• Chronique Driven tome 8 : Hard Beast de K. Bromberg 

    Prix : 17 E

     Pages : 513

     Editeur : Hugo et Roman

     

    Chronique Driven tome 8 : Hard Beast de K. Bromberg

     

    Résumé :

     

    Derrière son volant, le champion automobile Zander Donavan est au sommet de son art. Mais trop d'excès dans sa vie personnelle, le force à faire une pause. Il a besoin de sortir de l'ombre de son célèbre père.  

    Getty Caster fuit les abus dont elle a été victime dans son passé, s'isole dans un cottage de bord de mer. Seule. Jusqu'au jour où elle y découvre un étranger sexy..  

    Leur attirance mutuelle, prend vite le pas sur leurs querelles. Mais s'abandonner à leur désir déclenche une réaction en chaîne, leurs passés se télescopant. 

    Alors que cet amour inattendu est en jeu, parviendront-ils à en vaincre les répercussions pour construire leur futur ?

     

    Mon avis : 5/5

     

    Je tiens à remercier Déborah ainsi que Magali de la maison d'édition Hugo et Roman pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Pour la couverture, je ne peux que vous renvoyer à ce que j'ai déjà dit à son sujet sur mes autres chroniques puisqu'elles ne changent pas voir très peu des autres tomes. En ce qui concerne le résumé, je n'ai pas non plus lu ce dernier puisqu'encore une fois, il s'agit d'une suite que j'attendais avec impatience.

     

    Je vais une fois de plus me répéter, mais bon sang, j’adore cette série et ce tome était tout simplement le must ! Je me suis plongée directement dans l’histoire, sans parachute et je dois dire que la chute fut longue est combien délicieuses. Le nombre de pages n’a aucune importance d’autant plus que l'écriture de K. Bromberg est toujours aussi addictive. C'est une auteure qui possède le talent nécessaire pour nous captiver 8 tomes de suite sans qu’on s’ennuie une seule minute, pire… on en redemande encore et encore….

    Je suis passée par de très nombreux sentiments lors de ma lecture et j'en suis encore une fois toute chamboulée. Cette fois, les émotions ont failli me faire prendre pied moi-même tellement je ressentais la douleur, la colère et l’incompréhension de Zander qu’on a connu enfant et qui à présent qu’il est adulte, doit composer avec ses sentiments..

     

    C'est cette fois-ci c'est au tour de Zander, le fils adoptif de Colton et de Rylee, d’affronter ses démons et ils sont nombreux, mais non seulement il va devoir gérer les siens, affronter son passé, mais également veilleur sur Getty avec qui il cohabite contraint et forcé…

     

    J'ai toujours beaucoup apprécie le personnage de Zander, mais là, j’ai trouvé qu’il se comportait comme un gamin capricieux, surtout vis-à-vis de sa famille d’adoption. Mais malgré tout, au fil des pages, j’ai compris sa colère, sa peur, sa douleur…

     

    En ce qui concerne Getty cette dernière a une personnalité à fleur de peau. Elle a peur, elle se croix faible alors qu’au contraire elle a une telle force en elle qu’elle va parvenir non seulement à relever la tête, mais soutenir Zander au fil des pages.

     

    En résumé un huitième tome que j'ai adoré découvrir. J'ai pris beaucoup de plaisir lors de ce tome et j’ignore si d’autres tomes suivront, mais si c’est le cas, je ne jetterais dessus comme un prédateur sur sa proie.

     


    votre commentaire
  • Chronique Les Lutins urbains tome 4 : Le péril Groumf de Renaud Marhic

    Prix : 9 E

    Pages : 184

    Editeur : P'tit Louis

    Chronique Les Lutins urbains tome 4 : Le péril Groumf de Renaud Marhic

    Résumé :

     

    On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité.
    Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne,
    les lutins se sont faits urbains !
    Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries,
    et espiègleries.

    On a volé le jouet préféré du pacha-héritier ! C’est en visite dans la Grosse Cité que le jeune prince du Pépettochistan a été dévalisé. Du coup, son père menace de déclencher la 3e Guerre mondiale si le responsable n’est pas retrouvé.
    Voilà un travail pour Gustave Flicman. Car selon les autorités, aucun doute : encore un coup des Lutins Urbains ! De retour à l’Université d’Onirie, c’est pourtant un tout autre voleur que notre héros découvre.
    L’étrange coupable et son complice, Le Troll, ne tardent pas à quitter la ville. En voiture Simone ! Gustave décide de suivre le duo. Il ne sait pas que l’attend le plus fou, le plus périlleux des voyages qu’il n’ait jamais imaginé.

     

    Mon avis : 4,5/5

     

    Je tiens à remercier Renaud Marhic pour l'envoi de son livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Une couverture toujours aussi sympathique et très bien réalisée, elle parvient à nous donner envie de découvrir ce quatrième tome sans plus tarder. Ayant déjà lu deux des trois premiers épisodes, je n'ai pas pris le temps de lire le résumé avant de débuter ma lecture

     

    J'avais pris beaucoup de plaisir en lisant le second tome (qui était finalement le premier que je lisais) et malgré le fait que j'avais un peu été déçu par le tome 3, j'avais vraiment envie de plonger dans le quatrième tome afin de savoir comment Gustave allait se débrouiller avec cette nouvelle enquête car il faut bien remarquer que l'auteur rend ses livres complètement addictifs.

    Il y a toujours les petits commentaires de la part de l'auteur lorsque qu'il est nécessaire de nous remettre en mémoire les événements des tomes précédents et j'apprécie toujours autant ce côté original. Je trouve même qu'il n'y en a pas assez car l'auteur me fait toujours rire lorsque je les lis. Lorsque je vois le petit Psiiiiit !, je ne peux pas m'empêcher de me jeter dessus.

    Il y a aussi quelques petites illustrations pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Elles sont vraiment très belles et j'adore la manière dont l'illustrateur les a réalisées. Nous avons l'impression d'avoir sous nos yeux les personnages du récit.

    La plume de l'auteur reste identique aux autres tomes et il y a toujours des scènes drôles pour permettent de divertir l'enfant en abordant des sujets plus ou moins réalistes.

     

    Au sujet de l'histoire, j'ai été un agréablement surprise par son contenu. En effet, j'ai trouvé qu'il y avait moins de longueurs par rapport au tome 3 et heureusement car je n'ai pas dû me forcer à poursuivre ma lecture tellement j'étais prise dans l'histoire. Je retrouvé le même plaisir que pour le second tome et c'est vraiment super.

     

    Gustave se retrouve dans ce tome à devoir retrouver le jouet préféré du pacha-héritier. Ce faisant, sa route croisera de nouveau celle du Professeur B et il apprendra de nouvelles choses, comme c'est généralement le cas avec chacun des épisodes. Une nouvelle mission qui ne s'annonce une nouvelle fois pas facile du tout.

     

    Le personnage de Gustave reste fidèle à celui que l'on connaît depuis les autres opus et je le trouve plutôt drôle. C'est un personnage attachant pour les enfants pour la simple et bonne raison que Gustave les fait rire quasiment à chaque page. On ne s'ennuie pas avec lui et c'est vraiment l’essentiel.

     

    En résumé j'ai été agréablement surprise par ce quatrième tome et j'ai vraiment hâte de découvrir le cinquième tome qui sera, j'en suis certaine, encore meilleure.


    1 commentaire
  • Chronique Noces secrètes de Margaret Moore

    Prix : 7,90 E

    Pages : 371

    Editeur : Harlequin

    Chronique Noces secrètes de Margaret Moore

    Résumé :

     

    Frères d'armes TOME 1

     

    S'enfuir avec le ténébreux Adair Mac Taran ? Marianne Beauxville ne peut s'y résoudre. Certes, cette solution lui permettrait d'échapper au mariage que son frère, seigneur normand, veut lui imposer. Mais Adair est-il vraiment un homme de confiance, comme il le prétend ? Après tout, malgré son charme indéniable, il est écossais et donc un ennemi potentiel. Plus grave encore, ce barbare n'a pas hésité à lui voler un baiser scandaleux, au mépris des convenances. Autant de raisons qui poussent Marianne, prudente, à refuser son aide. Un refus dont Adair n'a manifestement pas tenu compte puisqu'il surgit dans sa chambre, la veille des noces, pour l'enlever...

     

    Mon avis :

     

    Je tiens à remercier la maison d'édition Harlequin ainsi que Mélanie pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Une couverture plutôt simple mais qui peut parfaitement correspondre au texte alors de mon côté, je trouve que tout va bien. En ce qui concerne le résumé, je dois avouer que ce dernier m'a intrigué, je me demandais pourquoi Adair voulait à tout prix venir en aide à la jeune femme et pourquoi, malgré son refus, allait-il prendre la peine de l'enlever.

     

    J'avais déjà lu des livres de Margaret Moore alors je savais à peu près à quoi m'attendre en débutant ce livre. La plume de l'auteure est agréable même si les événements s'enchaînent un peu trop rapidement à mon goût. Malgré tout, l'histoire en elle-même m'a fait passer un très bon moment de lecture et je ne regrette pas de l'avoir lue même si ce n'est pas un coup de cœur.

    J'ai trouvé une certaine dose d'humour dans ce roman et je dois avouer que c'est agréable de trouver ce genre de trait dans une romance historique surtout lorsque les événements peuvent paraître assez noirs et je pense qu'un mariage forcé peut facilement entrer dans cette catégorie. Cela m'a permis de passer un bon moment et de décompresser face aux différents événements présents dans ce livre.

    Ce roman va très vite à lire et vous pouvez facilement en faire le tour en l'espace de quelques petites heures surtout si vous vous prenez au jeu, ce qui n'est pas bien compliqué. Une fois que nous sommes entrés dans le texte, je peux vous assurer que tout s'enchaînent plutôt rapidement pour le meilleur et pour le pire.

     

    Son frère veut obliger Marianne à se marier avec un vieillard, malheureusement, cette dernière n'est pas d'accord mais elle n'a pas vraiment de choix. Cependant, lorsqu' Adair Mac Taran lui propose de l'aider à s'enfuir, Marianne refuse sa proposition. Incapable de respecter sa décision, Adair décide de l'enlever le jour de ces noces pour lui éviter ce contraignant mariage.

     

    J'avoue avoir eu quelques difficultés avec le personnage de Marianne, elle est contre le mariage mais refuse de s'enfuir avec Adair lorsqu'il lui propose et au final, c'est vers lui que son cœur se tournera. A part ça, j'ai eu l'impression qu'elle ne savait pas vraiment ce qu'elle voulait et c'est tout simplement dommage.

    En ce qui concerne Adair, je dois vous avouer avoir eu un petit faible pour cet homme. En effet, il fait son possible pour venir en aide à Marianne même s'il prend des décisions à la place de la jeune femme. Malgré tout, je me suis facilement attachée à cet écossais que j'ai pris plaisir à découvrir un peu plus au fil des pages.

     

    En résumé un livre qui se laisse lire même si malheureusement, ce n'est pas un coup de cœur de ma part. Malgré tout, n'hésitez pas à le découvrir vous même !


    2 commentaires
  • Chronique L'imposture d'une lady de Laura Martin

    Prix : 6,95 E

    Pages : 312

    Editeur : Harlequin

    Chronique L'imposture d'une lady de Laura Martin

     

    Résumé :

     

    En quittant l’Inde, elles n’imaginaient pas qu’une rencontre changerait leur vie à jamais…

    Angleterre, Régence

    Quand sa cousine Amelia la supplie d'échanger leur identité pour quelques semaines, Lizzie n’a pas le cœur de refuser : Amelia pourra ainsi partir retrouver son beau capitaine. C’est avec un mélange de curiosité et d’appréhension que Lizzie débarque à Londres en qualité de riche héritière, laissant derrière elle Bombay et sa vie de parente pauvre. Mais, malgré ce qu’Amelia lui avait promis, la tante qui l’accueille chez elle insiste pour l’introduire dans le monde, la Saison battant son plein. Comment pourrait-elle tenir son rôle, en sachant qu’Amelia devra reprendre sa place ? Et comment réagir lorsque l’irrésistible lord Brunwell, le célibataire le plus en vue de Londres, commence à lui faire publiquement la cour ?

     

     

    Mon avis : 4,5/5

     

    Je tiens à remercier Mélanie de la maison d'édition Harlequin pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Je ne suis pas particulièrement fan de la couverture mais je n'ai pas l'habitude de juger un livre sur son physique ^^. Je me suis donc naturellement dirigée vers la quatrième de couverture et lorsque j'ai découvert que l'héroïne venait d'Inde, j'ai eu envie de découvrir son histoire et ses réactions face à l'Angleterre.

     

    Je ne connaissais pas du tout la plume de l'auteur et ce fut donc une découverte pour ma part. Laura Martin possède une très jolie écriture et j'ai pris beaucoup de plaisir à me plonger au sein de son univers.

    Ce que j'ai également apprécié, c'est le fait que les chapitres soient assez courts à la différence de la majorité des livres dans la collection Les Historiques. J'ai eu l'impression que cela me permettait plus d'être en phase avec l'auteure et avec ses personnages et c'est l'une des raisons qui explique pourquoi j'ai autant apprécié ma lecture.

    De plus, le fait qu'il n'y ait aucun temps mort et qu'il se passe à chaque fois quelque chose d'intéressant m'a permis de lire ce roman d'une seule traite pour ma plus grande tristesse car j'aurai bien aimé pouvoir rester un peu plus longtemps en compagnie des personnages et de la plume de l'auteure.

     

    Lizzie a accepté d'échanger son identité avec sa cousine, Amelia qui est tombée amoureuse d'un capitaine. Lizzie doit donc aller en Angleterre et se faire passer pour sa cousine. Alors qu'elle espérait que tout se passe bien, voilà que sa tante insiste pour l'introduire en société mais ce n'est pas le pire, lord Burwell, l'homme le plus célèbre et surtout, célibataire de Londres commence à lui faire la cour, en ignorant la véritable identité de la jeune femme.

     

    Lizzie est prête à tout pour venir en aide à sa cousine et c'est vraiment remarquable de sa part. C'est une jeune femme qu'il est impossible de ne pas apprécier tellement elle est gentille et mignonne.

    En ce qui concerne, Lord Burwell, je dois avouer que j'avais peur de sa réaction lorsqu'il allait comprendre que la personne à qui il faisait la cour n'était pas celle qu'il croyait. Cependant, on l'apprécie énormément au fil des pages.

     

    En résumé un récit à découvrir de toute urgence !


    1 commentaire
  • Chronique Les princes de Judar d'Olivia Gates

    Prix : 8,50 E

    Pages : 580

    Editeur : Harlequin

    Chronique Les princes de Judar d'Olivia Gates

    Résumé :

     

    La vengeance d’un prince

    Quand Carmen découvre qu'elle attend un enfant de Farooq, le prince héritier de Judar, elle décide de fuir pour échapper à sa colère. Car elle sait bien que cet homme ne veut rien d'autre qu'une aventure avec elle. En pure perte… Farooq, manifestement déterminé à la punir d'avoir osé lui tenir tête, exige qu’elle revienne à Judar…

     

    La fiancée du désert

    Lorsqu'elle comprend que Shehab al-Masood, l'homme à qui elle s'est donnée corps et âme, est prince de Judar, la princesse Farah est bouleversée. Car l'homme qu'elle aime n'est qu'un menteur, et les mots d'amour qu'il prononçait pour la séduire n'avaient qu'un seul but : la conduire à l'épouser, condition sine qua non de son accession au trône...

     

    Vœux sous contrat 

    Kamal n'a pas le choix : s'il veut sauver le royaume de Judar, il va devoir épouser la princesse Aliyah. Même si, depuis que cette intrigante lui a brisé le cœur des années plus tôt, il s'est juré de lui faire payer sa trahison. Et même si, malgré sa colère, il ne parvient pas à rester de marbre lorsqu'il se retrouve en face d'elle...

     

    Mon avis :

     

    Je tiens à remercier Mélanie de la maison d'édition Harlequin pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Au niveau de la couverture, je dois avouer que j'ai pris beaucoup de plaisir à la regarder, tout d'abord, parce qu'il est rare de trouver uniquement des paysages mais également parce que le palais qui y est représenté est vraiment magnifique et qu'il vaut le coup d'œil à lui tout seul. En ce qui concerne les résumés, je dois avouer ne pas avoir pris le temps de les lire tellement j'avais hâte de plonger au sein de ce récit.

     

    Les trois tomes sont liés entre eux, il est donc tout simplement impossible de les lire de manières séparés, il faut absolument respecter l'ordre établi par l'auteure, sinon, il va vous manquer des éléments vraiment importants pour comprendre les autres récits. Si cela peut vous rassurer, les trois tomes sont aussi bons les uns que les autres et vous pouvez donc y aller les yeux fermés (question de parler)

     

    La vengeance d'un prince raconte l'histoire de Carmen qui a décidé de s'enfuir après s'être rendue compte être enceinte de Fariq. Cependant, ce dernier a très mal pris cette décision, surtout lorsque le fait d'avoir un enfant lui est venu aux oreilles. Il décide donc de la punir en la forçant à le rejoindre à Judar.

    Le couple est plutôt mignon et nous nous rendons rapidement compte que si Fariq agit ainsi, c'est parce qu'il est tombé amoureux de la jeune femme. En ce qui concerne Carmen, cette dernière n'a jamais cessé de l'aimer.

     

    En résumé une histoire agréable à lire même si les événements s'enchaînent plutôt rapidement.

     

    C'est dans La fiancée du désert que Farah comprend qui est l'homme à qui elle s'est donnée, elle est folle de rage. En effet, il s'agit Shehab al-Masood, un prétendant au trône prêt à tout, y compris séduire la jeune femme et l'épouser pour accéder au trône.

    J'ai eu quelques difficultés avec ce couple, je trouvais les réactions de Farah plutôt immatures mais je trouvais également que le personnage de Shebab manquait de profondeur et c'est tout simplement dommage car nous avons de la difficulté à nous plonger dans ce récit.

     

    En résumé je ressors mitigé de ce second tome et j'espère de tout mon cœur que le tome 3 sera meilleur.

     

    Dans le troisième tome, vœux sous contrat, c'est au tour de Kamal de devoir faire tout son possible pour sauver le royaume de Judar même si pour se faire, il doit épouser la princesse Aliyah qui lui a brisé le cœur plusieurs années auparavant.

    J'ai trouvé ce couple tout simplement attachant, j'ai beaucoup apprécié la manière dont l'auteure a tourné ce troisième opus pour la simple et bonne raison qu'elle a donné beaucoup de profondeur à ses personnages et que les découvrir luttant pour leur amour est magnifique. Que ce soit Kamal ou Aliyah, je me suis attachée à ces derniers.

     

    En résumé un troisième tome que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire et je ne regrette absolument pas d'avoir lu cette trilogie. Une trilogie que je ne peux que vous conseiller de découvrir sans trop tarder !


    2 commentaires