• Chronique Noir Ego de Pierre Gaulon

    CHRONIQUE DE NOIR EGO DE PIERRE GAULON

    Prix : 18 E

    Pages : 299

    Editeur : City

    Chronique Noir Ego de Pierre Gaulon

    Résumé :

     

    Au milieu de l'été, sur une aire d'autoroute, un homme disparaît. Il s'est littéralement volatilisé lors d'une simple halte en famille. Sa femme et ses deux enfants le recherchent désespérément avec l'aide d'un policier à la retraite rencontré par hasard. Philippe a-t-il décidé d'abandonner sa femme et ses enfants ? Ou alors est-il la proie de cet assassin en cavale qui sévit dans la région ? Quelles autres hypothèses pourraient expliquer cette incroyable disparition ? Bloquée sur l'aire d'autoroute à cause d'une violente tempête, face à l'incompréhension, une famille vole en éclats. Elle va de découvertes en découvertes et comprend bientôt que chaque homme possède une face cachée et des secrets inavouables

     

     

    Mon avis :

     

    Il y a un moment, je vous avais posté la chronique de : La mort en rouge du même auteur, que j’avais adoré et lorsque Pierre Gaulon m’a proposé son nouveau roman, c’est avec bonheur que j’ai accepté et je l’en remercie.

     

    La couverture est assez surprenante, je l’avoue mais la quatrième, elle, a attiré mon attention. C’est, avec dans la tête l’angoissant « mort en rouge » que j’ai commencé mon roman. J’avoue avoir été perplexe. Les premières pages m’ont mises dans le même état que dans le roman précédent jusqu’à ce que… l’histoire change du tout au tout, même si elle restait dans le même suspense angoissant.

     

    Ce roman est écrit du point de vue des différents personnages. Le père, la mère, le flic, la fille… nous vivons la même histoire mais d’un point de vue différent… je vais vous parler des personnages et de mes ressentis

     

    Le père tout d’abord… A disparu ! Lors d’une tempête, il a pris… la poudre d’escampette. Mais l’a-t-il fait de son plein gré, a-t-il été enlevé par les petits bonhommes verts ? le suspens restera présent du début à la fin

     

    La mère : le personnage que j’ai le moins apprécié, qui a fait des erreurs, qui essaie de les réparer mais dont l’esprit est contrôlé par une dépression chronique

     

    La fille : Mon personnage préféré. Une fille forte, sensible qui nous donne l’impression de « porter » tout le poids du monde sur ses épaules. Sa particularité la fait souffrir mais elle tente malgré tout de surmonter sa peine et sa douleur pour maintenir une certaine cohérence au sein de sa famille.

     

    Le flic : Rencontré sur l’aire de repos, il va aider la famille à retrouver la trace de Philippe, le père. Il va se révéler être un soutien pour cette famille

     

    Mais comme le dit Pierre Gaulon dans son résumé, « chaque homme possède une face cachée et des secrets inavouables ». Et c’est sur cette unique phrase que l’auteur va concentrer la trame de son histoire… les secrets, les non-dits, les sens cachés, les comparaisons… Pour terminer le roman en beauté… Tout est bien qui finit bien ??? Je ne dirais pas ça comme ça… disons que nous finissons le roman avec plus de questions que de réponses mais surtout une à laquelle je n’ai pas trouvé de réponses : Qui est véritablement Aline ? Un simple humaine victime de la vie ou alors ….

     

    Mon avis : Un thriller passionnant qui vous entraîne du premier au dernier mot dans un rythme affolant…

    Ma note : 5/5 coup de coeur

    « Charade du 07 Décembre 2014C'est lundi 08 Décembre 2014 que lisez-vous ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :