• CHRONIQUE TOME 12 LES SEIGNEURS DE L’OMBRE DE Gena Showalter

    CHRONIQUE TOME 12 LES SEIGNEURS DE L’OMBRE DE Gena Showalter

    Pages : 367

    Editeur : Harlequin

    CHRONIQUE TOME 12 LES SEIGNEURS DE L’OMBRE DE Gena Showalter

    Résumé :

     

    Après avoir passé des siècles dans les geôles de Lucifer, Baden est de retour sur terre. Pourtant, sa liberté n’est qu’illusoire, car il est dominé malgré lui par deux maîtres qui lui imposent leur loi : Destruction d’abord, le démon qui le hante et le pousse toujours à plus de violence. Hadès ensuite, le roi des enfers, qui le traite comme son esclave et lui impose des missions de plus en plus périlleuses. Chargé de s’emparer d’une mystérieuse pièce aux puissants pouvoirs, Baden se présente ainsi chez Aleksander, un homme d'une cruauté et d'une violence inouïes, qui vient d’épouser sous la contrainte Katarina, une jeune humaine. Choqué par cette union, mais aussi séduit par la beauté de Katarina, Baden enlève la jeune femme et la conduit à la citadelle des seigneurs de l’ombre. Cependant, loin de lui être reconnaissante de l'avoir sauvée, Katarina semble craindre Baden presque autant que son monstrueux mari et ne songe qu'à s'enfuir...

     

    Mon avis :

     

     

    Yo Les Fifous, voici Peter, en direct des livres en folies avec une chronique d’une auteur que j’adore puisque c’est elle qui m’a fait aimer la lecture, …. Roulement de tambour, Gena Showalter avec le dernier tome sorti de sa magnifique série, Les seigneurs de L’ombre. Un énorme merci à Chloé et Les éditions Harlequin pour l’envoi de ce roman en service Presse pour les livres en folies.

     

    Alors que dire de la couverture si ce n’est qu’on a vraiment d’avoir l’impression d’avoir Baden sous les yeux… tout y est, le papillon, les bracelets… C’est vraiment génial… Quant à moi, pas besoin de prendre connaissance du résumé pour me plonger dans l’histoire.

     

    Mais…Mais… C’est un sentiment d’horreur pure qui s’emparait de moi au fur et à mesure que je tournais les pages… Oh, l’histoire de Baden et de Katarina se lit d’une traite, on prend plaisir à voir Badent tenter de retrouver un peu son humanité, et Katarina faire tout son possible pour venir en aide au guerrier… Mais… mais…. Comment Gena Showalter a pu faire ça à ma chouchou… à me petite Gillian… Et bon sang, des baffes se perdent William, de grosses baffes bien senties pour que tu comprennes le mal que tu as fait à cette pauvre fille…. Et à mon cœur sensible, voilà c’est dit…

     

    Ce tome me laisse un goût amer dans la bouche, alors que je pensais que le tome n’allait se concentrer uniquement sur Baden comme c’est le cas habituellement, ici on suit en parallèle l’histoire entre Gillian et William, mais Gena Showalter en profite également pour introduire son treizième tome en faisant apparaître assez régulièrement Caméo au cours de ce roman.

     

    C’est la première fois que je ressors mitigé après la lecture d’un roman de Gena Showalter. Est-ce la série qui s’essouffle, est-ce le tome qui va permettre à l’auteur de rebondir et nous faire rêver à nouveau, c’est ce que je souhaite en tout cas…

     

    EN conclusion, un douzième roman qui me laisse dubitatif, j’attends la suite avec impatience !

     

    Ma note 3.5/5

    « Chronique Osez 20 histoires de soumission sexuelleChronique L'art et la manière de Danielle Guisiano »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :