• CHRONIQUE DE BAD SWIMMERS De Geoffrey Bidaut

    CHRONIQUE DE BAD SWIMMERS De Geoffrey Bidaut

    Prix : 19,90 E

    Pages : 446

    Editeur : Rebelle

    CHRONIQUE DE BAD SWIMMERS De Geoffrey Bidaut

    Résumé :

     

    Ils sont six et mènent des vies d'adolescents plutôt banales. Dans les couloirs du lycée du Lac des Cieux, ils s'aiment, se détestent, s'aident, se trahissent... Mais lorsque leur professeur de lettres, haï de tous, est brutalement assassiné, tous sont suspects. Et chacun a ses raisons pour se mêler de l'enquête : prouver son innocence, en tirer profit ou tout simplement éviter d'être le prochain cadavre sur la liste...

     

     

    Mon avis :

     

     

    Hey, salut les Fifous, c’est Peter, en direct des livres en folies et je vais vous parler aujourd’hui de Bad Swimmers et j’en profite pour remercier chaleureusement les Éditons Rebelle pour l’envoi de ce livre en Service Presse.

     

    Tout d’abord, on ne va pas se mentir, la couverture nous met directement dans l’ambiance un peu (beaucoup) glauque du roman. Un lac, des gros nuages qui annoncent habituellement une tempête ou un orage… Le résumé, lui aussi m’interpelle beaucoup… un lycée donc ça se passe avec des jeunes… un meurtre…. Une enquête…. C’est sans attendre que je me suis plongé dans ma lecture.

     

    Ici, l’idée de tempête prend tout son sens car c’est un véritable… raz de marée de meurtres qui vient s’abattre sur le Lycée du Lac des Cieux. Un professeur haï de presque tous vient à trouver la mort dans des circonstances horribles… Et nous avons nos six personnages principaux qui viennent graviter autour de ce meurtre… Mel, la fille mal dans sa peau, Marc, l’intello, Deb, la… (n’ayons pas peur des mots) pétasse, Gin, la jeune fille douce et timide, Tim, le beau gosse sportif et Ort, le bad boys… Tous ont des secrets, les uns manipulent les autres qui se font également manipuler…

     

    L’auteur est un champion ! Pourquoi ? Pour la simple est bonne raison qu’il joue avec nos nerfs, ne distillent les informations qu’au compte –goutte si bien qu’on se prend une véritable claque en pleine… figure (faut que je reste poli ^^), lorsque surgissent les révélations et je peux vous dire que rien… absolument rien nous indique vers quelle conclusion nous allons… Ce fut un véritable choc… pour la simple et bonne raison qu’au fil des pages, on en vient à soupçonner tout le monde… Le directeur, la nouvelle remplaçante, la gérante du café et même l’adorable voisine de Tim….

    Geoffrey Bidaut nous entraîne dans un thriller psychologique qui nous plonge dans les coulisses d’un meurtre. Avec une question qui a tué le professeur et pourquoi ? C’est en voulant répondre à cette question qu’un groupe d’élèves attirera sur lui l’attention du meurtrier… Mais que cherche-t-il ? Pourquoi s’en prendre à eux ? Et c’est là que le sadisme de l’auteur exerce sur nous son attirance… On commence à s’attacher à certains personnages, à en haïr d’autres, avant de revenir sur notre avis premier et changer de favoris du tout au tout…

    Je vais vous parler de deux personnages principaux que j’ai préféré (attention, ce ne sera peut-être pas votre cas…) Il s’agit de Deb, la Peste du lycée avec un grand P…. C’est une fouineuse, qui se sert à la fois de son charme, de son argent et de ses relations pour mettre son nez partout où il ne faut pas, mais j’ai ressenti une forte empathie pour elle, car finalement, elle ressent aussi certaines émotions qu’elle veut cacher… L’autre personnage c’est Mel… l’auteur nous la décrit d’une telle façon, qu’on ne peut qu’avoir pitié d’elle, c’est une jeune femme qui souffre énormément… Ce qui se passe dans sa vie la détruit petit à petit et pourtant elle tente de remonter à la surface, pour finalement, se noyer encore plus dans les ennuis ( vous avez vu le jeu de mots ?? surface… noyer… non ? C’est pas grave ! ) . Je ne vais pas vous parler des autres personnages car je finirai par spoiler ce que je refuse de faire… juste que Gin n’est pas mal non plus dans le genre torturée avec ses hésitations sentimentales, Tim que toutes les filles rêvent d’avoir à leur bras, à la fois fort et sensible, Marc qui… ben c’est Marc quoi… Et Ort, que tout le monde repousse, que tous les mecs jalousent et que les filles rêvent de se glisser dans son lit…

     

    En conclusion , un premier tome ( Eh là, je me suis dis quoi…. Ça, il me faut absolument le tome 2…) mêlant angoisse, horreur, sentiments et trahison… Un roman à lire absolument et à dévorer… Bref, ce fut à la fois horrible et addictif… mais pour comprendre cette contradiction… lisez-le !

    Ma note : 5/5 COUP DE CŒUR

    « C'est lundi 23 Mai 2016 que lisez-vous ?Chronique Mes 12 huiles essentielles de Jean-Charles Sommerard »

  • Commentaires

    1
    mi Ange
    Lundi 23 Mai 2016 à 11:16
    Brrr pas mon style
      • Peter Bern
        Lundi 23 Mai 2016 à 12:23

        en tout cas ce fut brrrr... mais bonnnnn winktongue

    2
    Audrey Hara
    Jeudi 26 Mai 2016 à 17:01

    Tout à fait mon genre :) Il va falloir que je le sorte de ma pal. Merci pour ton avis Peter :)

    3
    Welsie
    Lundi 30 Mai 2016 à 09:12

    Je ne connais pas du tout mais j'en prends note dans le cas ou

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :