• Chronique La bourgeoise de Gil Debrisac

    Chronique La bourgeoise de Gil Debrisac

    Prix : 9,95 E

    Pages : 398

    Editeur : La Musardine

    Chronique La bourgeoise de Gil Debrisac

    Résumé :

     

    Rebecca Muller est une très belle trentenaire mariée à un banquier. Oisive, elle est le prototype de la bourgeoise riche de province. Sans enfant, elle trompe son ennui en activités futiles et en dévorant des romans pornographiques. Lors d'un salon du livre, Madame Muller rencontre Gil Debrisac, son auteur préféré. Séduite et troublée par cet homme envoûtant, elle lui confie que rien ne l'excite davantage que de tromper son mari. Elle met cela aussitôt en pratique et devient la maîtresse de Gil. Profitant des absences prolongées du mari banquier, la troublante Madame Muller va se soumettre avec délice aux caprices les plus pervers et hors norme de son amant qui lui fera vivre des aventures sexuelles époustouflantes de vices. Grand roman pornographique, La Bourgeoise est incontestablement le roman de la perversité et de la vacuité d'une certaine bourgeoise de province obnubilée par le sexe. Dans un style direct, cru et provocateur, Gil Debrisac ne laisse aucun répit à son lecteur qui sort ivre des plaisirs racontés.

     

    Mon avis : 4/5

     

    Je tiens à remercier Stéphane et la maison d'édition La Musardine pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Je trouve la couverture beaucoup trop jaune à mon humble avis mais heureusement, l'image de la femme derrière se démarque de telle façon qu’on ne voit qu’elle. C'est cependant le résumé qui m'a le plus attirée vers ce bouquin et c'est pourquoi j'ai décidé de débuter cette lecture.

     

    Je tiens avant tout à vous avertir. Comme la majorité des romans de cette maison d'édition, les propos sont souvent vulgaires voir assez violents et ce, dès le début du premier chapitre et les auteurs n'ont pas peur d’appeler les choses par leurs noms. C'est pourquoi le début pourrait peut-être vous rebuter mais n'abandonnez pas ce livre avant de l'avoir lu car il en vaut quand même le détour.

    Le fait que la femme se prenne un amant risque certainement de ne pas plaire à certaines personnes mais il faut la comprendre, son couple l'ennuie et son mari ne veut absolument rien faire pour arranger les choses. Bon, je dois avouer qu'elle ne réfléchit pas vraiment et qu'elle fonce tête baissée dans les bras de son amant qui n'hésitera pas à lui faire faire certaines choses. Ce qu'il ne faut pas oublier non plus, c'est qu'il s'agit d'un roman érotique et il est donc normal qu'il y ait une part plus importante accordée au sexe plutôt qu'à l'histoire d'amour.

    Les fantasmes décrits donnent parfois chaud et j'ai pris beaucoup de plaisir à les découvrir. D'ailleurs, vous n'êtes pas obligé de le lire seul(e), si vous avez un copain, une copine, un mari, une femme, n'hésitez pas à prendre connaissance de ce petit roman à deux, cela vous donnera peut-être quelques petites idées auxquelles vous n'aurez pas forcément pensé. ^^

     

    Rebecca s'ennuie dans son mariage et c'est pourquoi elle n'hésite pas à prendre un amant. Ces derniers plongeront dans le vice le plus profond, n'hésitant pas à réaliser leurs fantasmes les plus secrets.

     

    Rebecca se croit forte mais malheureusement, ce n'est pas vraiment le cas, elle donne plus l'impression d'être soumise à son amant plutôt qu'autre chose. Malgré tout c'est une femme qui sait ce qu'elle veut et qui a de la suite dans les idées même s'il lui arrive de foncer tête baissée et de ne pas toujours réfléchir.

    Son amant, qui porte d'ailleurs le même nom que l'auteur, est quand même celui qui tire les ficelles et qui décide quoi faire avec Rebecca. On a quelques difficultés à s'accrocher à ce personnage même si, en suivant les pensées de la jeune femme, on ne peut pas s'empêcher de ressentir un petit quelque chose pour cet homme.

     

    En résumé un livre intéressant à lire et qui m'a fait passer un bon moment de lecture.

    « Chronique Le club des héroïnes qui n'ont pas froid aux yeux d'Emily BlaineTrouvez les films (personnages) »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 6 Juillet 2016 à 15:50

    pas la muse non pourtant c'est un blanche aussi

     

    reconquête conjugal par contre lui oui (berk ^^)

    2
    Vampilou
    Mercredi 6 Juillet 2016 à 16:18
    Mmm, voilà qui me tente énormément, merci beaucoup pour la découverte ma belle !
    3
    Alex
    Lundi 8 Août 2016 à 12:28

    Ça me paraît un girl power avec cette femme qui va voir ailleurs. Cela change du bonhomme macho qui tombe sur une jeune femme naïve. 

    En même temps, je pense au fameux cinquante nuances de grey et aussi au déclic de Manara 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :