• Chronique Driven tome 8 : Hard Beast de K. Bromberg

    Chronique Driven tome 8 : Hard Beast de K. Bromberg 

    Prix : 17 E

     Pages : 513

     Editeur : Hugo et Roman

     

    Chronique Driven tome 8 : Hard Beast de K. Bromberg

     

    Résumé :

     

    Derrière son volant, le champion automobile Zander Donavan est au sommet de son art. Mais trop d'excès dans sa vie personnelle, le force à faire une pause. Il a besoin de sortir de l'ombre de son célèbre père.  

    Getty Caster fuit les abus dont elle a été victime dans son passé, s'isole dans un cottage de bord de mer. Seule. Jusqu'au jour où elle y découvre un étranger sexy..  

    Leur attirance mutuelle, prend vite le pas sur leurs querelles. Mais s'abandonner à leur désir déclenche une réaction en chaîne, leurs passés se télescopant. 

    Alors que cet amour inattendu est en jeu, parviendront-ils à en vaincre les répercussions pour construire leur futur ?

     

    Mon avis : 5/5

     

    Je tiens à remercier Déborah ainsi que Magali de la maison d'édition Hugo et Roman pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Pour la couverture, je ne peux que vous renvoyer à ce que j'ai déjà dit à son sujet sur mes autres chroniques puisqu'elles ne changent pas voir très peu des autres tomes. En ce qui concerne le résumé, je n'ai pas non plus lu ce dernier puisqu'encore une fois, il s'agit d'une suite que j'attendais avec impatience.

     

    Je vais une fois de plus me répéter, mais bon sang, j’adore cette série et ce tome était tout simplement le must ! Je me suis plongée directement dans l’histoire, sans parachute et je dois dire que la chute fut longue est combien délicieuses. Le nombre de pages n’a aucune importance d’autant plus que l'écriture de K. Bromberg est toujours aussi addictive. C'est une auteure qui possède le talent nécessaire pour nous captiver 8 tomes de suite sans qu’on s’ennuie une seule minute, pire… on en redemande encore et encore….

    Je suis passée par de très nombreux sentiments lors de ma lecture et j'en suis encore une fois toute chamboulée. Cette fois, les émotions ont failli me faire prendre pied moi-même tellement je ressentais la douleur, la colère et l’incompréhension de Zander qu’on a connu enfant et qui à présent qu’il est adulte, doit composer avec ses sentiments..

     

    C'est cette fois-ci c'est au tour de Zander, le fils adoptif de Colton et de Rylee, d’affronter ses démons et ils sont nombreux, mais non seulement il va devoir gérer les siens, affronter son passé, mais également veilleur sur Getty avec qui il cohabite contraint et forcé…

     

    J'ai toujours beaucoup apprécie le personnage de Zander, mais là, j’ai trouvé qu’il se comportait comme un gamin capricieux, surtout vis-à-vis de sa famille d’adoption. Mais malgré tout, au fil des pages, j’ai compris sa colère, sa peur, sa douleur…

     

    En ce qui concerne Getty cette dernière a une personnalité à fleur de peau. Elle a peur, elle se croix faible alors qu’au contraire elle a une telle force en elle qu’elle va parvenir non seulement à relever la tête, mais soutenir Zander au fil des pages.

     

    En résumé un huitième tome que j'ai adoré découvrir. J'ai pris beaucoup de plaisir lors de ce tome et j’ignore si d’autres tomes suivront, mais si c’est le cas, je ne jetterais dessus comme un prédateur sur sa proie.

     

    « Chronique Les Lutins urbains tome 4 : Le péril Groumf de Renaud MarhicC'est lundi 07 Août 2017 que lisez-vous ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :