• Chronique Le Consentement de Vanessa Springora

    Chronique Le Consentement de Vanessa Springora

    Prix : 18 E

    Editeur : Grasset

    Chronique Le Consentement de Vanessa Springora

    Résumé :

     

    Au milieu des années 80, élevée par une mère divorcée, V. comble par la lecture le vide laissé par un père aux abonnés absents. À treize ans, dans un dîner, elle rencontre G., un écrivain dont elle ignore la réputation sulfureuse. Dès le premier regard, elle est happée par le charisme de cet homme de cinquante ans aux faux airs de bonze, par ses œillades énamourées et l’attention qu’il lui porte. Plus tard, elle reçoit une lettre où il lui déclare son besoin «  impérieux  » de la revoir. Omniprésent, passionné, G. parvient à la rassurer : il l’aime et ne lui fera aucun mal. Alors qu’elle vient d’avoir quatorze ans, V. s’offre à lui corps et âme. Les menaces de la brigade des mineurs renforcent cette idylle dangereusement romanesque. Mais la désillusion est terrible quand V. comprend que G. collectionne depuis toujours les amours avec des adolescentes, et pratique le tourisme sexuel dans des pays où les mineurs sont vulnérables. Derrière les apparences flatteuses de l’homme de lettres, se cache un prédateur, couvert par une partie du milieu littéraire. V. tente de s’arracher à l’emprise qu’il exerce sur elle, tandis qu’il s’apprête à raconter leur histoire dans un roman. Après leur rupture, le calvaire continue, car l’écrivain ne cesse de réactiver la souffrance de V. à coup de publications et de harcèlement.
    «  Depuis tant d’années, mes rêves sont peuplés de meurtres et de vengeance. Jusqu’au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence  : prendre le chasseur à son propre piège, l’enfermer dans un livre  », écrit-elle en préambule de ce récit libérateur.

    Plus de trente ans après les faits, Vanessa Springora livre ce texte fulgurant, d’une sidérante lucidité, écrit dans une langue remarquable. Elle y dépeint un processus de manipulation psychique implacable et l’ambiguïté effrayante dans laquelle est placée la victime consentante, amoureuse. Mais au-delà de son histoire individuelle, elle questionne aussi les dérives d’une époque, et la complaisance d’un milieu aveuglé par le talent et la célébrité.

     

    Mon avis :

     

    Intriguée par l'actualité autour de ce livre, je n'ai pas pu faire autrement que de découvrir cet ouvrage !

     

    Ce livre est un témoignage alors, il faut avoir le coeur bien accroché car ce qui est écrit dans le roman, reflète la vie de Vanessa Springora et, s'il y a bien une chose à dire, c'est ce que n'est pas tout rose.

    S'il y a une chose qu'il faut soulever, c'est qu'il a fallut énormément de courage à l'auteure pour mettre sa vie sur papier car, en agissant de la sorte, elle s'expose aux critiques qui ne sont pas toujours tendre.

     

    J'ai eu le coeur serré durant ma lecture et je pense qu'il a manqué à cet enfant un soutien car non, un enfant de 14 ans n'est pas assez mûr pour prendre ce genre de décision. On remarque une certaine présence de la mère, mais j'ai trouvé que cette dernière avait abandonné beaucoup trop rapidement le combat. Je pense qu'elle aurait dû insister auprès de sa vie. Par contre, je préfère ne pas parler du père parce que franchement, ce dernier laisse à désirer. De plus, il ne mérite pas le terme de père, mais uniquement celui de géniteur !

    J'ai eu l'impression que les adultes ont tous tourné le dos à cet enfant et je ne peux pas concevoir que des adultes aient osé laisser une telle chose se produire. Où étaient les autorités compétentes lorsqu'on en a besoin ? C'est bien beau de délivrer des avertissements aux enfants sur la dangerosité des pédophiles, mais il faut s'assurer d'être présent lorsque des signalements sont déposés et surtout, enquêter sur l'entourage de la personne signalée ! Malheureusement, je n'ai pas eu l'impression que cette chose a été faite autour de cette affaire...

     

    Vanessa Springora expose dans cet ouvrage l'enfer qu'elle a passé aux côtés de M., un écrivain célèbre qui n'a jamais caché son attirance pour les enfants. Elle nous raconte sa descente aux enfers : du plaisir qu'elle ressentait aux côtés de M., et à l'idée qu'il l'aimait pour qui elle était jusqu'au moment où elle s'aperçoit que la relation qu'ils avaient été amoral !

     

    En résumé un témoignage qui m'a retourné, mais surtout bouleversée. Un livre qui nous fait prendre conscience que le monde de la littérature n'est pas tout rose. Surtout, si vous voyez un enfant sous le joug d'un pédophile, venez lui en aide et allez porter plainte pour faire bouger les choses !

    « Chronique La belle du Mississippi de Rosemary RogersLes sorties qui me tentent du 20 Janvier au 26 Janvier 2020 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :