• Chronique Jusqu'à la fin des temps de Céline Guillaume

    CHRONIQUE JUSQU’À LA FIN DES TEMPS De Céline Guillaume

    Prix : 16,90 E

    Pages : 216

    Editeur : Underground

    Chronique Jusqu'à la fin des temps de Céline Guillaume

    Résumé :

     

    Au milieu des bois, lors d’une nuit sans lune, elle m’apparut pour la première fois. Mythe ou réalité, annonciatrice d’infortune ou de réussite, je l’ignorais… Seule une antique pièce syrienne abandonnée sur mon siège témoignait de ma rencontre avec la Dame Blanche, messagère de l’au-delà qui allait me guider vers ma destinée tracée depuis la nuit des temps.

    Huit siècles après le début de cette histoire dans l’Histoire, je tenais dans mes mains notre devenir.

     

     

    Mon avis :

     

    Aujourd’hui ce sont les éditions Underground que je mets à l’honneur, tout d’abord en les remerciant chaleureusement pour l’envoi ce service presse et en vous faisant la chronique de Jusqu’à la fin des temps.

     

    J’avoue que j’ai craqué sur la couverture dans le style grimoire. Les couleurs sont magnifiques dans les tons rouge et or et je n’avais qu’une hâte, me plonger dans l’histoire, surtout après avoir lu le résumé qui m’a vraiment interpellé.

     

    Le roman est découpé en trois parties.

    Dans la première nous suivons l’histoire de Cassandra. Cette dernière nous apparait comme une jeune femme dépressive, dépassé par les évènements. Au fil des pages, nous la découvrons un peu et on réalise qu’il y a un manque en elle, qu’elle ressent une absence qu’elle ne parvient pas à combler… Sa rencontre avec une vieille dame qui lui laisse une pièce en disparaissant va encore plus troubler la jeune Cassandre qui ne trouve qu’une solution pour pallier à son manque…

     

    Dans la seconde partie, c’est l’histoire de Solaya que l’on suit et j’avoue avoir préféré celle-ci aux deux autres. Nous avons fait un bon dans le passé, changé de lieux… les personnages sont plus… vivants, plus réels, leurs sentiments nous semblent tangibles, comme si l’amour qui lie le personnage de Solaya et celui de Al Kamil est quelque chose de concret…

     

    Et nous replongeons dans la troisième, Cassandra nous semble plus décidée, moins dépressive et c’est avec plaisir que nous la voyons prendre sa vie en main…

     

    J’avoue que Céline Guillaume a très bien introduit le sujet de la « réincarnation » dans son roman, même si le mot n’est pas prononcé. On suit les péripéties des personnages, on voudrait secouer une bonne fois pour toute Cassandra, on tremble avec Solaya, qu’on voudrait protéger…Mais malheureusement la chute était inévitable même si j’avais espéré qu’à un moment…

     

    En conclusion, un roman époustouflant qui ne laissera personne indifférent, qui nous laisse avec une question… Y-a-t-il une vie après la mort ? Quoique nous ayons peut-être un début de réponse dans la fin alternative 

     

    Ma note : 4.5/5

    « Trouvez les films (personnages)IMM du 13 juin 2015 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :