• Chronique Fascinée par le vicomte de Julia Justiss

     Chronique Fascinée par le vicomte de Julia Justiss 

    Prix : 6,60 E

    Pages : 320

    Editeur : Harlequin 

    Chronique Fascinée par le vicomte de Julia Justiss

     

    Résumé :

    Ils voulaient changer le monde, une femme va bouleverser le leur.

     

    Londres, 1831

    Lady Margaret est troublée depuis que Giles Hadley l’a sauvée d’un mouvement de foule, lors d’un rassemblement politique. Même si elle milite pour le parti adverse, comment pourrait-elle ne pas être fascinée par le panache de ce vicomte, l’étoile montante du parti radical, qui rejette les privilèges de son rang ? À en croire sa réputation, il serait aussi très libéral au niveau des mœurs – non qu’une jeune veuve respectable comme elle soit intéressée, mais, en politique, mieux vaut connaître ses adversaires. Hélas, s’il semble ressentir la même attirance qu’elle, c’est son demi-frère, un politicien arrogant et opportuniste, qui la presse d’accepter sa demande en mariage…

     

    Mon avis : 

     

    Yo salut les fifous, c’est Peter en direct des LIVRES EN FOLIES pour une sympathique chronique de l’historique intitulé FASCINEE PAR LE VICOMTE et qui se trouve être le premier tome de la saga « les gentlemen rebelles ». Je renouvelle mes remerciements à la maison d’éditions Harlequin pour leur confiance et surtout à Mélanie.

     

    Humm, la couverture est chaude, attirante et les regards que s’échangent les deux protagonistes nous donnent envie d’être à leur place, le résumé ne m’attirait pas plus que ça, surtout que nous allions plonger dans l’aspect politique de Londres dans les années 1830, mais j’étais suffisamment intrigué pour commencer ma lecture.

     

    Et je dois dire que je ne l’ai pas regretté. Lady Margaret milite pour le parti inverse de Giles Hadley, contre qui on l’a mis en garde, mais lorsqu’elle se retrouve séparé de son « clan politique » lors d’un mouvement de foule et ne doit qu’à l’intervention de ce dernier de ne pas être blessée et même si leurs idées diffèrent, un tendre sentiment se noue entre eux…

     

    L’auteur nous entraîne facilement dans son monde et on prend plaisir à suivre les différents personnages et moi qui appréhendais un peu ma lecture à cause de l’aspect politique, je me suis pris au jeu, cherchant même sur internet, des renseignements sur les différents partis de l’époque.

     

    La plume de l’auteur est douce, mais surtout addictive, et je ne regrette absolument pas ma lecture.  

     

    En conclusion, le premier tome d’une saga à découvrir d’urgence et j’ai hâte d’avoir la suite à me mettre sous la main.

     

    Ma note 4/5  

    « Chronique Au nom de mon fils de Kay ThomasChronique L'insoumise des Highlands de Ruth Langan »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :