• Chronique Les rives de la terre lointaine de Sarah Lark

    CHRONIQUE DE LES RIVES DE LA TERRE LOINTAINE De Sarah Lark

    Prix : 24 E

    Pages : 650

    Editeur : Archipel

    Chronique Les rives de la terre lointaine de Sarah Lark

    Résumé :

     

    Irlande, 1846. A 17 et 19 ans, Kathleen et Michael sont amoureux. Ils ne rêvent que d’une chose : quitter leur île natale pour rejoindre les Amériques, y fonder une famille et commencer une vie nouvelle. Car Kathleen est enceinte…
    Mais ces projets s’effondrent quand Michael est arrêté pour avoir volé du pain. Il est alors envoyé en Australie pour y purger sa peine. Au cours de la traversée, il fait la connaissance de Lizzie, une jeune prostituée.
    Pendant ce temps, Ian Coltrane, un vendeur de bétail, demande en mariage Kathleen, inconsolable depuis le départ de son amant. Ses parents acceptent sans hésiter. Les jeunes époux partent alors tous deux pour la Nouvelle-Zélande, dans l’espoir d’y faire fortune.
    Hélas, Ian se révèle vite cupide et violent. De son côté, Michael – qui ne cesse de penser à Kathleen – est courtisé par Lizzie. Pour échapper au sort qui les attend, ils décident tous deux de s’enfuir pour la Nouvelle-Zélande.
    Le destin saura-t-il réunir Michael et Kathleen ?

     

     

    Mon avis :

     

    Yo Les fifous, quoi de neuf ?? Ici Peter en direct des livres en folies pour vous parler d’un livre qui m’a littéralement transporté… j’en profite pour remercier les éditions L’Archipel pour l’envoi de ce roman en Service Presse ainsi que LP conseils grâce à qui nous avons eu cette opportunité.

     

    Comme je vous le disais précédemment, j’ai été transporté par ce roman et déjà la couverture me plaisait, mais en plus, j’allais voyager en Irlande, un des pays que je rêve de visiter. Je me suis alors plongé dans ma lecture en sachant que j’allais prendre du temps puisque ce premier tome ne comporte pas moins de 608 pages.

    Sarah Lark est une auteur dont la plume m’a enchanté. Tout d’abord les descriptifs sont si précis, qu’on a vraiment l’impression d’être sur place, de vivre la vie des héros et de souffrir aussi avec eux. Et que dire surtout des paysages que l’on rencontre au fil des pages et qui m’a donné encore plus envie d’y aller…

    Nous suivons ici l’histoire de Mickael et de Kathleen, amoureux dans un pays ravagé par la famine. Ces derniers n’ont qu’une idée en tête, quitter cette Terre de souffrance et se rendre en Amérique afin d’y faire fortune. Mais tout ne se passe pas comme prévu et de terribles péripéties se mettent sur leur route.

    Personnellement, j’ai trouvé le personnage de Kathleen, un peu faible, cette dernière étant assez… malléable et se laissant un peu mener par le bout du nez… Mickael, fait tout son possible pour aider les siens, avec les conséquences atroces….

     

    En conclusion : Un premier tome qui m’a fait voyager et que je recommande tout particulièrement. Un roman fort en émotions, en frissons et en sentiments…

    Ma note : 4/5

    « Chronique Scientia tome 1 : L'origine du pouvoir de Nadia BellehumeurChronique Et si c'était possible d'Hélène Philppe »

  • Commentaires

    1
    Vampilou
    Mercredi 31 Août 2016 à 17:56
    Wahou, voilà un très bel avis, je ne peux qu'avoir envie de craquer !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :