• Chronique Retrouvailles à Dunborough de Margaret Moore

    CHRONIQUE DE RETROUVAILLES A DUNBOROUGH De Margaret Moore.

    Prix :

    Pages : 321

    Editeur : Harlequin

    Chronique Retrouvailles à Dunborough de Margaret Moore

    Résumé :

     

    Ecosse, XIIIe siècle 

    Lorsqu’elle apprend que sa sœur a été assassinée, Celeste manque de s’évanouir. Qui s’en est pris à sa chère Audrey ? Et, surtout, pourquoi ? A présent sans famille, Celeste quitte le couvent où elle vit depuis dix ans – et où elle se destine à passer le reste son existence –, pour se rendre à Dunborough, sur les terres de son enfance : quoi qu’il lui en coûte, elle élucidera les circonstances de la mort d’Audrey. Sur place, une seule personne accepte de l’aider : Gerrard de Dunborough, le fier jeune homme qui faisait battre son cœur dix ans plus tôt. Gerrard qui, à mesure qu’ils progressent tous deux dans leur enquête, met à rude épreuve la volonté de Celeste de prononcer ses vœux…

     

     

    Mon avis :

     

    Je tiens à remercier Chloé et les éditions Harlequin pour l’envoi de ce roman en service Presse pour les livres en folies.

     

    J’ai un petit faible pour la collection historiques des éditions harlequin, à la fois parce qu’elle me permet de voyage dans le passé, parce qu’on y découvre des faits qu’on ignorait ou encore tout simplement parce que les héros sont… miammm….

    Les couvertures sont toutes proposées dans le même genre, ce qui ne me gêne absolument pas, les trouvant toutes divines… et celle-ci n’échappe pas à la règle. Le résumé m’avait interpellée et c’est avec plaisir que j’ai plongé dans le roman, surtout connaissant les récits de l’auteur, j’étais certaine de ne pas m’ennuyer .

     

    Et en effet, j’ai adoré et tourné les pages encore et encore… Céleste veut savoir qui a tué sa sœur. Pour ce faire, elle quitte le couvent, part sur les routes et se rend à l’endroit où Audrey a trouvé la mort. Elle rencontre Gerrard, qu’elle n’a jamais pu oublier, mais si elle est à présent mariée au Christ, le jeune homme ne peut s’empêche de la vouloir… mais à quel prix ?

     

    Céleste est une jeune femme décidée et même si elle montre l’apparence d’une jeune femme sûre d’elle, ces actes l’entraînent dans des actions un peu démesurées.

     

    Gerrard… est horripilant. C’est le monsieur « je sais tout » par excellence, il est arrogant et m’a énervée à de nombreuses reprises….

     

    L’auteur pourtant, nous parvient à faire apprécier ses personnages à sa juste valeur, nous entraîne dans une histoire d’amour qui repose sur la mort, la trahison, l’horreur… et on ne peut que s’imaginer à la place des personnages.

     

    En conclusion : Une jolie histoire d’amour reposant toutefois sur une enquête « policière » que j’ai pris plaisir à suivre. A lire sans modération.

     

    Ma note 3.5/5

     

    « Chronique La rose et le fer de Bronwyn ScottChronique Le zoo de Mengele de Gert Nygardshaug »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :