• Chronique La bonne fortune d'Elisabeth Wellington de Robin Lee Hatcher

    CHRONIQUE De LA BONNE FORTUNE D’ELISABETH WELLINGTON  De Robin Lee Harcher.

    Prix : 7,80 E

    Pages : 400

    Editeur : L'Archipel

    Chronique La bonne fortune d'Elisabeth Wellington de Robin Lee Hatcher

    Résumé :

     

    À bord du paquebot qui l’emmène en Amérique, Elisabeth Wellington peine à croire en sa vie nouvelle.
    Après le décès inattendu de son père, qui la destinait à épouser le duc d’Altberry dans l’espoir d’éponger ses dettes, elle a décidé de quitter l’Angleterre. Libre désormais de tout engagement, elle se rend, pleine de rêves et d’espoirs, dans le Montana, où elle se destine à devenir institutrice.
    Pourtant, à la fin du xixe siècle, c’est une région encore peu peuplée, où les conditions de vie sont rudes. Qu’importe ! Elisabeth est prête à tout.
    Il n’y a cependant un obstacle qu’elle n’aurait jamais imaginé. Et celui-ci porte le nom d’un homme : Garrett Steele. Pourquoi se montre-t-il si froid, si farouche, face à la jeune et audacieuse Elisabeth ? Elle qui est pourtant l’institutrice de son fils Janie.
    On connaît l’adage : « Fuis-moi, je te suis ; suis-moi, je te fuis ». Alors quand des sentiments naissent d’un terreau si aride, la passion peut prendre les formes les plus inattendues…
    Première édition : l’Archipel, 2000.

     

     

    Mon avis :

     

    Je vais vous présenter aujourd’hui un roman historique d’une auteur dont j’apprécie beaucoup les écrits puisqu’il s’agit de Robin Lee Hatcher et je remercie LP Conseil de cette opportunité et de l’envoi de ce livre en service presse pour les livres en folies.

     

    La couverture est très jolie et parfaitement représentative de l’époque en question, quant au résumé, il a tout de suite attiré mon attention.

     

    Nous suivons l’histoire d’Elisabeth, qui voulant fuir le mariage avec un homme violent, décide d’émigrer aux Etats Unis et d’y devenir institutrice ainsi que lui a conseillé Janie, une fillette avec qui elle correspond.
    C’est chez elle qu’elle débarque, et Elisabeth réalise alors que le Montana est non seulement une région dangereuse, mais que certaines personnes sont prêtes à tout pour protéger les hommes du coin de cette dangereuse tentatrice.

     

    La plume de l’auteur est toujours aussi fluide et c’est avec plaisir qu’on suit les aventures d’Elisabeth. On se rend compte que la vie n’est pas toujours facile et qu’il faut savoir parfois prendre des risques…

     

    Elisabeth est une jeune femme décidée, dynamique et même si on ressent sa terreur, elle ne se laisse pas abattre et c’est bien vite qu’elle reprend du poil de la bête…

     

    Garrett quant à lui a souffert des turpitudes de son épouse, aussi lorsqu’il voit Elisabeth, il ne peut que les comparer l’une et l’autre et même s’il ressent du désir, il va tout tenter pour la repousser.

     

    En conclusion : un roman historique très bien mené qui m’a fait passer un agréable moment de lecture.

     

    Ma note 4/5

    « Chronique de la mini-série : La dame de Wildfell HallChronique Le serment maudit de Gayle Gallen »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Janvier à 14:14

    Encore un titre à noter ! Il doit être bien sympa !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :