• Chronique C'est Baudelaire qu'on embaume de Michaël Moslonka

    Prix : 18 E

    Pages : 266

    Editeur : Fleur Sauvage

    Chronique C'est Baudelaire qu'on embaume de Michaël Moslonka

    Résumé :

     

    Enquête sérieuse ou croquignolesque ? Blacke reprend du service pour retrouver le cadavre de Baudelaire. Face à cinq vieux taiseux et un cercueil presque vide, l'ancien détective sera accompagné d'un fantôme sorti de son passé et d'un journaliste traumatisé par un passage à tabac. Le trio devra faire face à une société à l'agonie... et à un jardinier cultivant les fleurs du mal. Après le fort remarqué "Cette personne qui n'aimait pas les chiens", Michaël Moslonka plonge, peut-être pour la dernière fois, David Virgile Blacke dans une enquête sombre comme sait l'être l'âme humaine... cruelle, parfois ridicule mais sans cesse étonnante.

     

    Mon avis :

     

    Je tiens à remercier la maison d'édition Fleur Sauvage pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Une couverture vraiment étrange, j'ai eu beaucoup de difficulté à la comprendre. Cependant, lorsque j'ai lu le résumé (après avoir vu le nom de l'auteur), j'ai décidé de me lancer dans ma lecture afin d'en savoir un peu plus sur le nouvel univers de Michaël Moslonka.

     

    J'ai été stupéfaite lorsque j'ai commencé à lire ce livre pour la simple et bonne raison que je ne m'attendais pas du tout à ce style d'écriture de la part de l'auteur. Le style est assez décalé et l'auteur nous livre des informations au milieu d'autres informations ... et ce jusqu'à la fin du livre. Il est donc assez difficile de s'y repérer mais une fois que vous êtes vraiment pris dans l'histoire, cela ne compte plus.

    Je me dois également de vous prévenir, ce livre, bien que bien écrit, est assez difficile à lire et surtout à comprendre. Alors que je peux généralement faire deux choses en même temps, c'est strictement impossible ici car il faut toujours avoir le nez collé aux mots pour comprendre où veut en venir l'auteur. Il m'est même arrivé de devoir parfois revenir quelques pages en arrières pour mieux appréhender les propos des personnages.

    C'est le genre de livre qu'il faut prendre le temps de lire. Tout d'abord pour jouïr plus longtemps de la très belle plume de Michaël Moslonka. En effet, il utilise des mots plutôt littéraire et certaine tournures de phrases peuvent être plus ou moins difficile à comprendre mais d'une telle beauté qu'on lui pardonne facilement. De plus, le moindre petit détail est important et si vous ne loupez qu'une seule petite chose, vous risquez d'être perdu à la fin du roman et entre nous, ce serait absolument dommage d'être dans ce cas.

     

    Il m'est assez difficile de vous faire un résumé du livre pour la simple et bonne raison que je ne saurai absolument pas par quoi commencer tellement il y a de choses à dire à ce sujet. C'est pourquoi j'ai donc décidé de vous renvoyer vers le résumé de l'auteur et de la maison d'édition qui correspond parfaitement à ce que vous êtes en mesure d'attendre sur ce bouquin.

     

    Il y a quand même pas mal de personnages dans ce livre et il est assez difficile de les suivre. Il faut parfois revenir en arrière pour comprendre de qui on parle. Ce que j'ai beaucoup apprécié, c'est les petits surnoms que l'auteur a donné à ses protagonistes mais également le fait que chacun possède sa propre histoire, ses propres secrets et j'en passe. De plus, les protagonistes sont assez caricaturaux et alors qu'au début je ne trouvais pas que c'était une très bonne idée de les avoir rendu ainsi, j'ai changé d'avis lorsque je suis parvenue au bout de ma lecture.

     

    En résumé si vous désirez lire quelque chose de nouveau mais également de prenant et d'addictif, c'est le livre qu'il vous faut !


    2 commentaires
  • Chronique Marked men tome 5 : Rowdy de Jay Crownover.

    Prix : 17E

    Pages : 440

    Editeur : Hugo et Roman

    Chronique Marked men tome 5 : Rowdy de Jay Crownover.

    Résumé :

     

    Après que la seule fille qu'il n'ait jamais aimé lui dit qu'il ne serait jamais assez bien, Rowdy St.James quitte le Texas.
    Depuis il souhaite juste profiter de la vie avec ses amis et refuse de prendre quelque chose au sérieux, surtout quand il s'agit des filles. Brûlé par l'amour il n'est pas prêt à donner sa confiance une nouvelle fois.

    Mais ça, c'était avant qu'un fantôme du passé ne resurgisse.

    Salem Cruz a grandi dans une maison où il y avait trop de règles et pas assez de joie. De son enfance, elle n'a qu'un seul bon souvenir, celui d'un gentil petit garçon aux yeux bleus qui habitait près de chez elle et qui était amoureux de sa petite soeur. Aujourd'hui, alors que le destin et un vieil ami les ont réunis, Salem est déterminée à montrer à Rowdy " qu'il était une fois, il avait choisi la mauvaise soeur ". Tout fonctionnait parfaitement jusqu'à ce que la personne qui les liait par le passé refasse surfance, menaçant de les séparer pour de bon.

     

     

    Mon avis :

     

    Pour la cinquième fois, je vais vous parler d’un groupe de potes, d’amis, que j’adore, puisqu’il s’agit des Marked Men de Jay Corwonover et je remercie sincèrement Déborah ainsi que la maison d’éditions Hugo et Roman pour l’envoie de ce roman en service presse pour les livres en folies.

     

    JE SUIS AMOUREUSE…. Oui, je suppose qu’au bout de cinq chroniques, vous avez compris que j’aime tout chez cette série… Les couvertures… un régal, je dois avouer que je les adore, elles sont colorées et représente parfaitement bien l’univers des Marked Men… Quant aux personnages masculins… Ouah…ouah… ouah…

     

    Ce tome est consacré à Rowdy, même s’il est assez discret dans les autres tomes, on sait qu’il est un aimant à femmes et qu’il collectionne les conquêtes, c’est dans ce tome qu’il va se dévoiler et qu’on va comprendre la douleur qui est la sienne, celle d’un jeune homme qui voit toutes les personnes qu’il aime l’abandonnera de leur plein gré ou arraché à lui à cause du destin.

    C’est alors qu’il se complait dans l’amertume qu’il retrouve Salem, une de ses anciennes voisines et qui a été embauchée pour travailler au nouveau salon de tatouage. Salem qui était sa meilleure amie et qui l’a abandonné, Salem qui était la sœur de son unique amour qui l’a également repoussé.

    Rowdy est un être qui souffre et l’apparition de Salem dans sa vie le bouleverse d’autant plus qu’il se sent attiré par elle, même si son cœur ne parvient pas à oublier Poppy

     

    C’est un tome que j’ai lu avec un immense plaisir car non seulement on revoit tous les personnages des autres tomes, mais on fait également la connaissance de plusieurs nouveaux qui j’espère auront eux aussi leurs histoire. Dans ce tome, on saute de rebondissements en rebondissements… tout y est pour nous faire trembler, frémir…

    Une grossesse, un déménagement, la découverte d’une demi-sœur, des fiançailles, une arrestation, violence conjugale…. Absolument tous les ingrédients sont rassemblés pour qu’on passe de la crainte, à l’espoir, à l’horreur…
    Jay Crownover ne nous laisse pas respirer et enchaîne ses révélations, pour notre plus grand plaisir.

     

    En conclusions, vous l’aurez compris, vous devez absolument avoir cette série dans votre bibliothèque, des romances au top, des sentiments exacerbés, des bad boys très sexy et super attachants, bref… A consommer sans modération.

     

    Ma note 5/5 COUP DE CŒUR ;


    1 commentaire
  • Chronique La rose de l'opéra de Diane Gaston

    Prix : 6,95 E

    Pages : 326

    Editeur : Harlequin

    Chronique La rose de l'opéra de Diane Gaston

    Résumé :

     

    Londres, 1817

    De toutes les missions que le marquis de Tannerton lui a confiées depuis que Jameson est son secrétaire particulier, celle-ci est de loin la plus délicate : il va devoir convaincre la chanteuse Rose O’Keefe de devenir la maîtresse du marquis. Mais lorsqu’il l'aperçoit sur scène, sublime et magistrale, il comprend qu’il n’aura jamais la force de mener sa mission à bien. Surtout quand il rencontre Rose dans sa loge, et qu’une complicité instantanée se noue entre eux. Bien sûr, Jameson sait que seul le marquis peut lui assurer une protection et des moyens à la mesure de son talent, alors que lui n’a rien à lui offrir. Mais ses sentiments refusent de plier devant la raison…

     

    Mon avis :

     

    Je tiens à remercier la maison d'édition Harlequin ainsi que Mélanie pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Comme c'est généralement le cas des couvertures de cette série, un couple est représenté et il est facile d’imaginer qu'il s'agit des deux héros du roman. Lorsque j'ai lu le résumé, j'ai eu envie d'en savoir un peu plus sur le monde de l'opéra dans les années 1817 et plus particulièrement à Londres.

     

    Je dois avouer avoir été déçue par ma lecture. En effet, lorsque je lis une romance historique, j'aime beaucoup quand les personnages ne s'entendent pas dès le début et qu'ils sont séparés par de nombreuses difficultés qu'ils doivent surmonter avant d'être heureux. Malheureusement ici, il n'y a rien de tout ça. Les personnages s'entendent rapidement et ils tombent amoureux tout aussi rapidement. Il ne se passe pas grand-chose entre deux et j'ai même commencé à m'ennuyer durant ma lecture.

    L'histoire en elle-même est malheureusement beaucoup trop plate. Il ne se passe pas grand-chose et cela devient malheureusement assez rapidement ennuyant. J'aurai bien aimé qu'il y ait un peu plus d'actions pour apprécier un peu plus les protagonistes et le Londres des années 1817 mais malheureusement, ce ne fut absolument pas le cas.

    J'ai eu quelques difficultés à accrocher à la plume de l'auteure et c'est vraiment dommage. Je ne savais pas vraiment où elle voulait en venir et où elle voulait emmener le lecteur. D'ailleurs, même lorsque je suis parvenue à la fin du livre, je n'avais toujours pas la réponse à ma question. Cependant, il est tout à fait possible que vous appréciez mieux cette histoire que moi car chacun aime les choses différemment. C'est pourquoi je vous prie de ne pas vous fier uniquement à mon jugement et que je vous invite à découvrir cette histoire quand même.

     

    Le secrétaire particulier du marquis de Tannerton a une nouvelle mission à réaliser. Il doit convaincre la chanteuse Rose O'Keefe d'être la maîtresse de ce dernier. Malheureusement, lorsqu'il fait la rencontre de la jeune femme, il tombe sous son charme et n'a pas envie de réaliser la mission du marquis même si au fond de lui, il sait qu'il n'a rien à lui offrir.

     

    J'ai trouvé la personnalité de Rose beaucoup trop plate et c'est vraiment dommage. J'ai eu beaucoup de difficulté à apprécier la jeune femme et ce n'est qu'en parvenant vers la fin du livre que j'ai commencé à ressentir un petit quelque chose pour elle mais malheureusement, ce n'était pas assez fort et c'est parvenu beaucoup trop tard à mon goût.

    J'ai eu de la peine pour Jameson. Il tombe fou amoureux de la jeune chanteuse mais il sait qu'il ne sera jamais en capacité de lui offrir de belles choses. Cependant, il refuse de "l'offrir" au marquis. Il m'a fait vraiment pitié, j'avais de la peine pour lui. Malheureusement, ce n'est pas vraiment le genre de sentiments que j'aime ressentir pour des héros de romances historiques.

     

    En résumé, je suis vraiment déçue de cette lecture. C'est vraiment dommage car j'en attendais quand même beaucoup.


    votre commentaire
  • Chronique Le club des métamorphes tome 1 Le manoir aux secrets de Camille Brissot

    Pages : 152

    Editeur : Rageot

    Chronique Le club des métamorphes tome 1 Le manoir aux secrets de Camille Brissot

    Résumé :

     

    Les membres du club des métamorphes ont d'étranges pouvoirs. Ils vont avoir l'occasion de les exercer. Quand ils apprennent que le vieux manoir près du cimetière serait hanté, ils passent à l'action ...

     

    Mon avis : 5/5

     

    Je tiens à remercier la maison d'édition Rageot pour l'envoi de ce livre en service presse pour Les Livres en Folies.

     

    Une couverture qui a su attiré mon regard et je pense qu'il en sera de même pour celui des enfants. Elle donne à elle seule envie de se jeter sur le livre et de le lire d'une traite. Lorsque j'ai lu le résumé, j'ai trouvé qu'il avait l'air vraiment original et il ne m'en a pas fallu plus pour que je me jette dessus.

     

    Une petite histoire bien sympathique à lire qui mêle un peu le policier notamment par la recherche des Fantômes, les cambrioleurs de la ville au fantastique avec le personnage d'Armand qui a la capacité de se transformer en araignée. J'ai trouvé original le fait que l'auteure ait fait que son personnage masculin principal puisse se transformer en une si petite araignée mais également le fait qu'il ne soit pas populaire, au contraire, qu'il soit un peu mis au ban de la société.

    Nous suivons l'enquête aux côtés de nos jeunes amis pour notre plus grande joie. On se demande tout comme eux comment les "méchants" parviennent à entrer dans les maisons et les autres bâtiments sans se faire prendre par la police. Camille Brissot parvient à retenir l'attention des lecteurs qu'ils soient petits ou grands avec ce petit livre.

    Au niveau du livre, j'ai beaucoup apprécié la manière dont les titres des chapitres ont été écrits. Je vous invite d'ailleurs à acheter le livre et à regarder à l'intérieur pour voir la manière dont ils ont été réalisés.

    Il y a pas mal d’action au sein de ce petit roman et il est impossible de s'ennuyer. De plus, le fait que nous nous attachons rapidement aux jeunes héros nous permet de nous immerger dans cette histoire vraiment rapidement. J'ai littéralement dévoré ce petit livre et j'étais très triste d'être parvenue à la fin du bouquin. J'aurais bien aimé poursuivre cette aventure avec eux.

     

    La ville est victime d'étranges cambriolages et Pepper décide de partir à la recherche des personnes appelées Fantômes. Lorsqu'elle se rend compte que quelque chose ne va pas au vieux manoir, elle va avoir besoin de l'aide de son meilleur ami Armand et de Miranda, la fille qu'elle ne peut pas supporter.

     

    Pepper est une jeune fille qui n'a peur de rien et qui n'hésite pas à défendre les plus faibles. C'est d'ailleurs pourquoi elle est la meilleure amie d'Armand. C'est une jeune fille vraiment curieuse et qui se met dans des situations incroyables sans s'en rendre compte.

    Armand est un jeune garçon timide ce qui en fait la proie des brutes du lycée. Heureusement il a Pepper sur qui compter. Il se rend compte qu'il a la merveilleuse capacité de se transformer en araignée et il n'hésite pas à faire confiance à Pepper en le lui montrant.

    Lorsqu'on entend parler de Miranda pour la première fois, nous nous imaginons une petite princesse qui ne pense qu'à sa personne mais on se rend rapidement compte que ce n'est pas le cas et elle deviendra l'une des personnes sur qui Pepper et Armand peuvent se reposer les yeux fermés.

     

    En résumé un premier tome palpitant à découvrir de toute urgence !


    1 commentaire
  • Chronique Marguerite Volant

    Prix : 29,90 E

    Durée : 8h15

    Studio : Koba Film

    Chronique Marguerite Volant

    Résumé :

     

    1763. Au terme d'une longue lutte, la France cède Québec aux Anglais. La transition de régime est brutale. Jeune héritière d’un domaine seigneurial, l’impétueuse Marguerite Volant est révoltée par ce changement. Condamnée pour tentative de meurtre, elle prend la fuite avec l’aide du Capitaine anglais James Chase, amoureux d’elle en secret

     

    Mon avis :

     

    Je tiens à remercier Sandrine ainsi que Koba film pour l'envoi de ce coffret DVD en service presse pour Les Livres en Folies

     

    La couverture du boitier fait vraiment d'époque notamment au niveau des équipements utilisés et je trouve qu'elle rend justice au contenu même de cette mini-série.

     

    Marguerite Volant est une série historique qui débute dans les années 1766 au Québec. Je dois malheureusement avoué avoir mit un peu de temps à me laisser prendre au jeu de cette série. Malgré le grands nombres de morts, j'ai trouvé que la série commençait trop lentement à mon goût. Heureusement, au fil du temps, le niveau a commencé à monter petit à petit. C'est pourquoi, il serait vraiment dommage d'arrêter de visionner cette série.

     

    Ce que j'ai beaucoup apprécié, c'est le fait que le réalisateur a vraiment su faire ressortir ces années dangereuses. De plus, les décors font vraiment réalistes et je trouve qu'ils correspondent réellement à l'époque. Nous découvrons donc ce Québec que la France cède aux Anglais menaçant ainsi, la vie des colons Français. Ce que je regrette cependant, c'est le fait que le côté historique a été légérement mit en retrait par rapport à l'histoire d'amour entre Marguerite et le Capitaine Chase. Je dois avouer que l'on lui pardonne facilement notamment parce que cette histoire d'amour est réellement romantique et qu'elle ne laissera pas une seule femme (voir même homme) indifférent.

     

    Le casting est vraiment à la hauteur de nos espérances et j'ai trouvé que les acteurs jouaient merveilleusement bien leur rôle. On a vraiment l'impression d'avoir sous nos yeux des jeunes personnes de 1760 et même si parfois certains jeux d'acteurs laissent un peu à désirer, dans la majorité du cas, ils parviennent à nous éblouir et à nous faire oublier le monde extérieur l'espace de ces 8h15. D'ailleurs, une fois que j'ai été prise par le film, je n'ai rien pu faire autre que de la regarder jusqu'à la fin. Je désirai absolument savoir avec qui Marguerite allait finir à la fin de cette série et je dois avouer que j'avais un petit faible pour le courageux Capitaine qui n'hésite pas à venir en aide à Marguerite.

     

    Il y a plusieurs petites intrigues au sein de cette série et il me serait donc difficile de vous les expliquer une par une. Cependant, je pense qu'il faut absolument regarder cette série pour capter chaque petit détail qui, je suis certaine, saura trouver un public !

     

    En résumé une série qui m'a fait passer un bon moment de détente. Je ne regrette pas d'avoir poursuivis mon visionnage de cette petite série. Je suis certaine que les femmes apprécieront un maximum cette belle série que je ne peux que vous conseiller de regarder !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires