qui font pour moi plus adulte, plus mature,

     Mon avis : Une belle histoire romantique, qui peut arriver à chacun de nous ( je parle de la façon dont se mêlent la famille pour les faire rompre, pas de rencontrer un milliardaire fou amoureux ^^) , qui nous emporte dans une relation passionnelle, à la limite de la destruction

     Ma note : 3.5/5

     Lien vers les chroniques de mes partenaires :

    Book Attitude : ici


    votre commentaire
  •  Chronique Un avenir qui roule de Pierrette Lavallée

     Prix: 8, 08 E

    Pages : 28 

    Editeur : Edilivre

    Chronique Un avenir qui roule de Pierrette Lavallée

    Résumé :

     Tous les jours, une jeune fille prend le train pour se rendre à son travail. Son regard croise par hasard celui d'un inconnu. Entre les deux protagonistes va se mettre en place un jeu de séduction, un jeu d'une sensualité qui va les entraîner sur des chemins qui les mèneront loin ...... ?

    ATTENTION : LIVRE EROTIQUE !!!!

     

    Mon avis : 5/5 Coup de Coeur

     Voici une nouvelle érotique de Pierrette Lavallée que j'ai vraiment adoré :D Il s'agit d'un avenir qui roule. Après sa nouvelle Amour Satyrique aux Editions Artalys, j'attendais beaucoup de sa prochaine nouvelle et je dois vous avouer que je n'ai pas été déçue une seule seconde :D

    La couverture ressemble à toutes les couvertures d'Edilivre donc on ne peut pas dire qu'elle est sublime, elle est disons: blanche… très blanche ^^ . Surtout, il ne faut pas vous fier à la couverture car l'intérieur est une pépite d'or :D

    Le résumé est très intéressant car nous savons que la nouvelle va commencer avec un acte que certain d'entre nous accomplisse presque tous les jours : Prendre un train pour aller travailler ;) De plus, il laisse prévoir des scènes remplies de sensualité.

    L'histoire est original. En effet, c'est l'histoire d'une jeune fille qui prend le train tous les jours pour aller travailler et peu à peu tombe sous le charme d'un jeune homme qu'elle ne connait ni d’Eve ni d‘ Adam . Ensuite il y a un jeu de séduction qui va s’instaurer entre les deux personnages et elle va succomber à la tentation. Il va l'entraîner dans un monde dont elle n'a pas l'habitude, un monde rempli de sensualité où elle apprendra à se connaître un peu mieux et à connaître le jeune inconnu du train :D On comprend tout à fait qu'ils pensaient à autre chose qu' à se dévoiler leur prénom et c'est lorsque l'histoire deviendra plus sérieuse qu’ils se dévoileront l’un à l’autre :D .

     Le jeune homme lui aussi a été séduit par la jeune fille, c'est lui qui va l'emmener dans un monde ou érostisme rhytme avec amour :D . Ce qui est vraiment intéressant, c'est que leur histoire tout d’abord sexuelle va évoluer vers quelque chose de plus ….

    Les scènes érotiques sont très bien décrites et l'auteure ne tombe pas dans la pornographie bien au contraire, les scènes sont plus sensuelles que vulgaire . 

    Les personnages vont-ils pouvoir vivre le restant de leur vie ensemble ou au contraire ne s’agissait-il pour eux qu’une histoire sexuelle ?

    Pour le savoir achetez et lisez la nouvelle :D

    Lien vers la page facebook :

    https://www.facebook.com/pages/Pierrette-Lavallee-Auteur/514796371961781?fref=ts

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique