• Chronique Seuls au monde de Caroline Mongas

    Chronique Seuls au monde de Caroline Mongas.

    Prix : 6.90 E

    Pages : 183

    Editeur : Harlequin

    Chronique Seuls au monde de Caroline Mongas

    Résumé :

     

    Pour Déborah, Daniel Saint-Ferrant, le prestigieux patron qu’elle assiste fidèlement depuis plus de six ans, est un play-boy égocentrique, irrespectueux et capricieux.
    Pour Daniel, Déborah Evreux est une assistante efficace et irremplaçable… mais parfaitement ennuyeuse, coincée et tout sauf attirante.
    Lorsqu’ils prennent conscience qu’ils sont les deux survivants du crash de leur jet privé, le soulagement de ne pas être seul sur cette île au décor paradisiaque se mêle à l’appréhension face à la perspective d’une cohabitation forcée. Car, en dehors du contexte purement professionnel, ils ne se supportent pas, c’est un fait. Mais il se pourrait bien que le soleil tropical leur permette de se voir l’un et l’autre sous un tout autre jour…

     

    Mon avis :

     

     

    Yo les fifous, c’est Peter en direct des livres en folies pour la chronique du roman de Caroline Mongas , Seuls au monde et je remercie Mélanie des éditions Harlequin pour l’envoi  de ce roman en service presse.

     

    J’ai toujours l’habitude de commencer une chronique en vous parlant de la couverture, alors je vais le faire pour ce roman également et… Je l’ai trouvée parfaitement en accord avec le thème, elle est simple et percutante à la fois… J’adore !

     

    J’ai commencé cette lecture et j’en attendais beaucoup. La couverture magnifique, le résumé intéressant et pourtant j’ai été déçu… Je n’ai ressenti aucune surprise, tout va beaucoup trop vite, les rebondissements prévisibles et certaines situations illogiques… 

     

     

    Nous suivons l’histoire de Daniel et Déborah, qui après un crash se retrouvent seuls sur une île déserte alors qu’ils se détestent, à moins que cette haine au contraire ne cache quelque chose de plus profond….

     

     Donc comme je le disais, même si l’histoire était sympathique,  tout était beaucoup trop lisse, trop prévisible. Ils tentent de survivre, se rapprochent, se repoussent, se rapprochent encore… quelques petits obstacles qui se mettent sur leur route et tout est bien qui finit bien.

     

    En conclusion, un roman qui se laisse lire, mais sans plus.

     

    Ma note : 2/5 

    « C'est lundi 11 Juin 2018, que lisez-vous ?Chronique Pourquoi choisir d’Emily Blaine »

  • Commentaires

    1
    Vampilou
    Lundi 11 Juin à 16:44
    Eh bien, au vue de ton avis, je vais passer mon chemin je crois...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :