• CHRONIQUE DE : MEURTRES À CHATEAU-ARNOUX DE GILLES MILO-VACERI

    CHRONIQUE DE : MEURTRES À CHATEAU-ARNOUX DE GILLES MILO-VACERI

    Prix : 2,99 E

    Pages : 241

    Editeur : Nelson District

    CHRONIQUE DE : MEURTRES À CHATEAU-ARNOUX DE GILLES MILO-VACERI

    Résumé :

     

    Un automne sanglant s'abat sur la commune provençale de Château-Arnoux: deux morts sont retrouvés dans la mairie, alors que des tableaux ont disparu.

    Devant des indices troublants, la Section de Recherches réclame des renforts et Paris missionne Enzo Battista, commandant de l’O.C.B.C. et spécialiste des oeuvres d'art, pour éclaircir cette sombre affaire.

     

     

    Mon avis :

     

    C’est avec un énorme plaisir que j’ai reçu en service presse le tome 1 de Meurtres à Château-Arnoux. Et je remercie de tout cœur Gilles Milo Vacéri ainsi que les éditions Nelson district pour cet honneur.

     

    Comme vous le savez, Gilles Milo Vacéri est un de mes auteurs favori et de pouvoir découvrir son nouveau roman est pour moi, une joie toujours renouvelée et dès que j’ai commencé les premières pages, j’ai été aux anges… pourquoi ? Parce que j’aime aussi beaucoup les séries télévisions, l’une d’elle est « Forever » et, l’épisode que je venais juste de visionner était : À la lumière du passé…

    Vous devez vous demander où est le rapport entre le roman de Gilles Milo Vacéri et l’épisode de Forever ? Eh bien tout simplement l’histoire… celle de trafic d’objets d’arts volés aux juifs pendant la seconde guerre mondiale par des officiers SS que l’on retrouve dans le prologue de Meurtres sanglants …

     

    Il va sans dire que cette coïncidence m’a fait sourire et c’est avec précipitation que j’ai poursuivi ma lecture. Que dire si ce n’est qu’une nouvelle fois l’auteur m’a entraînée avec lui dans son histoire. On suit l’enquête d’Enzo et de Mariana, sur les traces d’un meurtrier et accessoirement voleurs de tableaux… Mais l’enquête se révèle assez ardue… qui sont les Israéliens et surtout Sarina avec qui Enzo noue une relation intime ? Que viennent faire les corses dans cette équation ?

    Lorsqu’on est plongé dans Meurtre à Château Arnoux, on ne peut s’empêcher d’en apprécier l’humour, mais aussi la gravité, lorsque l’auteur touche au sujet de l’antisémitisme pendant la guerre et surtout à l’opération « Vent Printanier ». On frémit au fil des pages, on est fébrile à l’idée de découvrir l’assassin et…. Et le premier tome s’achève là, comme ça, sans qu’on obtienne la moindre réponse, pire, au moment où l’action devient haletante, il nous faut attendre le second tome…

     

    Donc, à présent, je suis impatiente de lire le second tome, de découvrir la suite des aventures d’Enzo est de Mariana, d’en apprendre plus aussi au sujet de Rose et de son implication au sein de la résistance mais surtout aussi de savoir si les enfants de la famille Adelstein ont un rôle à jouer dans les Meurtres à Château-Arnoux

     

    En conclusion : un excellent premier tome addictif qui nous entraîne sur les traces d’un passé malheureusement toujours bien présent dans les mémoires.

     

    Ma note : 5/5 nouveau coup de cœur pour Gilles Milo Vacéri.

    « IMM du 13 juin 2015Chronique Femme de Vikings épisode 1 de Carl Royer »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 25 Juin 2015 à 14:13

    Autant j'ai adoré Gabriel et Adriana autant j'ai aussi craqué pour le duo Enzo et Marania (son côté mélange bretonne-polynesienne est génial!)
    Gilles nous gâte sans conteste avec ses thrillers autant qu'avec les autres romans de sa plume.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :