• Chronique Gentleman Lover de Nancy Warren

    Chronique Gentleman Lover de Nancy Warren

    Prix : 6,90 E

    Pages : 232

    Editeur : Harlequin

    Chronique Gentleman Lover de Nancy Warren

    Résumé :

     

    Kidnappée par l'homme le plus sexy qui soit ??? Dans ses fantasmes, oui, Lexy aurait pu rêver d'une telle scène - enlevée par un mystérieux inconnu, beau comme un dieu, qui se serait juré de lui faire atteindre le septième ciel jour et nuit -, mais dans la vraie vie ? C'est pourtant bien ce que Charles Pendegraff vient de lui faire subir, du moins pour la partie « kidnapping » : celui qu'elle prenait pour un acheteur juste un tout petit peu plus arrogant que les autres n'est en fait qu'un cambrioleur de haut vol, qui, surpris la main dans le sac alors qu'il tentait de lui dérober une émeraude de grande valeur, vient de la forcer à le suivre dans un endroit totalement isolé du monde. Quant à la partie « septième ciel », à en croire la manière dont elle sent tout son corps s'embraser dès qu'il approche un peu trop près d'elle, elle ne peut s'empêcher d'espérer qu'il mettra un point d'honneur à la lui faire subir également...

     

    Mon avis : 3/5

     

    Je tiens à remercier Chloé de la maison d'édition Harlequin pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Une couverture assez simple. Le lecteur a la possibilité de voir un couple sur le point de s'embrasser mais il n'en sait pas plus. Le résumé a su me tenter et je voulais découvrir comment la jeune femme allait vivre ce kidnapping.

     

    Nancy Warren n'hésite pas à mettre au cœur de son roman une légère dose d'humour pour permettre à ses lecteurs de pleinement apprécier le récit. Elle possède une belle plume captivante et le lecteur n'a qu'une seule envie, connaître la fin du tome.

    Malheureusement, j'ai trouvé qu'il n'y avait pas assez d'action à mon goût même si je prends conscience qu'à la base, le but de la collection Sexy est de mettre en avant la relation charnelle des protagonistes et c'est pourquoi j'ai décidé de ne pas retenir ce point contre ce roman même si je tenais absolument à en parler ici.

    L'histoire en elle-même n'est pas non plus vraiment originale mais elle a eu le mérite de me faire passer un bon moment de lecture et je n'en demande d'ailleurs pas plus. On prend plaisir à suivre la quête des deux personnages jusqu'à la fin sans jamais se lasser et on se demande jusqu'au bout qui est le véritable coupable.

     

    Alors que Lexy décide d'aller à son atelier réaliser l'une des commandes qui lui a été faite, elle tombe nez à nez avec un cambrioleur qui n'a pas d'autre choix que de prendre la jeune femme avec lui pour éviter qu'elle ne lui pose le moindre problème. Ce que Lexy ignore, c'est que Charles n'a pas avait une excuse tout à fait valable pour commettre ce larcin…

     

    Lexy est une jeune femme indépendante et qui est son propre patron. C'est une jeune femme qui n'aime pas se reposer sur les autres et qui tente d'être partout à la fois pour combler les différentes commandes qu'elle reçoit. Une personne à qui on s'attache sans grande surprise.

    J'étais en colère sur le personnage de Charles au début du roman mais lorsqu'on apprend la raison de cet enlèvement, on ne peut pas s'empêcher de lui pardonner sans problème. C'est cependant un être arrogant et assez imbu de lui-même.

     

    En résumé une histoire sympathique à lire et qui fait passer un bon moment de lecture. Malheureusement, ce n'est pas vraiment un coup de cœur pour ma part et c'est dommage.

    « Concours 3 ans du blog n°27 (10 Août 2016) (Terminé)Chronique Maya de Marie H »

  • Commentaires

    1
    mi Ange
    Mercredi 10 Août 2016 à 15:12
    Comme tout les harlequin simple rapide a lire
    2
    Alexei
    Mercredi 24 Août 2016 à 23:42

    Ouais, ça se sentait, une histoire classique.  En même temps, c'est peut-être tout ce que l'on demande? 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :