• Chronique L'étoile de la saison d’ Elisabeth Boyle.

    Chronique L'étoile de la saison d’ Elisabeth Boyle.

    Prix : 7,50 E

    Pages : 466

    Editeur : Harlequin

    Chronique L'étoile de la saison d’ Elisabeth Boyle.

    Résumé :

     

    Parce que la Saison ne pardonne aucun faux pas…

     

    Pour son premier bal dans le monde, Lavinia était bien résolue à dépasser sa maladresse légendaire. Elle avait tout prévu : une robe aux couleurs sages, une marraine pour l’introduire, et une révision complète des règles de bienséance. Tout était parfait… jusqu’à ce que son cavalier l’abandonne au beau milieu de la piste de danse. A cause de cette canaille d’Alaster Rowland, la voilà publiquement ridiculisée ! Cependant, pour s’amender, Rowland lui fait dès le lendemain une proposition : il la guidera en société jusqu’à faire d’elle l’étoile de la Saison. Lavinia est tentée d’accepter… mais peut-elle faire confiance à celui qui reste le plus beau débauché de Londres ?

     

     

    Mon avis :

     

     

    Yo, salut les fifous, me voici Peter, en direct des livres en folies pour la chronique d’un roman de la collection Victoria des éditions Harlequin. Je remercie Mélanie ainsi que la maison d’édition pour l’envoi de ce roman en service presse.

     

    La couverture est simple mais je ne me suis pas attardé sur le résumé, puisqu’on retrouve dans ce roman les personnages d’ « une demoiselle à Londres » que j’avais beaucoup aimé et dont vous trouverez la chronique sur le blog…

     

    Dans ce tome nous retrouvons Lavinia, qui a un problème qui lui gâche la vie… Elle est maladroite et sa maladresse légendaire, le discrédite auprès de la bonne société. Dernière en date, lorsqu’ Alastair l’abandonne sur la piste ce qui provoque des chutes en chaînes dont Lavinia est la seule responsable. Honteux, secrètement attiré par la jeune femme, Alastair décide de lui venir en aide…


    C’est avec plaisir que j’ai retrouvé ces personnages car l’humour est autant présent dans ce tome que dans le précédent.

    Le personnage d’Alastair est incroyable, maniant l’humour comme une arme et se défendant de ressentir des émotions.

    Lavinia quant à elle, semble assez timide, mais lorsqu’elle prend une décision, elle s’y tient et ne snobe personne, se liant d’amitié avec des personnages assez atypiques, liés à Alastair.

     

    En conclusions, un nouveau tome que j’ai beaucoup aimé et que je conseille aux amateurs du genre.

     

    Ma note 3.5/5

     

    « Chronique No control tome 1 à 4 de Fanny CooperChronique Nuit blanche à Manhattan de Sarah Morgan »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :