• Chronique L'imposture d'une lady de Laura Martin

    Prix : 6,95 E

    Pages : 312

    Editeur : Harlequin

    Chronique L'imposture d'une lady de Laura Martin

     

    Résumé :

     

    En quittant l’Inde, elles n’imaginaient pas qu’une rencontre changerait leur vie à jamais…

    Angleterre, Régence

    Quand sa cousine Amelia la supplie d'échanger leur identité pour quelques semaines, Lizzie n’a pas le cœur de refuser : Amelia pourra ainsi partir retrouver son beau capitaine. C’est avec un mélange de curiosité et d’appréhension que Lizzie débarque à Londres en qualité de riche héritière, laissant derrière elle Bombay et sa vie de parente pauvre. Mais, malgré ce qu’Amelia lui avait promis, la tante qui l’accueille chez elle insiste pour l’introduire dans le monde, la Saison battant son plein. Comment pourrait-elle tenir son rôle, en sachant qu’Amelia devra reprendre sa place ? Et comment réagir lorsque l’irrésistible lord Brunwell, le célibataire le plus en vue de Londres, commence à lui faire publiquement la cour ?

     

     

    Mon avis : 4,5/5

     

    Je tiens à remercier Mélanie de la maison d'édition Harlequin pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Je ne suis pas particulièrement fan de la couverture mais je n'ai pas l'habitude de juger un livre sur son physique ^^. Je me suis donc naturellement dirigée vers la quatrième de couverture et lorsque j'ai découvert que l'héroïne venait d'Inde, j'ai eu envie de découvrir son histoire et ses réactions face à l'Angleterre.

     

    Je ne connaissais pas du tout la plume de l'auteur et ce fut donc une découverte pour ma part. Laura Martin possède une très jolie écriture et j'ai pris beaucoup de plaisir à me plonger au sein de son univers.

    Ce que j'ai également apprécié, c'est le fait que les chapitres soient assez courts à la différence de la majorité des livres dans la collection Les Historiques. J'ai eu l'impression que cela me permettait plus d'être en phase avec l'auteure et avec ses personnages et c'est l'une des raisons qui explique pourquoi j'ai autant apprécié ma lecture.

    De plus, le fait qu'il n'y ait aucun temps mort et qu'il se passe à chaque fois quelque chose d'intéressant m'a permis de lire ce roman d'une seule traite pour ma plus grande tristesse car j'aurai bien aimé pouvoir rester un peu plus longtemps en compagnie des personnages et de la plume de l'auteure.

     

    Lizzie a accepté d'échanger son identité avec sa cousine, Amelia qui est tombée amoureuse d'un capitaine. Lizzie doit donc aller en Angleterre et se faire passer pour sa cousine. Alors qu'elle espérait que tout se passe bien, voilà que sa tante insiste pour l'introduire en société mais ce n'est pas le pire, lord Burwell, l'homme le plus célèbre et surtout, célibataire de Londres commence à lui faire la cour, en ignorant la véritable identité de la jeune femme.

     

    Lizzie est prête à tout pour venir en aide à sa cousine et c'est vraiment remarquable de sa part. C'est une jeune femme qu'il est impossible de ne pas apprécier tellement elle est gentille et mignonne.

    En ce qui concerne, Lord Burwell, je dois avouer que j'avais peur de sa réaction lorsqu'il allait comprendre que la personne à qui il faisait la cour n'était pas celle qu'il croyait. Cependant, on l'apprécie énormément au fil des pages.

     

    En résumé un récit à découvrir de toute urgence !


    1 commentaire
  • Chronique Les princes de Judar d'Olivia Gates

    Prix : 8,50 E

    Pages : 580

    Editeur : Harlequin

    Chronique Les princes de Judar d'Olivia Gates

    Résumé :

     

    La vengeance d’un prince

    Quand Carmen découvre qu'elle attend un enfant de Farooq, le prince héritier de Judar, elle décide de fuir pour échapper à sa colère. Car elle sait bien que cet homme ne veut rien d'autre qu'une aventure avec elle. En pure perte… Farooq, manifestement déterminé à la punir d'avoir osé lui tenir tête, exige qu’elle revienne à Judar…

     

    La fiancée du désert

    Lorsqu'elle comprend que Shehab al-Masood, l'homme à qui elle s'est donnée corps et âme, est prince de Judar, la princesse Farah est bouleversée. Car l'homme qu'elle aime n'est qu'un menteur, et les mots d'amour qu'il prononçait pour la séduire n'avaient qu'un seul but : la conduire à l'épouser, condition sine qua non de son accession au trône...

     

    Vœux sous contrat 

    Kamal n'a pas le choix : s'il veut sauver le royaume de Judar, il va devoir épouser la princesse Aliyah. Même si, depuis que cette intrigante lui a brisé le cœur des années plus tôt, il s'est juré de lui faire payer sa trahison. Et même si, malgré sa colère, il ne parvient pas à rester de marbre lorsqu'il se retrouve en face d'elle...

     

    Mon avis :

     

    Je tiens à remercier Mélanie de la maison d'édition Harlequin pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Au niveau de la couverture, je dois avouer que j'ai pris beaucoup de plaisir à la regarder, tout d'abord, parce qu'il est rare de trouver uniquement des paysages mais également parce que le palais qui y est représenté est vraiment magnifique et qu'il vaut le coup d'œil à lui tout seul. En ce qui concerne les résumés, je dois avouer ne pas avoir pris le temps de les lire tellement j'avais hâte de plonger au sein de ce récit.

     

    Les trois tomes sont liés entre eux, il est donc tout simplement impossible de les lire de manières séparés, il faut absolument respecter l'ordre établi par l'auteure, sinon, il va vous manquer des éléments vraiment importants pour comprendre les autres récits. Si cela peut vous rassurer, les trois tomes sont aussi bons les uns que les autres et vous pouvez donc y aller les yeux fermés (question de parler)

     

    La vengeance d'un prince raconte l'histoire de Carmen qui a décidé de s'enfuir après s'être rendue compte être enceinte de Fariq. Cependant, ce dernier a très mal pris cette décision, surtout lorsque le fait d'avoir un enfant lui est venu aux oreilles. Il décide donc de la punir en la forçant à le rejoindre à Judar.

    Le couple est plutôt mignon et nous nous rendons rapidement compte que si Fariq agit ainsi, c'est parce qu'il est tombé amoureux de la jeune femme. En ce qui concerne Carmen, cette dernière n'a jamais cessé de l'aimer.

     

    En résumé une histoire agréable à lire même si les événements s'enchaînent plutôt rapidement.

     

    C'est dans La fiancée du désert que Farah comprend qui est l'homme à qui elle s'est donnée, elle est folle de rage. En effet, il s'agit Shehab al-Masood, un prétendant au trône prêt à tout, y compris séduire la jeune femme et l'épouser pour accéder au trône.

    J'ai eu quelques difficultés avec ce couple, je trouvais les réactions de Farah plutôt immatures mais je trouvais également que le personnage de Shebab manquait de profondeur et c'est tout simplement dommage car nous avons de la difficulté à nous plonger dans ce récit.

     

    En résumé je ressors mitigé de ce second tome et j'espère de tout mon cœur que le tome 3 sera meilleur.

     

    Dans le troisième tome, vœux sous contrat, c'est au tour de Kamal de devoir faire tout son possible pour sauver le royaume de Judar même si pour se faire, il doit épouser la princesse Aliyah qui lui a brisé le cœur plusieurs années auparavant.

    J'ai trouvé ce couple tout simplement attachant, j'ai beaucoup apprécié la manière dont l'auteure a tourné ce troisième opus pour la simple et bonne raison qu'elle a donné beaucoup de profondeur à ses personnages et que les découvrir luttant pour leur amour est magnifique. Que ce soit Kamal ou Aliyah, je me suis attachée à ces derniers.

     

    En résumé un troisième tome que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire et je ne regrette absolument pas d'avoir lu cette trilogie. Une trilogie que je ne peux que vous conseiller de découvrir sans trop tarder !


    2 commentaires
  • Chronique La dame de Glengarden de Karen Ranney

    Prix : 7,90 E

    Pages : 387

    Editeur : Harlequin

    Chronique La dame de Glengarden de Karen Ranney

    Résumé :

     

    Quittant une Amérique en pleine guerre civile, Rose fait un long voyage pour arriver chez les MacIain, en Écosse. Elle n’a pas droit à l’erreur : si elle veut sauver la filature familiale, elle doit à tout prix vendre sa production de coton à Duncan, le cousin de son cruel beau-frère disparu au combat. À son grand soulagement, celui-ci se montre sensible à sa détresse… sans doute parce qu’il la prend pour la veuve éplorée, ce qu’elle ne dément pas tout à fait. Sa sœur étant incapable d’assurer seule l’avenir du domaine de Glengarden, il faut bien que Rose prenne les choses en main. Mais, lorsque le séduisant Duncan s’engage à l’escorter jusqu’en Amérique, elle commence à regretter amèrement son mensonge…

     

    Mon avis :

     

    Je tiens à remercier la maison d'édition Harlequin ainsi que Mélanie pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Une couverture bien sympathique à regarder et le fait qu'elle soit lumineuse attire le regard du lecteur qui ne va pouvoir que se diriger vers le résumé pour savoir le sujet que va traiter ce bouquin.

     

    C'est un livre vraiment bien écrit et le lecteur se laisse facilement prendre par ce récit, nous souhaitons de tout notre cœur que Rose parvienne à faire quelque chose pour sauver les siens, y compris sa sœur puisque cette dernière semble incapable de faire quoi que ce soit. J'ai beaucoup apprécié la plume de l'auteure qui a su me donner envie de poursuivre ma lecture.

    J'ai rapidement enchaîné les pages et je dois vous avouer avoir été déçue de le terminer aussi rapidement, j'aurai beaucoup aimé rester un peu plus longtemps en compagnie des personnages et poursuivre l'aventure avec Rose.

    Vous trouverez trois parties au sein de l'œuvre et je peux vous assurer qu'elles sont toutes les trois vraiment importantes, que ce soit l'arrivée de Rose en Ecosse, le trajet en bateau et pour finir, l'arrivée à la plantation, je me suis tout simplement régalée lors de ma lecture ! Les parties s'imbriquent bien les unes les autres et c'est merveilleux.

     

    Afin de sauver les siens, Rose n'hésite pas à prendre son courage à deux mains et décide d'aller en Ecosse afin de vendre à son beau-frère la production de coton. Arrivée là-bas, elle se retrouve très bien accueillie mais uniquement parce qu'ils pensent qu'elle est la veuve alors qu'en réalité, c'est sa sœur qui était mariée avec le cousin de Duncan. Rose décide donc de profiter de cette occasion pour vendre cette production.

     

    Je me suis directement attachée à Rose, c'est une jeune femme qui n'a qu'une seule envie, venir en aide aux siens. Elle n'hésite d'ailleurs pas à entreprendre d'un voyage assez long pour vendre une production de coton au cousin de son défunt beau-frère. C'est une femme avec une bonne dose de courage et elle force réellement le respect.

    En ce qui concerne Duncan, en voyant la manière dont il a accueilli la jeune femme, je dois vous avouer que je me demandais pourquoi Rose avait aussi peur de se retrouver face à face avec cet homme qui semble ému par la douleur de la jeune femme (bon, il pense que c'est la veuve de son cousin mais il ne se montre absolument pas méprisant à son égard).

     

    En résumé un livre que j'ai dévoré et que je ne peux que vous recommander fortement, une histoire à découvrir sans la moindre hésitation.


    1 commentaire
  • Chronique Dans les bras d'un Highlander de Marguerite Kaye

    Prix : 6,95 E

    Pages : 320

    Editeur : Harlequin

    Chronique Dans les bras d'un Highlander de Marguerite Kaye

    Résumé :

     

    Écosse, 1747

    Madeleine est désemparée. Alors qu’elle a fui sa Bretagne natale pour retrouver son fiancé disparu, la voilà fascinée par le mystérieux Écossais qui lui sert de guide, et dont elle ignore à peu près tout. Certes, Calumn Munro lui est venu en aide à son arrivée à Edimbourg et, sans lui, Madeleine n’aurait jamais réussi à traverser les Highlands ; mais peut-elle vraiment faire confiance à cet inconnu ? Calumn ne lui a-t-il pas promis qu’avant la fin de leur périple, il lui ferait connaître le plaisir qu’elle n’éprouvera jamais dans les bras de son fiancé ? Le pire dans tout cela, c’est que Madeleine ne peut s’empêcher de déceler une part de vérité dans les paroles du Highlander. Une vérité qui pourrait bouleverser sa vie...

     

    Mon avis : 2,5/5

     

    Je tiens à remercier Mélanie de la maison d'édition Harlequin pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Une couverture qui donne vraiment envie de débuter ce roman et il en est de même pour le résumé qui a terminé de me convaincre de débuter ma lecture, ce que j'ai fait rapidement.

     

    Je ressors déçue de ce roman, aimant beaucoup les livres sur les highlanders, je dois avouer que j'attendais beaucoup de ce livre et malheureusement, la majeure partie de mes attentes sont restées vaines. C'est un livre qui se laisse rapidement lire mais j'ai trouvé qu'il était un peu plat et qu'il ne se passait pas beaucoup de choses au fil des pages, ce qui est vraiment dommage.

    Heureusement, l'auteure connait quand même son sujet et cela m'a permis d'apprendre certains mots utilisés par les Highlanders. De plus, les descriptions sont vraiment réalistes et les paysages me donnent vraiment envie d'y aller et de visiter les lieux que les Highlanders ont foulés. Je n'ai donc rien à redire sur le contenu du roman et sur les sources mais plus sur l'histoire en elle-même.

    J'ai trouvé que tout se passait vraiment rapidement et c'est plutôt dommage car cela ne nous permet pas d'adhérer à la plume de l'auteure ni même aux personnages. De plus, l'histoire n'est pas vraiment originale et c'est dommage car l'attention du lecteur s'envole rapidement vers de nouveaux horizons.

     

    Je ne suis pas parvenue à m'attacher à Madeleine, j'ai eu l'impression qu'il lui manquait un petit quelque chose, et de mon côté, lorsque j'ai dû mal à m'attacher aux héros, je n'arrive pas à apprécier pleinement ma lecture. J'avais donc beaucoup d'attentes pour Calumn mais malheureusement, ce fut la même chose avec ce personnage.

    Je l'ai trouvé beaucoup trop arrogant et sûr de lui. Il ne doute de rien et au bout d'un moment, je dois avouer que c'est vraiment ennuyant. Il a un comportement plutôt typique des héros des Historiques mais j'ai eu l'impression que ses traits étaient un peu trop forcés à mon goût et c'est vraiment triste.

     

    En résumé je ressors déçue de cette lecture. Cependant, je vous invite à la découvrir pour vous forger votre propre avis.


    1 commentaire
  • Chronique Dans l'antre du seigneur d'Anne Herries

    Prix : 6,95 E

    Pages : 320

    Editeur : Harlequin

    Chronique Dans l'antre du seigneur d'Anne Herries

    Résumé :

     

    France et Angleterre, XVIe siècle

    Lorsqu'elle ouvre les yeux, Anne est bouleversée. Qui est ce séduisant inconnu penché à son chevet ? Que fait-elle dans ce château dont elle n'a aucun souvenir ? Autant de questions auxquelles, étrangement, elle est incapable de répondre. A en croire l'inconnu, qui dit s'appeler Stefan de Montfort, elle aurait été repêchée par ses hommes après une terrible tempête... Mais peut-elle vraiment faire confiance à ce regard aussi sombre que troublant ? Après tout, comme elle le découvre très vite, Stefan est un exilé, un seigneur banni qui vit selon ses propres règles. Un seigneur tout à fait capable de l'avoir enlevée dans l'espoir d'obtenir une rançon...

     

    Mon avis : 4/5

     

    Je tiens à remercier Mélanie de la maison d'édition Harlequin pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Une couverture assez représentative du livre et c'est pourquoi je ne trouve aucun point négatif à soulever, bien au contraire. En ce qui concerne le résumé, je dois avouer qu'il a su me donner envie de plonger dans cette histoire et de découvrir le récit d'Anne et avoir enfin le fin mot de l'histoire.

     

    C'est une histoire qui se laisse facilement lire et le lecteur se prend facilement au jeu. Cependant, je me dois quand même de vous avouer, qu'il y a des passages un peu trop longs et qu'ils auraient dû être coupés pour ne pas gêner la lecture. Mais heureusement, nous passons rapidement au-dessus de ce petit problème pour nous concentrer uniquement sur le récit et sur les personnages.

    J'ai mis très peu de temps à le lire à tel point qu'en une après-midi, il était terminé. L'histoire se déroule au XVI et l'auteure parvient à nous rendre compte de l'atmosphère présente à cette époque. Cela nous permet de nous attacher aux personnages qui sont typiques de l'époque et on se demande jusqu'à la fin ce qui va pouvoir arriver à Anne.

    La plume est plutôt simple mais la talentueuse plume d'Anne Herries nous permet d'y adhérer rapidement, il ne faut que très peu de chapitres avant que le lecteur s'attache aux personnages mais également pour que le lecteur se prenne au jeu et pour qu'il ait envie de terminer le récit.

     

    Anne se réveille dans un endroit inconnu avec un jeune homme près d'elle. Impossible pour la jeune femme de se rappeler ce qu'elle fait à cet endroit mais également impossible de se souvenir si elle connait déjà ce Stephan. Elle apprend rapidement que Stephan est un seigneur qui s'est exilé et qui ne respecte pas les règles. Anne se demande si elle n'a pas été prise en otage et s'il ne s'attend pas à une rançon pour la libérer.

     

    En ce qui concerne le personnage d'Anne, j'ai beaucoup apprécié être dans sa tête, malgré sa mémoire défaillante, elle ne se laisse pas faire et cherche à trouver des réponses à ses questions même si l'amour s'en mêle sans qu'elle ne puisse rien y faire.

    En ce qui concerne Stephan, je suis tombée sous son charme dès la première fois que j'ai fait sa connaissance dans ce roman. Je me suis rapidement attachée à ce dernier et il m'était impossible d'imaginer qu'il soit responsable des problèmes de la jeune femme.

     

    En résumé une histoire qui se laisse rapidement lire et que j'ai pris plaisir à découvrir.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique