• CHRONIQUE MARKED MEN De Jay Crownover

    Prix : 17 E

    Pages : 400

    Editeur : Hugo et Roman

    Chronique Marked Men tome 2 de Jay Crownover

    Résumé :

     

    Jet est la deuxième saison d'une série passionnante sur l'univers du tatouage et du métal.

    Jet, star d'un groupe de métal, est le fantasme de toutes les filles. Mais Ayden, jeune femme du Sud et fan de country, s'est déjà trop brûlé les ailes pour succomber à son charme. Ce qui attisera la flamme qui brûle en lui. Vont-ils arriver à s'aimer sans se consumer ?

     

    Mon avis :

     

    C’est avec un immense plaisir que je vous propose aujourd’hui la chronique du tome 2 de Marked men, le tome consacré à Jet… Je remercie sincèrement Marion pour l’envoi de ce service presse ainsi que les éditions Hugo et Roman.

    Je dois vous avouer que j’attendais ce tome avec impatience car non seulement, je suis amoureuse des couvertures de cette série mais également des personnages, la preuve : j’avais littéralement dévoré le tome 1. C’est donc avec précipitation que je me suis lancée dans ma lecture.

    Si j’ai adoré le premier tome, j’ai « surkiffé » le second, même si je dois vous avouer qu’Ayden m’a à plusieurs reprises énervée, surtout en repoussant continuellement Jet comme elle le faisait.

    Mais, alors que je m’étais promis de lire ce tome le plus lentement possible afin d’en apprécier ma lecture, il m’a été impossible de le faire car non seulement ce tome est addictif mais en plus l’écriture de l’auteur est si fluide, si prenante que je n’ai pu que tourner les pages encore et encore jusqu’à ce que j’arrive à la dernière et que je reste… dépitée de devoir attendre maintenant pour avoir le tome concernant Cora et Rome.

    Ce tome est consacré à Jet, le musicien métalleux, qui, comme tout bad boy qui se respecte, a de nombreux problèmes à gérer dans sa vie et à Ayden, l’amie douce, gentille, qui cherche une vie stable que serait incapable de lui offrir Jet…

    Oui mais voilà… Et c’est alors que l’histoire prend son envol, car il y a un mais… Mais Ayden, n’est pas aussi sage qu’elle ne le parait, Jet n’est pas non plus l’être si insensible qu’on pourrait imaginer et de là à ce que l’auteur nous concocte une histoire d’amour impossible et si bouleversante… il n’y avait qu’un pas à franchir, ce qu’elle a fait avec brio, car on ne peut que ressentir les émotions des personnages, leurs ressentis, leurs peurs et leurs colères…

    La plume de l’auteur est simple… ses mots incisifs nous touchent en plein cœur et voilà qu’on rêve de se retrouver à la place de l’héroïne …

     

    En conclusion, un second tome à la hauteur du premier, peut-être plus sombre, plus poignant également, mais qui présage une suite incroyable que j’ai hâte de commencer avec l’histoire de Rome et Cora.

    Ma note : 5/5 coup de cœur, mais vous vous en doutiez non ;)

     

     


    6 commentaires
  • CHRONIQUE DE LE MONDE DE SOMBRETERRE TOME 1 LE CLAN PERDU DE Cassandra O'donnell

    Prix : 10 E

    Pages : 144

    Editeur : Flammarion

    Chronique Le monde de Sombreterre tome 1 : le clan perdu de Cassandra O'Donnell

    Résumé :

     

    Victor est un petit garçon assez solitaire. Il a été adopté et ne s'entend pas très bien avec sa famille. Il aimerait connaître ses origines. Un jour, une petite fille, Aliana, vient le chercher et lui annonce qu'il est celui qui pourra sauver son monde : le monde de Sombreterre, monde des esprits et des fantômes, dont il est originaire. Avec elle, Victor part affronter son destin.

     

    Mon avis :

     

    C’est avec un immense plaisir que je vais vous présenter la chronique du premier tome de la saga Le Monde de Sombreterre de Cassandra O’Donnel, que je remercie sincèrement pour l’opportunité qui m’a été faite mais également la maison d’éditions Flammarion pour cette opportunité.

    Tout d’abord, comme il s’agit d’un roman Jeunesse, je ne serais pas la seule à vous donner mon avis, car un chroniqueur un peu spécial viendra rajouter le sien… mon petit frère Théo.

     

    Donc voici tout d’abord mon avis…

     

    La couverture est tout simplement magnifique et je félicite et remercie Jérémie Fleury pour ces superbes illustrations qui émaillent le roman. Le résumé me plaisait beaucoup, même si je suis étudiante et c’est avec plaisir que je me suis lancée dans ma lecture.

    J’avoue avoir suivi avec plaisir les péripéties des personnages et que j’ai passé toute la soirée plongée dans ma lecture car je voulais en apprendre davantage sur les personnages.

    Ma lecture a été grandement facilitée par la plume de l’auteur que j’affectionne tout particulièrement. Ici, elle utilise pour les enfants un vocabulaire simple, en accord avec l’âge de ses lecteurs et j’avoue avoir été un peu jalouse de mon petit frère qui a glissé le roman dans SA bibliothèque…

    Les personnages principaux sont tout simplement géniaux, que ce soit Victor ou Aliana sans compter les autres qui gravitent autour d’eux et qui ont tous leurs rôles à jouer dans cette histoire. L’auteur nous entraîne dans le monde des esprits, et des fantômes et on ne peut s’empêche de frémir avec les personnages mais on apprécie également l’humour de l’auteur qui met une pointe de légèreté dans son récit…

    Nous suivons l’histoire de Victor, un enfant pas comme les autres puisqu’il a la particularité de voir des fantômes. Il va se lier d’amitié avec Aliana, une enfant comme lui, mais qui n’a pas la langue dans sa poche et qui a aussi la particularité de venir d’un endroit appelé Sombreterre, mais ce que Victor ignore c’est que la présence d’Aliana n’est pas fortuite, au contraire, elle a un but dans l’existence… ramener Victor avec elle, en Sombreterre.

     

    En conclusion un premier tome qui m’a beaucoup plu, mêlant à la fois action, un brin de fantastique, amitié et amour… Un roman jeunesse que je recommande aux enfants, aux parents des enfants, aux parents eux-mêmes… N’hésitez pas à le laisser entre les mains de votre fils ou votre fille, un roman qui ne peut que faire aimer la lecture à vos enfants…

    Un gros 5/5 et coup de cœur !

     

    Et voici à présent l’avis de Théo…

     

    J’ai déjà lu la série Malenfer de l’auteur et je l’avais beaucoup aimé, mais je préfère encore plus celle-là que j’ai adorée et dont j’attends la suite avec impatience.

     

    Ce que j’ai le plus aimé, ce sont les images :

    – la couverture car les couleurs « claquent » et attirent vraiment l’œil sur les personnages…

    –À l’intérieur, la page réservée aux personnages car on peut vraiment bien les reconnaître et lire avec l’image du personnage dans la tête… ainsi que les autres illustrations qui représentent vraiment l’histoire

     

    J’ai beaucoup aimé les personnages mais mon préféré c’est Lucas, je l’ai trouvé très drôle, surtout le passage dans le gymnase à la fin ainsi que les réflexions de ses camarades. Lucas m’a fait beaucoup rire, il est moins sérieux que Victor mais tous les deux se complètent… Et il y a les filles dont les garçons sont amoureux… j’ai trouvé ça super ! Ah et j’oubliais Chawak, même si je ne pense pas qu’en avoir un à la maison plairait à mes parents

     

    Il ne m’a fallu que quelques soirées pour terminer le livre, mais l’histoire est restée dans ma tête même dans la journée, même pendant les cours et j’espérais lorsque la porte s’ouvrait qu’Aliana allait rentrer…

     

    Voilà, donc c’est un livre que j’ai lu avec beaucoup de plaisir, et j’étais très content de suivre les aventures des héros, surtout à cause de leurs pouvoirs et de la façon de se battre d’Aliana. C’est un livre avec lequel j’ai beaucoup rit et je vais en parler à la responsable du CDI du collège, peut-être qu’ainsi mes amis voudront le lire. Mais il me faut la suite… très vite !

     


    2 commentaires
  • CHRONIQUE DANS CHACUN DE MES MOTS De Tamara Ireland Stone

    Prix : 17 E

    Pages : 312

    Editeur : Hugo et Roman

    Chronique Dans chacun de mes mots de Tamara Ireland Stone

    Résumé :

     

    Samantha Mc Allister est une fille comme les autres. Du moins en apparence. Elle cache un secret que ses amies, passionnées de mode et de soirées pyjama, ne pourraient pas comprendre : Sam est envahie d'angoisses et de sombres pensées qu'elle n'arrive pas à contrôler. Chaque acte, chaque prise de parole est un véritable calvaire. Pas évident quand on fait partie d'un groupe où tout fashion faux-pas ou crush sur le mauvais mec fait l'objet d'un raz-de-marée de critiques.

    Mais un jour, Sam rencontre Caroline... Enfin, elle peut rester elle-même, voire se confier sur ses séances hebdomadaires chez le psy. Très vite, Caroline fait découvrir à Sam un lieu secret caché sous le gymnase du lycée : le Club des poètes, où chacun peut monter sur l'estrade et réciter ses créations. Peu à peu, Sam se prend presque à se sentir " normale "... Mais pourquoi AJ, le mystérieux guitariste du groupe, ne semble-t-il pas accepter sa présence ? Sam devra-t-elle une fois de plus tout remettre en question ?

     

    Mon avis :

     

    C’est avec un immense plaisir que je vous invite aujourd’hui à prendre connaissance de la chronique sur le roman de la collection New Way de chez Hugo et Roman intitulé Dans chacun de mes mots. Je remercie pour cela ainsi que la maison d’éditions pour ce partenariat.

     

    Tout d’abord, la couverture, bon je ne vais pas m’y attarder longtemps même si elle représente tout à fait le fil conducteur du roman, c’est-à-dire des mots, des notes, des poèmes rédigés sur des supports aussi incongrus les uns que les autres… mais là, ça reste soft, doux, gentils, même si j’aurai pensé que trois « étiquettes » auraient été plus frappantes… Quant au résumé, il m’intriguait énormément… Je suis tellement prévisible vous savez ce que j’ai fait ensuite… et en effet, je me suis plongée dans le roman...

    Je dois dire que j’ai été surprise par la plume de l’auteur. En effet, je m’attendais à quelque chose d’un peu… niais, mais voilà que je me retrouve embarquée dans un récit qui va nous entraîner dans les méandres psychiques du cerveau des adolescents ! Et là… ouah ! Que dire si ce n’est que j’ignorais que les jeunes avaient autant de névroses et que de voir autant d’élèves, de jeunes avec des problèmes psychiques et bien, ça fiche un peu la trouille.

    Nous suivons donc l’histoire de Samantha… cette jeune femme a de nombreux problèmes et, est suivie par un psy… On la voit essayer de s’en sortir mais elle a si peur de montrer son véritable visage, de montrer qu’elle n’est qu’une adolescente avec ses problèmes qu’elle cache la réalité aussi bien à ses amies, qu’aux autres qui l’entourent…

    J’avoue avoir eu un peu de mal avec ce personnage, je me suis plus attachée à AJ qui n’a pas peur de parler de ses problèmes, qui a une capacité incroyable à pardonner à ceux qui l’ont offensé et qui va venir en aide à Samantha dans la mesure de ses possibilités…

    Un personnage que j’ai adoré, c’est celui de Caroline, l’amie que tout le monde voudrait avoir, attentive, attentionnée, gentille, qui pousse Sam dans la bonne direction qui est toujours là pour elle… oui, jusqu’à ce qu’on apprenne en réalité que Caroline … eh bien…. ( Eh non, pas de spoiler chez moi !)

     

    Ce roman, nous entraîne donc, dans les sous-sols du lycée où plusieurs jeunes vont parvenir à avancer dans la vie, à s’obliger à aller de l’avant en utilisant la thérapie de l’écriture… poème, musique, petits morceaux de vie et même recettes de cuisine vont émailler leurs rencontres, vont leur permettre d’oublier pour un temps leurs souci, le mettre sur le papier les sentiments qu’ils n’osent pas révéler à la face du monde… Un peu comme les auteurs le font avec leurs livres.

     

    En conclusion : un tome détonnant, addictif, émaillé de réflexions, de pensées adolescentes, de douleur, de peine et aussi d’amour et d’amitié.

    Ma note : 4.75/5

     


    2 commentaires
  • CHRONIQUE DE LEAVING AMARILLO De Casey Quinn

    Prix : 14.90 E

    Pages : 448

    Editeur : Harlequin

    Chronique Leaving Amarillo de Casey Quinn

    Résumé :

     

    Certaines promesses sont faites pour être brisées. Aussi loin que je m’en souvienne, je n’ai toujours vécu que pour deux choses : la musique et Gavin Garrison. La musique est l’exutoire de mes peines, Gavin, le reflet de mon âme. Aujourd’hui, je vais devoir choisir : le festival pour lequel a été sélectionné notre groupe, Leaving Amarillo, peut lancer notre carrière, c’est notre chance de vivre notre rêve. Mais je ne sais pas si je suis capable de passer une semaine entière avec Gavin, de dormir chaque nuit dans la même chambre d’hôtel que lui, sans tout détruire. Parce que Gavin n’est pas seulement le batteur de notre groupe, il est aussi le meilleur ami de mon frère, celui qui a promis de ne jamais poser la main sur moi. Il est le seul homme que je ne peux avoir et le seul que je veux.

     

    Mon avis :

     

    C’est avec plaisir que je vous présente aujourd’hui Leaving Amarillo, un roman paru aux éditions HQN et que j’ai littéralement dévoré.

     

    La couverture est magnifique et la jeune femme qui pose dessus est d’une incroyable sensualité. Quant au résumé, il va sans dire qu’il m’intéressait beaucoup alors me voilà plongée au cœur du roman.

    Nous suivons ici l’histoire de Dixie, qui avec son frère et le meilleur ami de ce dernier ont monté un groupe de musique mais Dixie est amoureuse de Gavin et en a marre de lui cacher ses sentiments… Mais avouer à un mec qu’on éprouve plus qu’une simple amitié pour lui est assez difficile surtout quand le dit garçon a décidé de garder ses distances avec la belle…

    Casey Quinn va alors nous entraîner sur les routes, de concert en concert, suivre les sentiments difficiles des deux jeunes gens. Une histoire d’amour sous fond de musique, avec des garçons perturbés des filles prêtes à tout pour eux et une fin atroce pour nous pauvre lecteur qui nous demandons ce qui se passe réellement avec Gavin et ce qu’il a bien pu faire de si grave pour que son meilleur ami le met en garde sur les sentiments qu’il porte pour sa sœur !

     

    Ce roman est donc classé dans la catégorie Young Adult et nous renvoie dans les prémices de l’amour, avec ses difficultés, les scènes sensuelles à la fois explicites et pourtant pleine de pudeur, l’abandon total des inhibitions et pourtant des doutes, des peurs, des cœurs brisés…

     

    En conclusion, un premier tome que j’ai adoré et dont j’attends la suite avec impatience, des protagonistes tout à fait convainquant et une histoire d’amour qui nous touche profondément

    Ma note : 4/5


    3 commentaires
  • Bonjour,

    Merci d'avoir pris le temps de répondre à cette interview.

    A la rencontre de l'auteure Rachpunzel

    1) Pouvez-vous vous présenter un petit peu?



    Je m’appelle Rachel, maman d’un petit garçon de 6 ans et passionnée par l’Art en général.



    2) Avez-vous toujours voulu devenir écrivain? Pourquoi?



    J’ai toujours écrit sans jamais vraiment envisager d’en faire un métier car au départ je voulais devenir illustratrice.

    J’ai eu un déclic en 2014 et depuis je ne cesse de m’épanouir dans l’écriture. Je compte un jour me remettre au dessin, mais pas pour l’instant.

     

    3) Comment s'est déroulé votre recherche de maison d'édition?



    Je me suis constitué une liste décrivant brièvement la ligne éditoriale des éditeurs jeunesse qui me plaisait, à côté de leurs noms j’ai ajouté quelques images de leurs dernières parutions afin d’avoir une idée claire du style recherché.

    Le moment venu d’envoyer un projet, je parcoure cette liste et je ne retiens que ceux susceptibles d'être intéressé.



    4) Avez-vous un auteur favoris ? Vous inspirez-vous de ce dernier ?



    Pas vraiment, j’admire l’univers de différents artistes comme Benoit Sokal, Loisel et Michel Ocelot.

    Leurs oeuvres doivent sans doute m’inspirer inconsciemment, mais quand j’écris, je ne pense à rien d’autre qu’à l’histoire que j’aimerais raconter à mon fils.

     

    5) Pouvez vous nous présenter un de vos livres ?



    “ Le Champ aux mille fleurs “ est paru aux éditions Livr’S au mois de juillet de cette année.

    Les illustrations sont de Jérémy Parigi, je suis très heureuse d’avoir pu collaborer avec lui sur ce livre, je trouve ses illustrations magnifiques.

     

    L’histoire raconte le voyage d’une nuée de papillons, sans aucun sens de l’orientation, vers le Champ aux mille fleurs.

    Ils croiseront sur leur route beaucoup d’animaux qui tenteront de les aider, à la fin, ce sera un animal arrivé à un moment inattendu qui les guidera vers ce lieu merveilleux.

     

    Je tiens à remercier au passage Isabelle Sanchez (Mamybulle) pour son aide lors de la relecture du manuscrit, ainsi que mon fils, ma mère, mon frère et mon père pour leur soutien et leurs encouragements. Sans eux, je n'aurais sans doute jamais oser franchir le pas.



    6) Comment se déroule votre journée lorsque vous écrivez ?



    Ma journée tourne essentiellement autour de l’écriture, je n’ai pas d’horaire particulier, j’écris du matin au soir.

    Quand l’inspiration est là, je structure dans un premier temps l’idée sur papier.

    Ensuite, j’attends le bon moment pour écrire le texte et quand je décide de m’y mettre, je ne m’arrête, dans la mesure du possible, qu’après avoir posé le point final.

    Les jours suivants, je prends quelques après-midi pour la relecture et les corrections et ensuite je me mets à la recherche d’un illustrateur.



    7) Utilisez-vous votre entourage ou même les paysages que vous voyez dans vos romans ?



    Quand j’invente un personnage, ça m’arrive de lui prêter un trait de caractère d’un proche ou de moi-même.

    Étant auteur jeunesse, j’évite de trop visualiser les décors à l'avance, car par la suite, cela peut s'avérer très compliqué, voire impossible, de trouver un(e) illustrateur/trice correspondant parfaitement à mes attentes.


    8) Avez-vous un mot à dire à vos lecteurs ou futurs lecteurs?



    J'espère, si ce n'est déjà le cas, leur donner goût à la lecture et éveiller leur imagination.

    Je leur souhaite autant de plaisir à lire mes histoires que j'en ai eu en les écrivant.



    SES OEUVRES

    A la rencontre de l'auteure Rachpunzel

    Fraîchement sortis de leur chrysalide, de jeunes papillons partent en quête du Champ aux mille fleurs. Mais sans aucun sens de l’orientation, comment parviendront-ils à trouver leur chemin ?
    Heureusement, les papillons pourront compter sur l’aide des animaux qui croiseront leur route.


    2 commentaires